MDCU le Magazine n°8 juillet 2012
MDCU le Magazine n°8 juillet 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°8 de juillet 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : MDCU.fr

  • Format : (271 x 361) mm

  • Nombre de pages : 46

  • Taille du fichier PDF : 19,1 Mo

  • Dans ce numéro : la fin d'une ère pour les vengeurs, retour sur le run de Bendis.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
LE GRENIER À COMICS : ONE YEAR LATER En 2006, suite au crossover INFI- NITE CRISIS, DC Comics a proposé une opération éditoriale assez couillu. A l'époque, le crossover avait pour but de faire le ménage dans la continuité. DC, voulant déjà à l'époque rendre à tout prix son univers plus accessible, décide de sauter un an dans la chronologie de son univers pour tout mettre à plat. C'est l'évent ONE YEAR LATER. Les histoires en cours sont ainsi conclues de fait car on donne un nouveau destin à tous les personnages de la firme en zappant une année pour repartir sur de nouvelles bases. L'éditeur fait fort en proposant ce saut dans le temps juste après la parution de INFINITE CRISIS #7. Pas besoin de s'empêtrer dans des explications, on part du postulat que tout ce qui s'est passé avant est important mais n'est plus d'actualité, ce qui libère les personnages de la continuité. Toutes les séries reprennent sur de nouvelles bases avec un macaron OYL sur la cover, si vous voulez découvrir l'univers DC pré-reboot, c'est un bon point d'entrée. De nombreuses séries reprennent au numéro #1 ou ont de nouveaux scénaristes. Toutefois, l'histoire la plus importante et qui a vraiment marqué les lecteurs, c'est Fifty-Two alias 52 qui justifie ce saut d'un an en concentrant toutes les histoires de cette année « perdue ». Il s'agissait d'une série hebdomadaire scénarisée par 4 stars de DC : Geoff Johns, Grant Morrison, Mark Waid et Greg Rucka. Chaque épisode présente les évènements qui secouent l'univers DC pendant une semaine. 52 semaines, 52 épisodes et une histoire globale qui profite de l'absence de la Trinité pour mettre en valeur des héros secondaires, un véritable exploit éditorial. 52, c'est aussi le nombre de Terre du multivers DC qui est révélé à la fin de la série. Le problème de DC, comme toujours, c'est la complexité des histoires et de son univers. DC est au pied du mur commercialement et avant d'envisager le reboot, elle tente cette opération de la dernière chance. C'est vraiment une bonne idée mais elle va pâtir du défaut majeur de la firme : une équipe éditoriale à la ramasse. DC a toujours rencontré des difficultés à faire cohabiter les différentes franchises mais aussi les différents héros. Un éditeur est là pour faire en sorte que chaque mois, la cinquantaine de série qui sort propose un univers cohérent. Malheureusement, chez DC, c'est le bordel. Outre les retards déjà présents lors du crossover INFINITE CRISIS, les séries sont plombées par une absence de concertation éditoriale. On a l'impression qu'on navigue à vue et que les éditeurs sont surpris par la réaction du public. Justice League se doit d'être la série étendard de l'univers DC mais 3 scénaristes vont se succéder, le titre ne Par Leto décollant jamais tandis qu'en face les Vengeurs explosent tout avec Civil War et Bendis. Superman va mettre du temps pour retrouver ses pouvoirs et il faudra attendre New Krypton pour voir la franchise proposer une cohérence éditoriale. Pour Batman, Morrison arrive sur le titre et va proposer son run devenu culte alors que Wonder Woman n'arrive pas à convaincre et va rapidement perdre sa place au profit du Green Lantern de Geoff Johns. Alors qu'Amazon Attacks est attendu par les fans et déçoit, Sinestro Corps War surprend tout le monde et lance vraiment le buzz autour de la série. Ce cas est symptomatique de la relance de l'univers DC : les bonnes surprises ne sont pas là où on les attend. La série Flash est très vite être stoppée pour reprendre sa numérotation avec Wally, Booster Gold ne profite pas de l'effet 52, la JSA éclipse la JLA et Countdown, suite de 52, est un échec alors que FINAL CRISIS va renforcer l'idée que DC, c'est trop compliqué. Seul Batman et Green Lantern ont réussi à faire l'unanimité et Blackest Night, prévu à la base comme un event devient un crossover mais Brightest Day, qui doit ensuite relancer la machine, mais n'est au final qu'un échec de plus. L'arrivée de JMS sur Superman et Wonder Woman tourne au désastre, la saga de Morrison vampirise l'univers Batman, Flash par Johns est un encore un flop et la JSA a perdu de son aura. FLASHPOINT va mettre à mort la bête en rebootant tout l'univers qui s'était finalement complexifié. C'est le serpent qui se mord la queue, un univers partagé, une histoire sans fin ne peut rester constamment accessible. DC n'a pas choisi la voie la plus facile et après de nombreux échecs, l'éditeur a osé tout remettre à plat pour de bon. Au bout de 8 mois, nous sommes déjà à la seconde vague d'annulation de séries, prouvant que DC n'est plus décidé à laissé pourrir ses séries et son univers. Lecteurs, vous êtes prévenu, DC est prêt à tout pour réussir son pari. 22
LA DREAM TEAM DU MOIS Par Popito Nous vous présentons le second numéro de la Dream Team du mois, qui est apparu pour la première fois dans le mag 7. Toujours le même principe ce mois-ci, deux équipes de héros et vilains qui s’affrontent. Et encore une fois, ce sont des personnages peu connu, alors avez-vous eu la chance de les rencontrer dans vos lectures ? Floronic Man Eightyfive Multi-Paul Fredd 1 ère apparition : The Atom # 1 Pouvoirs : Grand criminel, il peut agir sur le végétal. Personnalité : Appelé Woodrue, il fut banni et réussi à resister sous forme humaine sur la Terre 1. Il s’est mis en tête de vouloir fusionner humain et végétal. 1 ère apparition : Guardians Of The Galaxy # 3 Pouvoirs : Il contrôle totalement le magnétisme. C’est un mutant Kree. Personnalité : Il doit son nom à la cellule dans laquelle il a été tenu captif a cause de sa différence. 1 ère apparition : Invincible #25 Pouvoirs : Il peut se dupliquer à l’infini. Il est invincible tant qu’il reste un clone de lui en vie. Il est aussi maître en arts martiaux. Personnalité : Frère jumeau de Dupli-Kate, il a hérité des mêmes pouvoirs que sa sœur. Mais il a décidé de s’en servir autrement. 1 ère apparition : Captain Marvel #15 Pouvoirs : Guérison rapide, les Nega-Bandes acroissent sa force jusqu’à ce qu’elle soit illimitée. Personnalité : Lassé d’être un héros, il rêve de conquêtes. Il veut amener la paix sur Terre, mais est vu en ennemis par ses habitants, même les Vengeurs. Lightning Les vilains Doctor Impossible 1 ère apparition : Justice Society of America (vol. 3) #12 Pouvoirs : Elle peut manipuler l’électricité, ainsi que la projeter. Une aura électrique se créé autour d’elle. Personnalité : Fille de Black Lightning, elle hérite des mêmes pouvoirs. Sa jeunesse fait qu'elle ne les contrôle pas totalement. Tous très doués dans le combat à mains nues, ils ont en plus la capacité de se téléporter grâce au Doctor Impossible. Il peuvent très bien mettre leurs ennemis à terre au combat ou fuir pour préparer leur retour. De quoi les rendre puissants et imprévisibles. Les héros Cette équipe a tout pour plaire. Polyvalente, on ne peut lui reprocher qu'une chose : la puissance. Parce qu’elle a beau avoir un géant, il n'est pas très puissant. Les autres non plus. Pourtant, deux héros peuvent manipuler l’électricité, un autre peut se dupliquer à volonté, et le dernier est invisible. De quoi surmonter toutes menaces. 1 ère apparition : Justice League of America, vol. 2 #1 Pouvoirs : Il a des facultés physiques, il est expert en arts martiaux. Maître de l’évasion, il se téléporte grâce à des tubes. Personnalité : Voyou qui a travaillé pour le Pingouin. Son véritable nom est Jonas Lock et il a acquis une technologie d'Apokolips. Daddy Longlegs Dupli-Kate Payback Invisible Kid 1 ère apparition : Spider-Woman #47 Pouvoirs : Il mesure 15 mètres de haut, il est très agile et a une force surhumaine. Personnalité : Ramsey Kole, né très petit, a été rejeté des écoles de danse. En entrant dans Star Industries, il boit une boisson d’hormones de croissance. 1 ère apparition : Invincible #2 Pouvoirs : Elle peut se dupliquer à l’infini. Chaque clone a un numéro. Elle est invincible tant qu’il reste un clone d’elle en vie. Personnalité : Elle appartenait à l'équipe J puis a intégré les Gardiens du Globe. Elle est mariée à L’immortel. 1 ère apparition : True Believers #1 Pouvoirs : Elle vole et produit de l'électricité. Elle est super-forte, super-rapide et invulnérable. Sa peau se tranforme en énergie. Personnalité : Tous ses pouvoirs lui sont conférés grâce à un symbiote qui apparrait quand elle se sent bien. 1 ère apparition : Action Comics #267 Pouvoirs : Scientifique et espion, et comme son nom l’indique, il est invisible. Personnalité : Plusieurs héros ont porté le nom d’Invisible Kid. Le premier a obtenu ses pouvoirs grâce à un sérum chimique. C’était Lyle Norg. 23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :