MDCU le Magazine n°8 juillet 2012
MDCU le Magazine n°8 juillet 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°8 de juillet 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : MDCU.fr

  • Format : (271 x 361) mm

  • Nombre de pages : 46

  • Taille du fichier PDF : 19,1 Mo

  • Dans ce numéro : la fin d'une ère pour les vengeurs, retour sur le run de Bendis.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
HÉXAGONE U.S.A. CULTURE COMICS ADAPTATION FAN ARTIST STORY : WARREN ELLIS Par Leto Warren Ellis est un grand taré, le genre de scénariste génial et borderline qui peut pondre une histoire hilarante qui dézingue la société contemporaine puis enchainer avec un gros délire qu'on a du mal à suivre. Je ne vais pas vous dire que tous ses comics sont des chefs-d'œuvre, loin de là. En revanche, je peux affirmer sans problèmes que ses scénarios transpirent la créativité, la volonté de dépasser le standard du moment en repoussant les limites de chaque projet. Ainsi, la maxi-série Nextwave chez Marvel montre cette volonté de ne pas chercher la simplicité en se reposant sur ses personnages. Il prend en main des héros tertiaires de l'univers Marvel et leur offre une sorte de sous-univers propre où, acceptant les limites du groupe qu'il gère, il décide de tourner en ridicule leurs aventures pour mieux les sublimer. Ce scénariste britannique papillonne de projets en projets et n'a pas vraiment de grands runs chez les Big Two comme un Morrison ou un Bendis. Ses meilleures histoires chez ces éditeurs sont courtes et percutantes car Ellis arrive pour retourner le bouquin dans tous les sens. Ainsi, quand il reprend en main la série Stormwatch, il tue rapidement le concept pour enfanter une oeuvre culte, Authority, qui a changé l'approche des super-héros modernes. Il ne reste qu'un an sur sa création car la démonstration a été faite, là où Hickman et Geoff Jones auront besoin de 3 ans minimum pour bâtir leur univers. Un des artistes les plus libres du milieu, il s'est perdu depuis quelques années du côté des indés, chez Avatar Press notamment, mais il n'hésite pas à revenir pour une pige chez Marvel avec 6 épisodes sur les Vengeurs, la franchise la plus classique qu'il soit. Il accepte les codes de cette équipe mais la fait voyager dans son propre univers, celui WARREN ELLIS EN QUELQUES DATES 1996 : Stormwatch 1997 : Transmetropolitan 1999 : Hellblazer 1999 : Authority 1999 : Planetary 2000 : Generation X 2005 : Iron Man 2006 : Nextwave 2007 : Thunderbolts 2007 : Black Summer 2011 : Secret Avengers de la science-fiction loufoque/glauque/pessimiste/irrévérencieuse. Warren débute dans les comics en Angleterre en écrivant des petites histoires pour des magazines puis des histoires courtes sur des franchises comme Judge Dredd et Doctor Who. Après un rapide passage chez Marvel, il va se faire un nom chez DC Comics en s'éclatant sur le label adulte Vertigo. C'est vraiment là que Warren peut exprimer toute sa folie et, à chacune de ses incursions dans le genre des superhéros, il apportera ce vent de fraicheur sans pour autant jamais totalement maîtriser ces héros en spandex comme un Mark Millar. Son domaine à lui, c'est les histoires dites matures donc n'attendez pas de lui qu'il raconte un combat entre Spider-Man et Mysterio, ou alors il fera une apologie de la drogue dans les numéros de magie et là, Marvel va devoir s'excuser auprès des parents. Ellis est utile comme un patch à courte dose sur les super-héros. Si il reste trop longtemps comme sur Stormwatch, il les pervertit et les éditeurs ne sont pas prêt à ça pour leurs jouets comme pour Hellblazer que Ellis quitta car son récit posait un problème au vu de l'actualité de l'époque. Ellis s'éclate donc sur ses propres héros. Ses deux plus grandes histoires sont celles d'un journaliste complètement barré (Transmetropolitan) et d'un archéologue de l'impossible (Planetary). Authority reste surtout une relooking extrême et il aurait été préférable d'avoir cette histoire en dehors de Wildstorm/DC pour voir jusqu'où Ellis était prêt à aller. Quand il essaie de relancer les X-Men lors de l'époque REVOLUTION ou qu'il reprend Astonishing X-Men, c'est un échec tout comme le remake du New Universe. J'adore son travail sur Ultimate Fantastic Four mais on ne peut pas dire que la série réussit à se hisser au niveau d'Ultimates ou USM. Quant à son travail sur Iron Man, on ne retiendra que le graphic novel EXTREMIS qui marqua surtout le personnage pour l'innovation au niveau de l'armure. Il n'y a vraiment que sa relance de la série Thunderbolts qui a fait l'unanimité car il a offet un nouveau souffle à une série vouée à l'annulation, permettant de recycler bon nombre de vilains et servant de rampe de lancement à l'ascension de Norman Osborn après Civil War. Ces dernières années, il a écrit de nombreuses séries et mini-séries chez Avatar, des épisodes pour des dessins animées (GI JOE, les 4 animés japonais de Marvel) et des romans. On retiendra sa trilogie sympathique sur le déclin des super-héros : Black Summers, No Hero et Supergod. Il a aussi lancé un webcomic, FreakAngels, et n'a toujours pas écrit la suite de Desolation Jones car il a de nombreux projets. Il a prouvé avec ses épisodes indépendants sur les Secret Avengers qu'il pouvait encore ravir les fans des héros mainstreams mais sa créativité reste sans limite quand il travaille sur ses propres séries. A vous de faire l'effort de le suivre dans ses propres délires, si vous arrivez à tout comprendre bien sûr. Sinon, vous pourrez toujours discuter avec lui sur ses forums où il participe activement aux débats de la communauté. 18
VERNISSAGE : LEINIL FRANCIS YU Par Leto Leinil Francis Yu est un jeune dessinateur philippin dont le style est loin de faire l'unanimité auprès des fans mais qui a la confiance de ses éditeurs dont Marvel qui adore l'utiliser comme cover artist. Il propose des planches de grande qualité et a œuvré sur des séries importantes et même un crossover de la Maison des Idées, Secret Invasion. Dernièrement, il a rejoint le Millardworld pour travailler avec le sulfureux scénariste sur des créations originales. QUELQUES DATES 1997 : Wolverine 2000 : X-Men 2003 : Superman : Birthright 2006 : Ultimate Wolverine vs Hulk 2006 : New Avengers 2008 : Secret Invasion 2010 : Ultimate Comics Avengers 2011 : Superior 2012 : Supercrooks 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :