MDCU le Magazine n°8 juillet 2012
MDCU le Magazine n°8 juillet 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°8 de juillet 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : MDCU.fr

  • Format : (271 x 361) mm

  • Nombre de pages : 46

  • Taille du fichier PDF : 19,1 Mo

  • Dans ce numéro : la fin d'une ère pour les vengeurs, retour sur le run de Bendis.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
héros gagnent mais, ayant perdu la confiance du public (chose justifiée par le run de Bendis depuis ses débuts), c'est un vilain qui prend le pouvoir. Les Vengeurs deviennent les Dark Avengers avec des grands malades et des meurtriers qui endossent les costumes des héros. C'est excellent, le public est ravi, les possibilités sont infinies et on a hâte de voir la réaction des héros. Les New Avengers, qui ont accueilli d'autres personnages (Docteur Strange, Iron Fist), restent dans la résistance mais sont maintenant légitimés. Bendis abandonne Mighty Avengers (Dan Slott fait alors un excellent travail) et se concentre sur ce Dark Reign. Malheureusement, Marvel n'a aucun intérêt à faire durer l'affaire ce qui est compréhensible. En revanche, ce qui est frustrant, c'est que les vilains n'abusent presque pas de leur position. Les héros ont des problèmes mais les vilains, cherchant à protéger leur réputation auprès du grand public, ose rarement châtier les héros, les humilier, s'attaquer à leur famille. De toute façon, la mort étant bannie hormis certains cas rares dans l'univers Marvel pour les héros, on ne peut pas trop craindre pour eux et la série n'est pas destiné à un public exclusivement adulte. Bendis réussit encore une fois à peindre des vilains succulents, il va encore jouer avec les carrières de chacun (il relance parfaitement Marvel Boy) mais il doit précipiter la fin du jeu avec Siège, le crossover qui va faire chuter Norman Osborn. Bendis solde beaucoup de comptes (certains comme Captain America ne sont pas lié à son run) et nettoie l'univers Marvel. Une nouvelle époque s'ouvre, celle des héros, l'Heroic Age. Les Vengeurs se réconcilient et les lecteurs peuvent commencer par là alors que Bendis a remplit le cahier des charges : faire des Vengeurs les porte-étendards de l'éditeur. LA FRANCHISE CLE DE MARVEL On se rend compte de l'importance des Vengeurs avec ce relaunch. Après six ans où ces héros ont largement évolués, ils reviennent à la case départ (tout le monde est heureux et défend le monde) mais ils ont pris du galon. Ainsi, désormais, ce sont les Vengeurs qui prennent les décisions au niveau mondial car Captain America dirige le SHIELD. Le rapport de force de l'époque de Civil War est inversé. Fury, que Bendis a mis sur la touche il y a quelques années avec Secret War, a laissé sa place à des personnages qui ont perverti le poste. Steveet l'Heroïc Age sont là pour redonner une vision plus angélique des héros. Le premier crossover de ce nouveau cycle est Fear Itself, où un grand vilain, dieu nordique, veut conquérir la Terre. C'est beaucoup plus simple, le problème n'est pas interne (pétage de plomb, guerre civile, infiltration, usurpation), la menace est claire et identifiée (mais elle vient de Thor, donc on reste dans le giron des Vengeurs). Les Vengeurs sont à nouveau les défenseurs d'une Terre qui n'a plus à subir les problèmes internes de l'équipe, on ne cherche plus à exploiter ses failles. Bendis va poursuivre sa saga dans son coin avec ses deux séries en recrutant du beau monde mais il n'abandonne pas ses vilains fétiches. On retrouve The Hood puis en ce moment en VF Norman Osborn. Si SteveRogers a officialisé, voire justifié, le fait qu'il y ait plusieurs équipes, Bendis retombe dans ses travers en faisant des séries Avengers et New Avengers des doublons. On a l'impression que le scénariste n'a pas assez de place pour développer son histoire. Toutefois, il est appréciable de le voir conclure son run sur la folie des vilains qu'il a promu à une époque, formant un vrai run cohérent qui pourra être relu dans quelques années. La prochaine étape pour les Vengeurs, c'est un affrontement contre les X-Men. En effet, après avoir réuni toutes les familles de héros, il ne reste plus que les mutants qui vivent indépendamment. Certains participent au projet Avengers mais on sait que Steveveut une cohésion totale entre les héros. Si les X-Men ne participent pas à la mission de protection de la Terre des Vengeurs, alors ils sont un obstacle. Les pauvres sont empêtrés dans l'extinction programmé de leur race. Le crossover qui a débuté aux USA fait donc affronter ces deux familles alors que la Terre est en danger, le Phoenix s'approchant. Menace pour les Vengeurs, c'est un signe d'espoir pour les X-Men. C'est une autre équipe de héros, une autre philosophie et surtout une équipe divisée comme les Vengeurs à l'époque. SteveRogers a soumis tous les héros et seul Cyclops lui résiste. Après avoir vécu un traumatisme, les Vengeurs sont désormais soudés et le recrutement est important pour remplir les multiples séries. Les premiers indices de l'ère post Avengers Vs X-Men laissent penser que cette guerre pourrait souder ces deux familles, ce qui donnera une communauté de héros unie dans sa globalité. C'est ça l'héritage de Bendis : passer de héros séparés, vivants leurs aventures dans leurs coins de l'univers Marvel sans vraiment se rencontrer hormis quand la Terre est en danger lors des crossovers, à une communauté soudée prête à tout affronter. Il ne reste que les X-Men à convaincre d'adhérer à ce projet. Désormais, les menaces seront toujours globales car notre monde post-11 septembre a montré que la mondialisation n'échappait pas aux catastrophes, humaines ou naturelles. C'est aussi le cas dans l'univers Marvel, ce qui permet (ou force) aux lecteurs de lire un univers partagé qui possède une histoire centrale téléguidée par les éditeurs. On a une cohérence globale, une toile de fond mouvante qui récompense les lecteurs assidus. Bendis a sauvé les Vengeurs et transformé l'univers Marvel en une machine de guerre prête à vivre des crossovers annuels. Il va s'attaquer aux X-Men après le crossover actuel et aussi à la partie cosmique (Guardians of The Galaxy) mais ses histoires relieront ce pan de l'espace à la Terre. L'horizon n'a pas de limite pour l'unification de l'univers Marvel. 08
HÉXAGONE COMICS FROM THE U.S.A. 09 CULTURE ADAPTATION FAN LIVE FROM USA LES ORIGINES DU NOUVEL UNIVERS DC EN SEPTEMBRE L'information a été dévoilée après de nombreuses rumeurs. En septembre, DC ne publiera que des numéros 0 de toutes les séries en cours. De plus, certaines séries, la Third Wave, commenceront en même temps avant de continuer le mois suivant. On accueillera Talon de James Tynion Iet et Guillem March, l'anthologie Sword and Sorcery écrite par Christy Marx et dessinée par Aaron Lopresti avec un back-up de Tony Bedard et avec Jesus Saiz. Team 7 se déroule dans le passé et suit une équipe prête à intervenir au cas où Superman déraperait, elle sera écrite par Justin Jordan et dessinée par Jesus Merino. Enfin, Phantom Stranger permet de suivre le personnage suite aux événements du Free Comic Book Day. Qui dit nouvelles séries, dit séries annulées puisque le but de DC est de toujours avoir 52 séries régulières. On dira donc au revoir à Voodoo, Resurrection Man, Captain Atom et Justice League International. Les titres annulés en mai dernier auront aussi le droit à leur numéro 0 mais ils seront regroupées dans DC Universe Presents 0. LA VALSE DES ÉQUIPES CRÉATIVES CHEZ MARVEL APRÈS AVX. AvX touchera à sa fin en septembre et on nous promet de grands chamboulements dans l'univers Marvel. Il se pourrait bien que cela touche aussi les équipes créatives. On savait que Brian Bendis quitterait les Vengeurs et il irait chez les X-Men avec deux séries dont Uncanny X-Men, Kieron Gillen se verrait offrir Invincible Iron Man en échange des X-Men. Matt Fraction irait jouer avec les Quatre Fantastiques que Jonathan Hickman quitterait aussi suite à une proposition qui serait de reprendre les Vengeurs. Enfin, Rick Remender serait à la tête d'une nouvelle série appelée Astonishing Avengers. Pour les dessinateurs, certains restent avec les auteurs avec lesquels ils travaillent déjà : Greg Land va sur Invincible Iron Man, Salvador Larroca reste aux côtés de Fraction, Esad Ribic retrouverait Hickman pour reformer le duo qui a relancé les Ultimates, tout comme Jerome Opeña qui retrouverait son compère de la Dark Angel Saga, Rick Remender. Leinil Yu et Brandon Peterson iraient sur Uncanny X-Men tandis que Mike Deodato rejoindrait Bendis sur son second titre X-Men BATMAN ARRIVE DANS SMALLVILLE Batman arrivera enfin à Metropolis dans la série de comics Smallville Saison 11. Et il ne viendra pas seul. En effet, Batman sera accompagné de Nightwing. De plus, le personnage derrière le masque est Stephanie Brown, au lieu de Dick Grayson dans les comics. Stephanie a fait son arrivée dans les comics en tant que Spoiler. Elle est ensuite devenue Batgirl, dans la série écrite par Miller Cette nouvelle version du duo se rend à Metropolis pour suivre une piste sur l'homme qui a tué les parents de Bruce. WALKING DEAD #100 AU TOP Le numéro 100 de la série risque de battre des records avec plus de 300 000 numéros en précommande. Cela est notamment dû au grand nombre de variant covers par des artistes de renom. De plus, un teaser a été dévoilé pour ce numéro anniversaire, annonçant l'arrivée de Lucille LIQUID LANCE DES MOTION COMICS Liquid, éditeur entre autres de Dinosaurs vs Aliens écrit par Grant Morrison, se lance dans le motion comics en partenariat avec Yahoo ! Screen. Pour rappel, les motion comics sont des comics en vidéo avec des animations et un doublage des dialogues. Dinosaurs VS Aliens par Barry sonnenfeld (réalisateur des Men In Black) et Grant Morrison, ainsi que Gamekeeper par Guy Ritchie, Andy Diggle et Jeff Parker sont déjà prévue pour être proposés dans ce format.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :