MDCU le Magazine n°5 mars 2012
MDCU le Magazine n°5 mars 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°5 de mars 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : MDCU.fr

  • Format : (270 x 360) mm

  • Nombre de pages : 38

  • Taille du fichier PDF : 22,5 Mo

  • Dans ce numéro : John Carter.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
HÉXAGONE U.S.A. CULTURE COMICS ADAPTATION FAN lee D oy THOMAS est un scénariste amé- Rricain qui a marqué l'âge d'argent des comics. Né en novembre 1940 dans le Missouri, Roy a, depuis tout petit, été un fan des comics et il a écrit comme des milliers d'enfants ses propres histoires qu'il a distribué à ses proches. Il n'en a pas pour autant oublié ses études et est devenu professeur après avoir obtenu son diplôme en littérature anglaise. Les années 60 furent celles du renouveau des comics (le Silver Age) avec le retour de personnages comme Captain America et Superman mais aussi la création d'équipes célèbres comme les X-Men ou la Justice League. Thomas a été un membre actif ARTIST STORY : ROY THOMAS de la communauté fanzine de l'époque (l'équivalent de nos jours des blogs et sites web) et a eu certaines de ses lettres de fan publiées dans des comics comme The Flash et Fantastic Four. Son premier poste dans le milieu des comics fut celui d'assistant éditeur chez DC en 1965 après un échange de lettre avec Mort Weisinger, l'éditeur de Superman â l'époque. Cependant, la cohabitation fut houleuse et Roy n'y travailla que huit jours avant d'être embauché chez Marvel. Il avait écrit une lettre à Stan Lee pour lui déclarer son admiration et lui proposer d'aller boire un verre, sans demander un job. Stan Lee s'est souvenu de lui pour son travail dans les fanzines et l'a invité à venir travailler pour lui. Après un test d'écriture (il fallait remplir quatre pages du Fantastic Four Annual #2 qui avait été vidé de leurs dialogues), Roy a intégré la Maison des Idées comme rédacteur. Sa très bonne connaissance de la continuité dans les comics était très utile au reste de l'équipe et, à ses débuts, il avait pour tâche d'écrire les histoires ima- 17.aAP'fA1lON Par Leto giflées par Stan Lee. Dans un bureau avec une secrétaire et un producteur, il avait un contrat de 40 heures et un téléphone qui n'arrêtait pas de sonner. On lui confia tout d'abord des petites histoires dans les mensuels de Doctor Strange, Iron Man ou Patsy. Au départ, Stan Lee n'était pas très impressionné et réécrivait parfois
la moitié de ses histoires. Roy Thomas avoue qu'il était juste la bonne personne arrivée au bon moment au bon endroit et que d'autres auraient parfaitement rempli son rôle. Il faudra attendre avril 1966 pour le voir enfin sur sa propre série quand il reprend pour un an Sergent Fury and his Howling Commandos au numéro #29 pour ce qui sera sa marotte tout au long de sa carrière, la Seconde Guerre Mondiale. Le mois d'après, il succède à Stan Lee au poste de scénariste d'une petite série qui ne marche pas trop, une certaine X-Men, le temps de 20 épisodes (du #20 au #43). Après une pause d'un an, il reviendra sur le titre pour essayer, sans succès, de sauver la série qui sera alors mis en pause avant un retour triomphal quelques années plus tard. Roy Thomas enchaîne au même moment en reprenant la série Avengers au numéro #35 et va lui donner ses lettres de noblesse pendant six ans. C'est lui qui a scénarisé le mariage de Hank et Janet et surtout la fameuse Kree-Skrull War, la faisant tenir qu'en deux numéros s'il vous plaît ! Il a élargi le champs d'action des Vengeurs et (co)créé de nombreux personnages célèbres : Iron Fist, Ghost Rider, Yellowjacket, Adam Warlock, Man-Thing, Morbius, Doc Samson, Ms Marvel, Brother Vodoo, Valkyrie, Killraven ou Ultron. Outre Fury, Docteur Strange a été un de ses personnages fétiches et Tom PA1MERISAM PM/EMBE11/Sile ? LETTERER/5rr, JEAN 1 ARE YOU 110tP/NG RACK, HANK THAT THE WAY 9L-11, APPEARE0 SC AeRuPTLY.. IT CAN ONLY MEAN THAT OUR FOE5 PLANNEP, T THAT WAY. il s'est même battu pour le conserver alors qu'on avait confié l'écriture de sa série à un autre auteur pendant un de ses congés. Stan Lee avait alors changé d'avis à son sujet et lui laissait désormais une liberté totale. En 1972, quand la Légende des comics est devenu le dirigeant de Marvel, Roy a été promu éditeur en chef de la Maison des Idées. Il n'a pas pour autant abandonné son poste de scénariste et, outre ses travaux sur Fantastic Four et Amazing Spider-Man, il a créé l'équipe des Defenders (Hulk, Silver Surfer, Namor et Docteur Strange, encore lui !) et aussi les fameux What If, célèbres détournements de la continuité de l'univers Marvel. On peut toutefois considérer que son plus grand apport à l'industrie des comics fut l'adaptation de l'oeuvre de Robert E.Howard, Conan The Barbarian. En compagnie des dessins décapants pour l'époque de Barry Windor-Smith, Roy a contribué à lancé la mode de la fantasy dans les comics et a prouvé qu'on pouvait prolonger de la meilleure des manières les univers de fiction dans ce média. Pendant quatre ans, Roy Thomas a fait voyager quantité de lecteurs et a introduit Red Sonja notamment. La série a d'abord connu un gros succès critique avant de voir ses ventes exploser pour devenir culte de nos jours. Roy Thomas n'est resté que deux ans éditeur en chef de Marvel et, après des années de freelance pour la Maison des Idées, il se brouille en 1981 avec son successeur Jim Shooter. Il se réfugie alors chez la concurrence, DC, pour un contrat de 3 ans et va y explorer sa passion, le passé dans les comics. Après avoir lancé les Invaders 18 r chez Marvel, il va redonner vie à la JSA qu'il adorait dans son enfance. Après une introduction dans Justice League of America #193, il lance la série All-Star Squadron et s'attache à rebâtir la continuité DC. Il va créer deux ans plus tard Infinity Inc pour raconter les aventures des enfants des héros de la JSA. Roy ne s'arrête pas là et va écrire diverses histoires pour Green Lantern, Batman, Wonder Woman, Shazam... Malheureusement, DC décide en 1986 de rebooter son univers pour simplifier le multivers et va proposer le crossover Crisis On Infinite Earths. La JSA n'a plus sa place dans ce nouvel univers et Thomas va devoir écrire leur dernière bataille. Ce sera le début de sa fin chez DC et il va se contenter de quelques one-shots ou elseworlds. En 1984, notre scénariste va collaborer à l'écriture du film culte Conan. En 1986, il va revenir chez Marvel pour travailler sur le New Universe (un univers qui devait proposer une nouvelle vision des super-héros mais qui n'a pas vécu longtemps). Il va ensuite voyager de séries en séries (Doctor Strange, Thor, Conan à nouveau) et terminera sa course dans les années 90 sur des adaptations de séries TV comme Xena chez des éditeurs indépendants. Dans les années 2000, il va écrire quelques comics pour Marvel (Dracula) ou chez des indépendants (un one-shot Red Sonja) mais sa carrière est derrière lui. Même si un artiste ne prend jamais vraiment sa retraite, il coule désormais des jours heureux on l'espère en Caroline du Sud en repensant à la page d'histoire des comics qu'il a écrit.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :