MDCU le Magazine n°4 février 2012
MDCU le Magazine n°4 février 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4 de février 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : MDCU.fr

  • Format : (271 x 361) mm

  • Nombre de pages : 38

  • Taille du fichier PDF : 11,9 Mo

  • Dans ce numéro : du dessin à l'écran, bilan de 2011.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
GREEN LANTERN. Bon, si Marvel a géré le coche, DC a foiré son coup. Prenez Green Lantern, ajouter Ryan Reynolds, Martin Campbell, Parallax, Hammond et deux trois autres éléments et on obtient un film décevant, vraiment moyen (à la limite du navet) et largement inabouti. Dommage, il y avait vraiment de quoi faire ici ; d’ailleurs, le film a de bons points et tout n’est pas à jeter mais bon, trop de mauvais choix, de mauvaises directions qui nuisent gravement à la qualité du film. Le gros plus à retenir : les scènes sur Oa qui sont, à mon sens magnifique. Espérons que si suite il y a, ce sera mieux car avec un tel univers, il y a de quoi faire une sacré saga cinématographique. Les avis de la rédac : ASKHA : Alors là c'est dur... autant le film n'est pas vraiment réussit, mais autant retrouver Hal Jordan et Sinestro sur grand écran et en 3D (car oui moi j'aime la 3D et je l'assume !) c'était juste jouissif. Alors certes le reste est plutôt raté et on s’ennuie parfois, mais les quelques petites séquences réussies du film m'ont vraiment fait de l'effet et puis entendre l'Oath des Green Lantern m'a laisser un frisson que je n'oublierais pas. Alors certes d'un niveau bien inférieur aux films Marvel/Paramount, mais je ne peux pas dire que j'ai détesté ce film. LORDOFKALBUT : Bon... bon... bon... un acteur au premier abord dérangeant, mais qui le long du film ne m'a pas déplut tant que ça. Mais l'histoire, trop basique, trop survolé et qui n'avance pas. Comme je l'ai dit plusieurs fois sur le forum ou bien en commentaires des news, c'est pour moi un très bon pilot, on a le début d'une belle histoire, mais longue à se mettre en place, si le projet n'est pas avorté je ne doute pas sur la qualité plus élevé du second opus. SCAR’ : A l'inverse de Thor, j'attendais beaucoup de ce film, la bande annonce m'inspirait bien et finalement, c'était vraiment très moyen. L'univers est assez bien représenté même si on regrette le manque d'apparition de Kilowog et d'autres mais à côté de ça, il y a des choses avec lesquelles on ne doit pas rire. C'est quoi ce pseudo Parallax ? C'est quoi les choses que fait apparaître Hal Jordan ? Les trois/quarts du temps, c'est ce que ferais apparaître un gamin de dix ans avec des épées, des voitures et autres jouets... Je crois que c'est ça le problème principal de ce film d'ailleurs, il manquait un peu de maturité, il fait beaucoup trop "tout public". BARTALLEN : Un bon film qui s'est mis la communauté des lecteurs à dos. Mais si on prend le film à froid, sans rien savoir des comics, il est plutôt sympa à regarder. Les effets spéciaux sont assez bien réalisés. Par contre, la 3D est une arnaque totale, je n'ai pas vu une seule scène vraiment ressortir. DOCTEUR : Une calamité absolue. Honnêtement, j'en avais fait une critique à la sortie mais je me vois mal en rajouter pour ce film navrant de bêtise de bout en bout. KYRENS : On va faire très vite et simple, ce film avait beaucoup de potentiel mais au final, il n'y pas grand monde au balcon. A part le Batverse, DC a encore beaucoup à apprendre pour livrer une adaptation cinématographique digne de ses héros au cinéma. Pour Green Lantern, je dis : - 1(je retire seulement un point car on ne peut pas dire que le film soit totalement mauvais). CONAN LE BARBARE. Bon, je l’avoue : je n’ai pas vu le film. Je reste un grand nostalgique des films avec Mr Univers (oui, c’est Swarzy) et la Bande Annonce m’a fait très peur de même que les premières critiques (assez négatives) et j’ai préféré passer mon chemin. Heureusement, ce très cher Askha l’a vu et s’est chargé de nous préparer un petit compte rendu. Voyons ce qu’il dit : Alors la... que dire... c'est une bouse complète... pourtant Marcus Nispel avait fait les excellents remakes de The Texas Chainsaw Massacre et Friday The 13th mais là on se retrouve avec un film vraiment mauvais du début à la fin. C'est du gore pour du gore et Jason Momoa est aussi expressif qu'une pierre tombale... La réalisation, le scénario, même la bande son, tout est raté dans ce film et le pire c'est que ça a beau être un navet, il n'est même pas drôle a regarder... Un des pires films de cette année pour ma part (Même si il ne détrône pas The Hunters au niveau médiocrité, mais ça en est pas loin...). Bon, on est d’accord pour enlever 2 beaux points au vu de magnifique film. COWBOYS ET ENVAHISSEURS. Le comics était déjà moyen et bien le film l’est aussi. Si le pitch était alléchant, le film se perd rapidement pour ne devenir qu’un film blockbuster où s’alternent les séquences d’actions. Comme Transformers, pas grandchose à en retenir si ce n’est un divertissement à prendre comme tel et sans quelconque prétention. Allez, on y donne juste 1 point pour l’ambiance western, les belles scènes de combat et la présence du trio Craig, Ford et Wilde. LE PETIT MOT DE LA FIN. Bon, pour l’instant, nous sommes à 14/20. C’est pas mal comme bilan et si on peut souligner la qualité des productions Marvel, déplorons tout de même l’échec cuisant subit par DC et le bilan mitigé des adaptations indés. De même, dans la catégorie film de l’année, on classera bien-sûr X-Men : First Class tandis que dans la catégorie déception de l’année, la concurrence sera rude entre Green Lantern et Green Hornet. Honnêtement, j’aurais tout de même tendance à nominer ce dernier car il m’a bien plus déçu que Green Lantern et contrairement à ce dernier, rien n’était à sauver dans ce film. 25
GUIDE DE LECTURE D’UN PERSONNAGE GHOST RIDER Par Hawkeye Avec la sortie prochaine de son second film, MDCU se penche ce mois-ci sur le personnage de Ghost Rider. Personnage relativement secondaire de Marvel, l'esprit de la vengeance a su sortir du lot malgré le peu d'interactions qu'il a avec les autres héros. Voici 10 étapes clés ou qui méritent le coup d'oeil d'un personnage assez méconnu. 1 - Le premier Ghost Rider Johnny Blaze est peut-être le Rider le plus connu, il n'est pas le seul à avoir eu ce nom. En 1967 sort la brève série Ghost Rider, qui suit les aventures d'un cow-boy masqué, Carter Slade, qui utilise divers gadgets pour impressionner ses adversaires (Tadadadadada Batmaaan !!!). Tout vêtu de blanc, son tour le plus fréquent est d'utiliser sa cape doublée de noir pour faire apparaître seulement sa tête en pleine nuit. Le personnage apparaît quelques fois dans l'univers actuel, et est présent durant le premier film. 2- Naissance d'un démon 1972, naissance de Johnny Blaze ! Gary Friedrich, Roy Thomas et Mike Ploog introduisent le nouveau Ghost Rider, qui mélange deux éléments en vogue de cette décennie : la moto et le satanisme. A lire dans Marvel Spotlight 5. Et pour l'anecdote, le personnage n'a failli pas s'appeller Johnny, car Stan Lee n'appréciait pas qu'il y ait un autre Johnny que la Torche ches Marvel. Une seconde pour la route : si le Comics Code Authority n'avait pas revu ses règles cette année-là pour autoriser des comics d'horreurs, le personnage n'aurait peut-être pas eu le même destin. 3- La vérité sur le démon En vendant son âme au Diable, Johnny Blaze a reçu le démon qui lui permait de se transformer en Ghost Rider. Mais qui est ce démon ? Et n'y a-t-il pas eu entourloupe dans le contrat ? Ghost Rider 34 tente de répondre à toutes ces questions, et évoque pour 26



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :