MDCU le Magazine n°3 janvier 2012
MDCU le Magazine n°3 janvier 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3 de janvier 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : MDCU.fr

  • Format : (271 x 361) mm

  • Nombre de pages : 62

  • Taille du fichier PDF : 17,3 Mo

  • Dans ce numéro : les créations de Stan Lee.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
LES REVIEWS DU MOIS GREEN LANTERN #4 Fitzlionheart : 7/10. Difficile de noter ce numéro car je n’ai lu que le #1 depuis le relaunch. Et apparemment, il s’en est passé des choses. Je mets de côté les éléments qui me manquent pour me concentrer sur le titre en lui-même. Johns fait du Johns, il prend son temps, fait discuter les personnages et le fait bien. Le tout est fluide et quand on referme le numéro, on se dit qu’on a lu un bon titre sauf qu’il ne s’est pas passé grand chose de concret. Donc c’est bien mais encore une fois, Johns travaille sur le long terme. Niveau dessin, Mahnke n’est pas très régulier (mais c’est sans doute car deux encreurs officient sur ce numéro) et plutôt bon sans être très original. Disons que ça sert bien l’univers des lanterns… Plaisant mais pas très convaincant donc. Ashka : 9.5/10. Green Lantern continue son excellent run avec ce numéro 4 plein de surprises. Au niveau du scénario on a la suite logique du dernier chapitre qui m’avait clairement laisser sur le cul et même si la résolution de ce cliffhanger semble un peu facile, on l’oublie très vite sachant que tout ce qui suit est vraiment excellent. Johns continue d’explorer Sinestro avec perfection et Hal Jordan est fidèle a lui même. Johns laisse même quelques petits indices sur ce qu’il va se passer dans les prochains chapitres vraiment très discrètement. Niveau dessin c’est toujours aussi magnifique et ça correspond toujours parfaitement au titre. Bref Green Lantern #4 continue dans l’excellente lancée de Johns qui pour l’instant ne sait pas décevoir et on en est bien content ! 24
LES REVIEWS DU MOIS Defenders #1 Leto : 7/10. J’attendais beaucoup cette série, j’adore les artistes (Fraction et Dodson sur Uncanny X-Men c’était un run fort sympathique) et les personnages concernés. Le problème, c’est que, malgré plein de détails forts sympathiques, le résultat est un peu bancal pour moi. Déjà, Fraction commet quelques erreurs de continuités/brouille la continuité. En effet, on a un Silver Surfer bien différent de celui de la série Mighty Thor à la fin de l’arc avec Galactus, écrite….par Fraction aussi. On a aussi une Red Hulk qu’on a du mal à situer par rapport au second épisode de la nouvelle série The Incredible Hulk. Alors oui malgré ça toute la team est équilibrée mais l’auteur se fout un peu de l’actualité de chacun, ce qui est un peu dommage. Après, on a une mission classique mais qui pourrait être sympa, surtout vu le lieu mais le final m’a laissé de marbre, ce qui est dommage. N’empêche, je fais confiance aux auteurs pour nous pondre une bonne histoire et les personnages sont charismatiques, surtout ceux qui vont bientôt débarquer comme Fury. Si ce n’est pas aussi époustouflant qu’une série comme Uncanny X-Force à ses débuts par exemple, Defenders commence comme une série sympa. Marvel nous avait pourtant vendu un blockbuster…. Fitzlionheart : 6/10. J’attendais beaucoup de ce titre. D’abord pour les dessins de Terry Dodson que j’apprécie en général et j’ai été un peu déçu. J’aime l’aspect qu’il donne à ses personnages mais il rate pour moi l’illustration de certains comme Hulk qui est franchement moche (selon moi). Bref, il est un peu en dessous de son niveau habituel et c’est dommage. Ensuite niveau scénario, je m’attendais à du Matt Fraction et j’ai à la fois été confirmé et surpris dans mes attentes. Fraction fait du Fraction parce qu’il ne se passe pas grand chose dans ce numéro à part la formation de l’équipe. Et autant certains sont charismatiques, autant d’autres comme Iron Fist semblent accessoires. Ensuite, les relations entre certains sont un peu étranges selon moi comme la personnalité incompréhensible du Hulk, qui possèderait toujours un bout d’âme de Banner... Et pourquoi le Surfer serait-il heureux de le connaître alors que le Hulk est à la base un être violent et irraisonné. Enfin bon, passons, cela peut-être considéré comme un énième statu-quo entre différents personnages de l’univers Marvel et c’est assez réussi dans l’ensemble. Ensuite, j’ai été surpris car j’ai ri dans ce numéro et que c’est assez rare quand je lis du Fraction. La série s’annonce donc mystique, fun et épique, tout ce qui fait un bon comics sauf que ce #1 est plutôt lent comme chaque début de série de Fraction. BartAllen : 7/10. Un numéro en demi teinte. Certes, on assiste à la formation de l’équipe mais on ne sent pas vraiment l’histoire avancer, Hulk est le point de départ de l’histoire mais je ne comprends pas tout ce qui se passe le concernant même en ayant eu les infos de la fin de Fear Itself. Les dessins de Terry Dodson font toujours autant plaisir à voir, même si je suis d’accord avec Fitz, je trouve son Hulk assez bizarrement fait. On nous avait prévenu que la série serait orientée magie et mysticisme. Si ça suit les pas de Justice League Dark, le titre sur la magie de l’éditeur d’en face, tout ira bien. Il faudra juste que Matt Fraction évite de faire des arcs en 8 parties. Julien : 7,5/10. Une nouvelle série dont je n’attendais pas grand-chose tellement Fear Itself et Matt Fraction me gavent, mais il s’avère que ce premier numéro est plus qu’appréciable. On assiste à la formation de l’équipe et le tout est très fluide et divertissant, Fraction ne perd pas temps à introduire les personnages et les rassembler et c’est une bonne chose. Les différentes situations de chaque personnage sont amusantes et c’est bien écrit. Même cette première intrigue qui construit une fois de plus sur les retombées de Fear Itself ne m’enchante pas beaucoup, j’ai beaucoup aimé la dynamique et l’énergie de cette équipe et du titre en général. J’ai passé un très bon moment, suffisamment pour me donner envie d’être là au prochain numéro. Terry Dodson fait du Terry Dodson et c’est peut-être le problème avec lui, quand on a vu ses dessins une fois on les a tous vus. C’est beau, c’est bien lissé et net et c’est toujours un plaisir pour les yeux pour les yeux mais ça manque de prise de risque et de variations. Sans compter que ses formes parfois beaucoup trop arrondis ne font pas très réalistes et c’est assez gênant. 25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


MDCU le Magazine numéro 3 janvier 2012 Page 1MDCU le Magazine numéro 3 janvier 2012 Page 2-3MDCU le Magazine numéro 3 janvier 2012 Page 4-5MDCU le Magazine numéro 3 janvier 2012 Page 6-7MDCU le Magazine numéro 3 janvier 2012 Page 8-9MDCU le Magazine numéro 3 janvier 2012 Page 10-11MDCU le Magazine numéro 3 janvier 2012 Page 12-13MDCU le Magazine numéro 3 janvier 2012 Page 14-15MDCU le Magazine numéro 3 janvier 2012 Page 16-17MDCU le Magazine numéro 3 janvier 2012 Page 18-19MDCU le Magazine numéro 3 janvier 2012 Page 20-21MDCU le Magazine numéro 3 janvier 2012 Page 22-23MDCU le Magazine numéro 3 janvier 2012 Page 24-25MDCU le Magazine numéro 3 janvier 2012 Page 26-27MDCU le Magazine numéro 3 janvier 2012 Page 28-29MDCU le Magazine numéro 3 janvier 2012 Page 30-31MDCU le Magazine numéro 3 janvier 2012 Page 32-33MDCU le Magazine numéro 3 janvier 2012 Page 34-35MDCU le Magazine numéro 3 janvier 2012 Page 36-37MDCU le Magazine numéro 3 janvier 2012 Page 38-39MDCU le Magazine numéro 3 janvier 2012 Page 40-41MDCU le Magazine numéro 3 janvier 2012 Page 42-43MDCU le Magazine numéro 3 janvier 2012 Page 44-45MDCU le Magazine numéro 3 janvier 2012 Page 46-47MDCU le Magazine numéro 3 janvier 2012 Page 48-49MDCU le Magazine numéro 3 janvier 2012 Page 50-51MDCU le Magazine numéro 3 janvier 2012 Page 52-53MDCU le Magazine numéro 3 janvier 2012 Page 54-55MDCU le Magazine numéro 3 janvier 2012 Page 56-57MDCU le Magazine numéro 3 janvier 2012 Page 58-59MDCU le Magazine numéro 3 janvier 2012 Page 60-61MDCU le Magazine numéro 3 janvier 2012 Page 62