MDCU le Magazine n°2 décembre 2011
MDCU le Magazine n°2 décembre 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2 de décembre 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : MDCU.fr

  • Format : (271 x 361) mm

  • Nombre de pages : 74

  • Taille du fichier PDF : 12,7 Mo

  • Dans ce numéro : Regenesis, back to east !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 52 - 53  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
52 53
les liens entre Diablo et Mystique, les origines mystérieuses de Wolverine (qui semble ici bien moins noir et rebelle qu’à l’accoutumée mais qui conserve tout de même un certain charisme mais aussi du mystère) ou encore l’histoire d’amour naissante entre Jean et Scott. Si la première saison peut paraître assez enfantine et parfois décalée par rapport aux comics, c’est véritablement avec la saison 2 que s’envole la série : le traitement des personnages se renforce (et le fait d’en faire des ados permet de mieux cerner leurs problèmes) et devient plus noir tandis que les thèmes de tolérance et haine interviennent avec la révélation au monde de la condition mutante. Enfin, les saisons 3 et 4 se placent sous un jour nouveau puisque l’ennemi change : on assiste à la longue arrivée d’Apocalypse dans une intrigue qui s ‘étale sur deux saisons et qui se révèle très intéressante. De même, l’animation, le casting des voix et les musiques sont très élaborées et pour cause : c’est Warner qui s’en est chargée ! Les designs de la série sont très soignés et rappellent fortement les séries de l’ami Timm tandis que les musiques (sans atteindre toutefois celles des séries du DCAU) sont aussi de très bonne facture. Ainsi, X-Men Evolution va se révéler être une série très intéressante qui par la métaphore du passage de l’enfance à l’âge adulte par le biais de l’adolescence nous montre comment les jeunes X-Men (on se rapproche ainsi de la version des années 60) vont grandir pour apprendre à maîtriser leurs pouvoirs tandis que le monde va lentement apprendre leur existence et se mettre à les haïr. En quatre saisons, c’est toute une mythologie qui va se bâtir lentement et nous livrer des personnages charismatiques qui ne vont cesser d’évoluer et de changer. La fin de la série est aussi particulièrement intéressante à mon sens puisque l’on y voit l’avenir des X-Men et leurs prochains grands défis (Bastion, le Phénix, Magnéto et les Nouveaux Mutants…). Ainsi, une série qui nous montre le passage à l’âge adulte de nos mutants avec rires mais aussi de part de nombreux méchants et clins d’œils en tout genre. WOLVERINE AND THE X-MEN : UNE SÉRIE VICTIME D’UN MAUVAIS COUP DU SORT. En 2007, la franchise X-Men était au point semi-mort : il n’y avait plus eu de séries TV depuis 2004 et la trilogie était terminé (elle s’était même terminée sur le mitigé X-Men 3 mais bon, nous ne nous étendrons pas là-dessus). Malgré tout, un autre film était confirmé : « X-Men Origins : 50 Wolverine » (et là aussi, nous connaissons le résultat). Il fallait donc essayer de promouvoir le film et surfer sur son buzz naissant pour lancer une toute nouvelle série sur les X-Men mais surtout sur son personnage phare : Cyclop. Euh, non l’autre gars tout poilu : Wolverine. Ainsi, en 2006-2007, c’est la préproduction qui commence. La série sera réalisé par Craig Kyle : le bonhomme est déjà connu dans le monde de l’animé : il a eu son rôle à joué dans X-Men Evolution et a aussi réalisé les deux films animés sur les Ultimates Avengers ainsi que sur Iron-Man ! En bref, on a pas un amateur ici et c’est sûrement ce qui expliquera la bonne qualité de la série. Il est épaulé par Greg Johnson et on a bien sûr plusieurs compagnies de production notamment Marvel Entertainment ou Toonz Entertainment. La série commence d’être diffusé en Septembre 2008 sur Nictoons (chez nous, c’est visible chez M6 et Cartoon Network). On compte donc pour cette série une seule saison de 26 épisodes. En effet, alors que quelques images de la saison 2 avaient été diffusé au Comic Con 2009, la série est annulée le 15 avril 2010 : elle ne reviendra donc jamais pour une deuxième saison ! Le motif : le manque de blé : il y avait un manque d’argent qui empêchait le financement de la série ! Cela est vraiment dommage et j’utiliserais même le mot « injuste » car cette série était d’excellente qualité et elle aurait mérité une deuxième saison. Tout d’abord, parlons de l’animation ! Bah, les studios ont bien compris que les designs de X-Men Evolution étaient vraiment top ! On reprend donc quasiment les mêmes (en changeant toutefois le look des personnages et en les vieillissant) et cela va quelque peu induire les fans en erreur qui vont croire qu’il y aurait une certaine continuité entre X-Men Evolution et cette série. Or c’est faux, si quelques éléments de l’histoire pourraient laisser penser le contraire, elle est complètement indépendante et se situe dans un univers propre. Ainsi, l’animation est simple mais très soignée : les scènes d’actions sont très bien réalisées et chaque personnage semble acquérir une identité propre. Le générique est lui très sobre mais à le mérite d’être efficace
et de présenter la plupart des membres de l’équipe. Quant à la musique : bah ça change radicalement mais ça colle très bien à l’histoire sombre et mystérieuse de cette saison. Car oui, on a une série très sombre : l’histoire ne nous parle pas d’une énième version des origines des X-Men : non pour cela on a les films et les précédentes séries animées. Ici, les X-Men existent depuis des années ! Ou du moins existaient ! En effet, un jour, une mystérieuse explosion a eu lieu à l’Institut : tout est ravagé mais plus grave : Jean et le Professeur X ont disparus ! L’équipe n’a rien trouvé et a fini par se séparer, convaincus de leur mort. Or pendant ce temps-là, les choses se sont aggravés pour le monde : la chasse envers les mutants fait rage et Magneto rassemble de plus en plus de mutants, dans un but soidisant pacifique, à Genosha Ca en est trop pour Wolverine qui décide de rassembler les X-Men mais cette fois-ci sous son égide. On compte donc lui en chef mais aussi le Fauve, Iceberg, Shadowcat, Tornade, Forge mais aussi un Cyclope bien plus sombre et démoli depuis la disparition de Jean, une Malicia qui a du mal à choisir son camp, un Diablo pas mal absent et d’autres aides extérieures comme Angel. Il y a aussi une nouvelle venue : la mystérieuse Emma Frost qui dit avoir des infos sur cette mystérieuse explosion. Pendant ce temps, le Professeur X se réveille d’un long coma dans le futur et ce futur est apocalyptique (non, il n’y a pas Apocalypse…) : les Sentinelles règnent en maître et la plupart des mutants sont morts ! Il contacte donc son équipe et lui demande de tout faire pour empêcher cela. L’intrigue laisse rêveur n’est-ce pas ? ! Perso, je dirais même qu’elle fait beaucoup penser à cette célèbre saga des comics X-Men : « Days Of Future Past » : on y parle d’un future apocalyptique quasiment identique et la trame de fond des X-Men tentant d’empêcher cela est respecté. Ainsi, cette intrigue nous permet d’explorer des histoires très sombres et percutantes pour une série animée ! Le ton est bien plus adulte que dans X-Men : Evolution et se rapproche ainsi avec la série des années 90. Les histoires sont bien trouvées même si elles restent classiques et ont le méritent de nous offrir de l’action, de l’humour mais surtout des personnages aux sentiments bien définies et aux origines et histoires plus qu’intéressantes : ainsi, des épisodes s’intéresseront à Diablo, Gambit, Cyclope mais aussi Wolverine ! On a un Wolverine très présent dans la série (normal vu le titre) et à vrai dire, cela tend un peu à m’énerver vu que j’en ai marre qu’on le voit partout… Mais il faut reconnaître que son personnage est bien mis en valeur : on le découvre en chef d’équipe qui doit donc gérer les autres en plus de lui-même et on le voit moins sombre et plus sociable (au contraire de Cyclope qui devient le bad guy depuis la disparition de Jean : les rôles tendent à s’inverser et Cyclope acquiert une dimension très intéressante et ce même si il est mis de côté). 51 De plus, la mythologie est elle aussi très bien respectée et les références et clins d’œils sont multiples et très plaisants à suivre. Malgré tout, la série sera tout de même annulée pour des raisons évoquées ci-dessus et je trouve cela très dommage puisqu’elle ouvrait sur une menace bien plus grande et tout aussi intéressante : l’Age d’Apocalypse ! Il y avait matière à faire et l’on aurait aussi pu s’aventurer dans des sentiers encore inexplorés pour cette saison 2 avec des histoires encore plus originales et voir aussi le retour de Jean, un certain renouveau du rôle de Cyclope mais aussi de nouvelles menaces et pourquoi pas Cable ! Il était aussi prévu que Colossus revienne dans cette deuxième saison et qu’il ait un rôle beaucoup plus important ! En bref, c’est une série de qualité au potentiel encore inexploré qui a été bien trop tôt annulée et cela est très dommage. En conclusion que dire à part que les X-Men ne s’en tirent pas si mal sur le petit écran ! Il est vrai que sur trois séries animées, les trois ont été plus ou moins réussies dans leur ensemble ! Il y a certes eu de mauvais épisodes comme dans toutes séries mais le bilan reste positif : la série des années 90 reste sans nul doute la meilleure série X-Men jamais produit allant jusqu’à faire rougir le DCAU et les séries de Bruce Timm. X-Men Evolution a permis de redonner un coup de jeune à cet univers et à le populariser auprès des plus jeunes tout en sachant se démarquer de cet aspect enfantin à partir de la deuxième saison pour capter un public plus large. La dernière en date, Wolverine And The X-Men a permis de diffuser la série à différentes classes d’âges et de renouer avec l’esprit des années 90 ! Aujourd’hui, l’avenir de la franchise sur les écrans de télé n’est pas mort puisque deux séries Japonaises sont prévues : développées par les studios Madhouse (Deathhhhhh Notteeee : ben quoi, je fais de la pub pour le site manga !), elles auront ce côté « manga-isé » et l’on s’éloignera alors totalement de l’animation américaine. La première sera centré sur Wolverine et explora son voyage au Japon et sûrement sa rencontre avec celle qui reste son plus grand amour : la douce Mariko ! La seconde sera consacrée aux X-Men : aucune info sur le scénario mais nous savons que l’équipe sera composée des grandes figures emblématiques. Deux projets donc ambitieux et qui soulèvent déjà les passions : les designs de la série sur Wolverine sont très très spéciaux et font peur tandis que pour celle sur X-Men, on espère retrouver le génie créatif des précédentes séries ! Néanmoins, cela nous fait affirmer une chose : les X-Men ne sont pas encore morts et continuent à vivre à l’écran et on leur souhaite de connaître encore de longues aventures (et qu’elles restent de qualités…).



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 1MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 2-3MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 4-5MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 6-7MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 8-9MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 10-11MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 12-13MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 14-15MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 16-17MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 18-19MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 20-21MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 22-23MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 24-25MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 26-27MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 28-29MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 30-31MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 32-33MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 34-35MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 36-37MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 38-39MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 40-41MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 42-43MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 44-45MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 46-47MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 48-49MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 50-51MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 52-53MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 54-55MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 56-57MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 58-59MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 60-61MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 62-63MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 64-65MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 66-67MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 68-69MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 70-71MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 72-73MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 74