MDCU le Magazine n°2 décembre 2011
MDCU le Magazine n°2 décembre 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2 de décembre 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : MDCU.fr

  • Format : (271 x 361) mm

  • Nombre de pages : 74

  • Taille du fichier PDF : 12,7 Mo

  • Dans ce numéro : Regenesis, back to east !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
Voici l’analyse des ventes de comics aux USA (le Top 300 single) pour le mois d’octobre. Pour les DC-Boys, il s’agit du second mois du reboot. Pour les Marveliens, c’est la fin de Fear Itself. Pour les indépendants, c’est un mois comme les autres, quoique...Je vais présenter, pour un confort de lecture, cette analyse en deux parties. La première partie concerne le marché ainsi que les titres DC alors que la seconde étudiera la situation de Marvel et des séries indépendantes. Avant toute chose, je tenais à reconnaître le succès du reboot DC. Attention, je ne parle pas ici de qualité (ce n’est pas le sujet de cette analyse) mais des ventes. Comme vous le verrez, la totalité des séries DC sont au dessus de la 100ème place pour le second mois consécutif, ce qui est une première à ma connaissance. Si le record de Marvel de 23 titres dans le top 25 est intact (à l’époque de Civil War pour Marvel), DC arrive à hisser tout son univers en haut des ventes, ce qui n’est pas un mince exploit. Ce n’est qu’un des nombreux records établis en Octobre par DC. On commence par la situation globale du marché (single). Comparé à Octobre 2010, les ventes (en dollar et non en volume) augmentent de 31% et de 7% par rapport à septembre dernier, premier mois du reboot DC. On est à plus de 25 millions de dollars pour les single issues. Le marché est en hausse, ce qui est un miracle quand on connaît la spirale négative dans lequel il est embourbé depuis des années. Comme l’ont déclaré certains dirigeants de Marvel, le succès de DC dans son opération de la dernière chance peut profiter à tout le monde en injectant de nouveaux lecteurs dans le milieu. L’augmentation des ventes par rapport au premier mois du reboot est paradoxale. Normalement, toute nouvelle série baisse en terme de ventes dès le second épisode car une partie non négligeable des ventes est lié à l’effet collector. Les ventes se stabilisent au bout de quelques numéros et évoluent alors selon la qualité et le buzz provoqué par l’éditeur. Or les ventes globales augmentent ce mois-ci, tirés par les réassorts des premiers numéros du reboot DC. Ce sont tous ceux qui n’ont pas eu l’occasion d’acheter ces séries avant le 31 septembre. En ce qui concerne les albums, Flashpoint est premier, Walking Dead second et Batman : Arkham City troisième. 30 TOP 300 D’OCTOBRE Par Leto On passe aux parts de marché globales (les DC-Boys, c’est parti pour l’orgasme). DC bat son record de part de marché en dollar (depuis qu’on estime ainsi les ventes selon le distributeur Diamond Comics, soit 15 ans environ) avec 42,47% du marché (mieux qu’en 1999 où sortait le fameux JLA : Earth 2). Bien sûr, Marvel conserve là aussi le record avec 45,31% en septembre 2008 (en plein milieu de Secret Invasion et juste avant Ultimatum). DC ne laisse qu’un misérable 29,10% de part de marché en dollar, inversant ainsi la situation pré-reboot. En terme de part de marché en volume, c’est similaire mais plus symbolique : 51% pour DC et 30% pour Marvel. 20%, c’est un gouffre incroyable alors qu’on est déjà au second mois du reboot. Marvel est dans la merde et va devoir redevenir la Maison des Idées pour s’en sortir car, au-delà de la qualité (les séries DC sont globalement du même niveau qu’avant), c’est la bataille des nouveaux lecteurs que Marvel perd alors que traditionnellement elle les « kidnappait » avec ses films à succès. Avengers va être attendu comme un messie. Derrière les Big Two, comme d’habitude, c’est la survie avec un gâteau de 30% à se partager. IMAGE se fait méchamment accrocher par DARK HORSE (un demi-point de différence) et IDW, bien qu’à quasi-égalité avec DYNAMITE en terme de volume, reste plus rentable à sa cinquième place. Voilà, je vais désormais aborder en détail le succès de DC. Par rapport à septembre, on a une baisse de 6% des ventes des 52 séries (phénomène normal) mais le massif réassort a fait que les ventes globales ont augmenté comme vu plus haut. Environ 3,22 millions d’unités ont été écoulées pour les numéros 2 des 52 séries du reboot. DC place 19 titres dans le top 25 avec uniquement 3 titres Marvel dans le top 10. La dernière série du New 52 se vend à la 87ème place (sur 300), ce qui est exceptionnel (j’ai ignoré les quelques mini-séries lancées). La suite de l’analyse est basée sur le top 52 DC et sur mes propres calculs (les chiffres de CBR sont faux, le gars compare les ventes finales de septembre à celle non finale d’octobre, j’ai donc comparé à date pour éviter le phénomène de réassort), j’espère donc ne pas avoir fait d’erreurs...Il y a 7 franchises chez DC depuis le reboot : Batman (11 séries, chiffre d’affaire de 874 931 copies vendues, 79 539 unités en moyenne par série) Justice League (11 séries, chiffre d’affaire de 744 322 copies vendues, 67 666 unités en moyenne par série) The Edge (9 séries, chiffre d’affaire de 321 586 copies vendues, 35 732 unités en moyenne par série) The Dark (7 séries, chiffre d’affaire de 304 007 copies vendues, 43 430 unités en moyenne par série) Young Justice (6 séries, chiffre d’affaire de 250 037 copies vendues, 41 673 unités en moyenne par série) Superman (4 séries, chiffre d’affaire de 355 019 copies vendues, 88 755 unités en moyenne par série) Green Lantern (4 séries, chiffre d’affaire de 351 455 copies vendues, 87 864 unités en moyenne par série)
On remarque que la franchise Superman est la plus rentable et la franchise Green Lantern positionne ses 4 titres entre la 4ème et la 17 place du Top 52 DC. Ainsi, la 1ère série DC est sans aucune surprise Justice League (180 000 unités). Suivent dans l’ordre Batman (172 000), Action Comics (154 000) et enfin Green Lantern (142 000). Flash, Detective Comics, Superman, Batman : The Dark Knight et Batman and Robin suivent en vendant deux fois moins que les deux premières séries du top. Au rayon des petites déceptions (dans le sens où avec le reboot toutes les cartes sont rabattues), Wonder Woman (10ème chez DC) et Batwoman (12ème chez DC) ne sont pas sur le devant de la scène. On est cependant loin des 10 derniers titres DC (plus j’avance moins ça s’est vendu) : Resurrection Man, Captain Atom, Hawk & Dove, Mister Terrific, Vodoo, I Vampire, Omac, Statick Shock, Blackhawks et la pire vente, Men of War. Aucune surprise dans cette liste mais une ou deux séries pas mauvaises (notamment Resurrection Man et Men of War). Au rayon des surprises, on trouve Teen Titans à la 13ème place du top DC, soit la 16ème place du Top 300, un truc pas vu depuis des années. Si on comprend facilement l’attente autour de cette équipe mythique, le passif médiocre des années 2000 et le premier numéro poussif laissaient présager une chute dans le classement. Ce n’est pas la seule surprise avec une évolution des ventes pour chaque série pas toujours prévisible. Ainsi, les plus grosses séries chutent presque toutes avec entre 8 et 20% de baisse, effet collector oblige. Seule Green Lantern par Johns reste stable avec les mêmes ventes. Le plus gros gadin, c’est bien sûr la série Superman (un premier numéro catastrophique) ainsi que Hawkman, Firestormet New Guardians ainsi qu’une tripotée de séries du fond du classement. En revanche, Animal Man gagne 16% de ventes suite aux excellentes critiques. Je rappelle qu’il est rare qu’un numéro 2 offre de meilleures ventes à cause de la spéculation. Les autres séries qui gagnent des lecteurs sont celles qui font polémiques (Catwoman et Red Hood), qui surprennent (Detective Comics, Stormwatch, Demon Knight), qui ont une bonne équipe créative (Wonder Woman, Batwoman, Swamp Thing) ou des gros fans (Supergirl, Superboy, Nightwing). Cela fait 12 séries en hausse en plus de Green Lantern et Red Lantern qui sont stables. Si on rajoute les grosses séries comme Action Comics, Justice League ou Batman qui ont été victimes de la spéculation à l’extrême mais qui sont dans le même cas en terme de buzz, cela fait 1/3 des séries qui ont conservé leurs lecteurs. Belle performance DC. Avec 6 titres au dessus des 100 000 unités, DC parvient à retrouver le succès des sorties généralement liées aux crossovers. Encore une fois, cette analyse ne prend pas en 31 compte le réassort mais les ventes dans le mois car le marché est surtout hebdomadaire, sauf dans le cas du reboot où les numéros 1 ont joué la prolongation en octobre. J’ai donc étudié ces réassorts et c’est fort logiquement Aquaman, la grosse sortie de la dernière semaine de septembre, qui mène ce classement spécial avec 28 000 unités vendus en octobre pour le numéro 1. Cette série sera toujours sous-évaluée dans les top (elle fait partie des séries au dessus des 100 000 unités par exemple pour le numéro 1) mais le marché marche surtout de façon hebdomadaire. Cependant, il y a aussi les titres qui ont fait le buzz (pour leur qualité ou certaines scènes) qui ont connus des ventes supplémentaires non négligeable en octobre pour leur numéro 1 en plus de celles sorties la dernière semaine. Ainsi, si on calcule le taux de réassort des séries (% de ventes du numéro 1 au second mois), on a entre 1/4 et 1/5 de ventes supplémentaires pour Animal Man, Catwoman, Wonder Woman, Aquaman, Nightwing, Supergirl, Superboy, Suicide Squad, All- Star Western, Demon Knights et Grifter. Pour finir avec DC, j’ai analysé les ventes d’octobre 2011 avec celles d’avril 2011, juste avant le crossover Flashpoint. Bien sûr, de nombreuses séries n’existaient pas avant le reboot mais dans certains cas il s’agit juste d’un changement de direction avec la même cible (Nightwing remplace ainsi la série Red Robin et Catwoman remplace Gotham City Sirens). On découvre ainsi fort logiquement que Justice League explose ses ventes avec +283%, ce qui est normal vu l’équipe créative actuelle et au vu des numéros assez faibles qu’on avait avant. C’est pareil pour Batman qui triple ses lecteurs, tout comme Batgirl et Teen Titans. Chose plus surprenant, All-Star Western a doublé les lecteurs de Jonah Hex (+247%). Flash, Nightwing (ancien Red Robin) et Deathstroke (ancien Titans) doublent quand à eux leurs lecteurs. Toutes les séries sont en hausse mais certaines ont plus de mal et risquent, dans quelques mois quand l’effet reboot sera vraiment retombé, de revenir à leur niveau de ventes d’avant. Ainsi Green Arrow, Green Lantern Corps, Birds of Prey, Superboy et les séries sur la Legion font mieux qu’avant mais ne gagnent (excusez du peu) qu’entre 30 et 60% de lecteurs. Dans le même genre, les personnages remit au goût du jour par Brightest Day (Aquaman, Firestorm, Swamp Thing, Hawk and Dove, Deadman et Hawkman) se vendent moins bien que la série Brightest Day. Alors oui c’était une série événement mais ces personnages n’intéressent pas forcément tout le monde. Voilà, c’est finit pour DC, il est temps d’analyser la branlée que vient de prendre Marvel. On a déjà vu ses parts de marché, on va maintenant regarder en détail chaque franchises. On commence par Fear Itself qui termine son parcours avec le 7ème numéro écoulé 95 500 exemplaires. C’est mauvais pour un crossover, surtout pour un dernier numéro. Si Marvel a battu Flashpoint cet été, elle n’a pas su attirer les foules et le crossover était constamment sous la barre des 100 000 unités. La majorité des numéros de la série principale se vendent mieux de mois en mois



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 1MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 2-3MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 4-5MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 6-7MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 8-9MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 10-11MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 12-13MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 14-15MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 16-17MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 18-19MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 20-21MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 22-23MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 24-25MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 26-27MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 28-29MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 30-31MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 32-33MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 34-35MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 36-37MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 38-39MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 40-41MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 42-43MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 44-45MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 46-47MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 48-49MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 50-51MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 52-53MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 54-55MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 56-57MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 58-59MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 60-61MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 62-63MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 64-65MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 66-67MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 68-69MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 70-71MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 72-73MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 74