MDCU le Magazine n°2 décembre 2011
MDCU le Magazine n°2 décembre 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2 de décembre 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : MDCU.fr

  • Format : (271 x 361) mm

  • Nombre de pages : 74

  • Taille du fichier PDF : 12,7 Mo

  • Dans ce numéro : Regenesis, back to east !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
loupé et je me suis fait chier. LES DIFFÉRENTS SCÉNARIOS QUI NOUS ATTENDENT Il est temps de jouer au jeu des scénarios. Il y a trois choses qui vont avoir un impact sur la réussite de la prise en main du catalogue DC par Urban. Tout d’abord, les annonces des magazines kiosques. Si Urban délaisse vraiment le kiosque avec deux ou trois magazines uniquement à l’occasion du reboot comme je le pense, de nombreux lecteurs actuels ne voudront pas attendre quatre à six mois pour lire leur série. Ils vont se tourner vers la VO (comme c’est en partie le cas) ou pire, le téléchargement illégal. Si le prix reste aussi élevé, cela va décourager les nouveaux lecteurs qui veulent se mettre à DC. Ils pourront cependant tout de même acheter les séries quand elles sortiront en librairie mais ce ne sera que des achats ponctuels, pas comme en kiosque quand on fait péter son budget pour rien louper. Ce sera des consommateurs plus avertis qui ne choisiront que les sorties majeures, donc tchao les petites séries. Au rayon de la librairie, il sera important d’avoir des sorties régulières, pas trop espacées et avec un prix pas trop élevé. Une sortie librairie permet au lecteur de maîtriser son budget car il n’a pas à se précipiter pour acheter l’album dans le mois (sauf si l’on conserve la politique des impressions limitées qui a donné une forte spéculation). Il semble qu’Urban prépare des sorties quasi-simultanées à la VO, ce qui est une bonne chose car on préfère tous la VF quand c’est bien traduit, non ? Le reboot est le troisième facteur à prendre en compte. Pour l’instant, tout va bien. Qui nous dit que dans un an la situation ne va pas se détériorer ? L’univers DC est connu pour sa facilité à se complexifier en un rien de temps et à accumuler les erreurs éditoriales. DC a pour l’instant une politique stricte à l’égard des retards mais il va falloir répondre à de nombreuses questions en terme de continuité, ce qui pourrait poser problème. Enfin, en l’absence d’un crossover DC dans les deux à trois ans à venir, ce sera dur commercialement d’attirer les lecteurs quand l’effet reboot sera passé. Les séries DC du reboot ne sont pas forcément meilleures qu’avant, ni pire, mais c’est pour l’instant facile pour tous. Urban reste donc tributaire de DC et par le passé Panini a souffert de nombreuses décisions de l’éditeur américain. Cela nous amènes aux trois scénarios suivantes : - Urban réussit son pari, attire de nouveaux lecteurs et parvient à fédérer une communauté autour d’elle. Chemin faisant, les publications se multiplient et qui sait, un jour DC pourrait battre 26 Marvel en France en envisageant même pleins de magazines kiosques. - Urban subit l’échec du reboot aux USA combiné au refus de nombreux lecteurs de payer plus cher en kiosque et attendre plusieurs mois en librairie pour les grosses séries. On reviendrait alors à une époque similaire à celle qu’a connu Panini après Infinite Crisis en France, c’est-à-dire la merde. - Urban et le reboot tiennent bon, ont une politique cohérente, des bonnes histoires mais les lecteurs n’adhèrent pas au pari de l’éditeur français pour des raisons commerciales surtout. On a alors des très bonnes ventes pour les grosses séries en album avec les spécialistes et les fans qui soutiennent la traduction car ils préfèrent ces albums VF à ceux VO sortis au même moment. Panini/Marvel garde la main mise sur le gros du lectorat, surtout avec le film Avengers mais DC est synonyme de qualité et est consommée ponctuellement par de plus en plus de lecteurs focalisés sur 5-6 séries librairies. Urban est alors un acteur important mais en retrait par rapport à Panini. Voilà, je ne suis pas un devin mais le défi d’Urban est passionnant. On va sûrement encore longtemps critiquer les choix d’Urban comme tout bon français mais on ne peut pas nier qu’il se dégage une certaine cohérence dans les premières annonces. Quand on discute avec les responsables du label, on sent à la fois une passion des comics mais aussi une certaine lucidité économique. Je préfère mille fois un éditeur réaliste qui va tranquillement bâtir de nouvelles fondations à l’occasion du reboot qu’un éditeur qui sort tout et n’importe quoi juste pour capitaliser sur la licence et couillonner les batfans. Urban aurait pu sortir trois albums inédits de Batman en février 2012, je suis sûr qu’ils auraient été sold-out mais ce n’est pas le cas. Panini a su à la fin de son exploitation redonner des couleurs à DC en France en cherchant le bon équilibre pour chaque franchise. Urban ne part pas de zéro et va essayer de capitaliser sur le film de Nolan, sur celui de Snyder, sur le reboot, sur toutes les béquilles possibles... A nous, lecteurs, d’être là pour prouver qu’il y a un public pour des séries comme Secret Six, REBELS, Resurrection Man, Demon Knight, DC Universe Presents, etc… Il ne faut pas oublier que c’est un business, Dargaud a repris la licence pour faire des bénéfices mais c’est aussi notre intérêt, plus ils gagneront, plus ils seront gourmands et augmenteront les nombre de publications. Bien sûr, on ne doit pas leur donner un chèque en blanc, ils vont faire des erreurs (c’est normal, sauf miracle, donc ne crions pas au loup à la première bourde, Urban semble à l’écoute des commentaires sur le net) mais ils ont tout intérêt à faire de DC un bastion des comics en France. Bonne chance Urban Comics, on vous attend tous avec des Batarangs au tournant, on compte sur vous.
L’heure est venu de jeter un coup d’oeil sur ce qui pourrait atterrir sous le sapin de Noël. Justice League : Dans Justice League #4, les héros découvrent la puissance d’Apokolips et on assiste à la naissance de Cyborg. Les héros de Justice League International ont été séparés et battus, alors qu’une nouvelle menace pointe le bout de son nez. Aquaman part explorer le fond de l’océan Atlantique en compagnie de Méra pour affronter des cannibales pendant que Wonder Woman quitte Paradise Island avant l’arrivée d’Héra. Dans Flash #4, on apprend les origines de Mob Rule. Captain Atom se réengage dans l’armée, Firestrom affronte une force qui veut son propre Homme Nucléaire et Green Arrow se ballade à Tokyo. Deadman joue au « jeu de la vérité » avec un vilain dans DC Universe presents #4 et Hawkman conclut sa première aventure par un combat contre Morphicius. Les héros de My Greatest Adventures #3 ont fort à faire au Zanzibar et à Gotham. Mister Terrific se retrouve plongé dans la 9ème dimension. Dans DC Universe Online Legends #19-20, le plan final de Brainiac est révélé et Batman prend une décision qui le conduira peut-être à combattre ses alliés. Batman : Dans Batman #4, les secrets de la Court of Owls sont révélés alors que Batman fait face à Dollmaker et sa famille dans Detective Comics #4. Dans Batman : The Dark Knight #4, il doit arriver à temps pour sauver un ami en évitant les pièges qui se trouvent sur son chemin. On a aussi le droit à un numéro spécial pour conclure Batman Inc : Batman Incorporated : Leviathan Strikes. Batman et Robin sont à la merci de NoBody dans Batman and Robin #4. Dans Batwing #4, le passé de Batwing ressurgit alors que le règne de Massacre continue. On découvre la nouvelle petite amie du Pingouin dans Penguin : Pain and Prejudice #3. Les Birds of Prey doivent trouver trois bombes dans un train en marche. Catwoman dit adieu à un vieil ami et bonjour à un ami encore plus vieux. Batman : Odyssey #3 nous offre un voyage dans l’enfer de Batman. Dans Batwoman #3, Blood continue d’innonder les rues de Gotham et l’héroïne commence à s’épuiser. Le passé secret de Batgirl est révélé alors qu’elle combat Mirror. Le vilain qui traque Starfire est révélé dans Red Hood and the Outlaws #4. Nightwing retrouve Batgirl pour résoudre une affaire qui dévoilera certains secrets du cirque. Huntress voyage à Pompéi pour défaire un des plus grands boss de la mafia européenne. Superman : Action Comics #4 lève le voile sur le maîtres des Terminauts. Et en back-up, la suite de la transformation de John Henry Irons en Steel. Superman #4 nous dévoile les origines du nouvel ennemi de l’Homme d’Acier. Supergirl nous montre qu’elle sait toujours se défendre même sans ses pouvoirs tandis que Superboy, après avoir découvert ses origines, essaie de se contrôler jusqu’à ce qu’il croise deux autres métahumains. SOLLICITATIONS DE DÉCEMBRE : DC COMICS 27 Green Lantern : Dans Green Lantern #4, Sinestro affronte son ancien Corps. Le mystérieux ennemi du Green Lantern Corps est découvert par John Stewart alors qu’il passe de Chevalier d’Emeraude à prisonnier de guerre. On assiste à l’assaut d’Oa par les nouveaux Gardiens dans Green Lantern : New Guardians #4 et Larfleeze entre en scène mais il n’est pas seul. Red Lanterns #4 nous narre l’histoire tragique de Skallox, Zillius Zox et Ratchet. Young Justice : Dans Teen Titans #4, Wonder Girl rejoint Red Robin mais celle-ci doit affronter Superboy. Static doit empêcher Piranha de créer une armée de métahumain pendant que Jaime doit protéger le scarabée de La Dama et Silverback, respectivement dans Static Shock #4 et Blue Beetle #4. Hawk and Dove se posent plus de questions qu’ils n’obtiennent de réponses. La troisième partie des Legion of Super Heroes : Origins raconte le combat pour sauver des mondes d’une menace alien. Les membres de Legion Lost cherchent toujours le bio-terroriste qui répandra le virus mortel. Enfin, les membres de la Legion of Super Heroes restés dans le futur sont aux mains des Dominators. The Ray #1 met en scène Lucien Gates qui doit affronter des monstres géants. The Dark : Dans Justice League Dark #4, les membres de l’équipe sont enfin réunis. The Shade cherche des réponses sur son passé. Dans Swamp Thing #4, la guerre entre Le Vert et Les Autres commence. Animal Man #4 dévoile la vérité à propos du destin de Maxine. L’arc « Monster Planet » avec Frankestein et son commando face à Sea Monster et Ogre Titan. John Constantine arrive dans les pages de I, Vampire, bien décidé à tuer tous les vampires. Ressurection Man reçoit l’aide de Transhuman, mais qui est-il ? Shinning Knight rejoint les Demon Knight et combat la Horde. The Edge : Dans Stormwatch #4, la liste des membres de l’équipe va changer. Les T.H.U.N.D.E.R. Agents doivent faire face à la vengeance des Subterraneans. Deathstroke passe par la case prison alors que Grifter trouve le quartier général d’un héros à Seattle. Dans Suicide Squad #4, un membre est hors jeu et un nouveau vilain rejoint l’équipe. Voodoo est toujours traquée par l’agent spécial Fallon, mais un troisième larron entre en jeu. All- Star Western #4 nous entraîne dans les catacombes de Gotham. Dans O.M.A.C. #4, le héros se déconnecte de Brother Eye et doit faire face à Checkmate. Les membres des Blackhawks montent un plan pour échapper à leurs tortionnaires. Un des hommes du sergent Rock pourrait ne pas survivre à Men of War #4. Les sollicitations complètes ici. Par BartAllen



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 1MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 2-3MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 4-5MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 6-7MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 8-9MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 10-11MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 12-13MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 14-15MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 16-17MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 18-19MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 20-21MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 22-23MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 24-25MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 26-27MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 28-29MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 30-31MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 32-33MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 34-35MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 36-37MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 38-39MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 40-41MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 42-43MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 44-45MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 46-47MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 48-49MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 50-51MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 52-53MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 54-55MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 56-57MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 58-59MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 60-61MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 62-63MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 64-65MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 66-67MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 68-69MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 70-71MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 72-73MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 74