MDCU le Magazine n°2 décembre 2011
MDCU le Magazine n°2 décembre 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2 de décembre 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : MDCU.fr

  • Format : (271 x 361) mm

  • Nombre de pages : 74

  • Taille du fichier PDF : 12,7 Mo

  • Dans ce numéro : Regenesis, back to east !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
de qualité comme Hoplitéa. Les animations du festival ont permis d’avoir toujours un événement grâce à la tombola, le cosplay, et les différents panels Nos Années Strange avec un auteur Sébastien Carletti et celui sur la légion avec Barry Kitson et Abnett et Lanning tenus par le rédacteur en chef de Scarce, Xavier Lancel. Pendant toute la journée, nous avons organisé des petits quizz pour faire gagner des comics et des figurines en plombs sur notre stand. Merci aux participants qui, on l’espère, sont repartis avec un lot qui leur faisait plaisir. Et le magazine ! Quel succès pour ce magazine ! Vous êtes plus de 2000 à l’avoir téléchargé et on en est aussi surpris que de l’accueil chaleureux qu’il a eu sur le stand. Les compliments étaient nombreux et les critiques très constructives. Nous avons fait signé un exemplaire par un maximum d’artistes et vous pouvez le gagner en ce moment même sur le facebook de MDCU. Aux alentours de 18h, les visiteurs ont été invités à vider les lieux, laissant l’excitation retomber. Les stands se sont rapidement rangés, les balais, eux, sont sortis. MDCU a rassemblé son matériel et les au revoirs ont été déchirants. Finalement, Leto a raté son train et Fitz n’est arrivé chez lui que tard dans la nuit. Ainsi se termine le premier festival pour MDCU. C’était une expérience incroyable avec de belles rencontres qui nous renforcent dans nos projets pour l’avenir. Le Lille Comics Festival, on y sera l’année prochaine. Comme on sera à la Comic Con de Paris (avec un stand) et à Angoulême (sans stand parce que c’est un peu trop cher pour nous). Maintenant on passe aux réactions individuelles des 6 staffeurs présents. Fitz : Presque un an que je suis sur MDCU. Un an d’écriture d’articles et d’échange avec des fans de comics aussi passionnés que moi. Pour la première fois, MDCU a activement pris part à un événement majeur du milieu comics en France. Le Lille Comics Festival, sixième édition. Le rendez-vous était à Lille, dans la salle du Gymnase ce weekend des 5 et 6 Novembre. C’était mon premier festival, en tant que visiteur ET en tant qu’exposant. Les fondateurs Julien, Scarecrow et Alex ont pris un stand pour donner une plus grande visibilité au site et 12 présenté en avant-première le magazine MDCU que vous aurez numériquement et gratuitement tous les mois sur le site. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’on est fatigué mais plus que cela n’aurait pas pu mieux se passer. On est lundi après-midi et je ne descends toujours pas de mon petit nuage. Tout était parfait. Je vais parler pour ma part, en tant que « média « présent pour couvrir l’événement. L’organisation du festival était super, jonglant constamment entre les artistes, les médias, les visiteurs. Les questions trouvaient leurs réponses bien assez vite. Je pense parler au nom de tous les membres du site en avouant qu’on ne remerciera jamais assez les membres de l’association Art Thémis pour tout leur boulot et leur engagement. La masse de travail était énorme et la plupart des gens présents sont partis heureux, leurs dessins et leurs achats en poche. Bravo les gars, vous avez gérer ! Ils ont tellement géré qu’on a pu interviewer tous les artistes que l’on souhaitait interroger. Cela a donné des entretiens magiques ou la fan-attitude devait s’effacer au profit d’un relatif professionnalisme. Mais bon sang, quand on est face à Mike Allred, on jubile intérieurement. Les auteurs sont des gens formidables et pas du tout capricieux (en tout cas, pas ceux à qui on a parlé). Quelle expérience de poser des questions qu’on se pose en tant que fan directement aux artistes ! Quelle expérience de leur parler, et de rigoler avec eux ! Voilà des instants mémorables. On a aussi pu rencontrer les autres sites et rédactions comics de France. C’était un honneur de travailler et collaborer avec eux. L’équipe MDCU remercie particulièrement la rédaction Comicsblog, Mister O de Génération Strange, et les membres de Cable’s Chronicles et Comixity. Vous aurez d’ailleurs dans les heures ou jours à venir un podcast commun qui s’annonce dantesque ! Merci les gars et à bientôt en festival. Et puis on garde le meilleur pour la fin. Merci aux fidèles qui sont venus nous voir sur le stand. Ministry, julien Croquette, Lynks et j’en oublie sans doute d’autres. Merci aussi à ceux qui traînent sur le site sans forcément commenté. Merci de nous suivre les amis. Merci aussi à tous les autres qui se sont arrêtés, ont discuté avec nous, et nous ont félicités pour notre magazine, qu’ils soient pro ou simple lecteur. Si jamais certains nous rejoignent maintenant : Bienvenue à vous ! L’échange n’est jamais plus fort qu’en vrai et on a vécu beaucoup de choses fortes durant ces deux jours. On a vu la folie Don Rosa
avec une file d’attente impressionnante, on a vu la ferveur de nombreux fans patientant calmement pour obtenir des dessins de leurs artistes préférés. On a vu Mike Allred qui, après notre interview est venu de lui-même sur le site : un grand moment de classe. On a aussi pu manger à côté de Peter Milligan et ça, c’est directement rentré dans les annales des histoires qu’on ne peut pas vraiment raconter tellement c’est improbable. On a vu des cosplayers de qualité. Mais voilà, c’est terminé. Le prochain rendez-vous en vue est le festival d’Angoulême et MDCU sera là. Et bien sur, l’équipe reviendra à Lille l’année prochaine pour la septième édition du Lille Comics Festival ! Docteur : Pour évoquer mon sentiment, je vais emprunter une forme des plus simpliste et enfantine : l’alphabet. Enfantine car cela représente parfaitement l’ambiance qu’il y avait au festival, tout le monde était retombé en enfance. A-llred : LA rencontre du festival. Une personne ultra sympathique et simple, accompagnée de sa femme il était très abordable, tout comme son oeuvre il y a une forme de côté enfantin chez lui comme lorsque il a poussé une chansonnette pendant notre interview sous nos yeux ébahis ou qu’il est passé sur notre stand pour observer ce que l’on y avait. B-astard : Milligan et moi avons eu 3 entrevues durant ce festival, 3 qui resteront définitivement dans ma mémoire. Ces dernières se décomposent ainsi ; 1/La Dédicace : J’arrive chez notre ami Irlandais pour dédicacer mes Batman et mes Hellblazer, rapidement la discussion bascule sur la politique. Nous en sortons d’accord sur un point : Thatcher était une grosse c**** 2/L’interview : Je dois avouer avoir été pas mal mis à l’aise par notre précédente rencontre, néanmoins cela restait Milligan et le trac était là. Malgré cela, l’interview s’est bien passé jusqu’à ce que je tousse lors de son intervention. Il s’interrompt et me fusille du regard, me voilà prévenu. JE dois me retenir à tout prix mais voilà qu’il enchaîne et que Fitz’le relance : Je deviens rouge, ma pomme d’Adam frétille, des perles de sueur font leur apparition, la main qui tient le micro tremble et est sur le point de basculer et là je dois me lâcher. Une seule solution : La fuite. 3/Tout comme Allred, Milligan s’est décidé finalement à passer 13 sur notre stand. Alors que je feuilletais le très mauvais Amazons Attack entre un Julien abattu et un Scar’surexcité (comme d’habitude) j’entends un : « Is it your website ? ». Mon regard se lève sur un Milligan qui me remarque au même moment et lâche un « You Bastard » significatif. Finalement, la conversation jusqu’alors très riche dévie sur nos avis respectifs au sujet des New52. Après 5 bonnes minutes, on doit se quitter (ou du moins lui décide de se tailler), il prendra plus tard l’Eurostar tout comme moi, mais visiblement cela ne lui fait pas plaisir : « Oh god no... » dit-il. Il m’a bien cerné. C-omics : Nous étions surtout là pour ça, et la passion transparaissait littéralement, que ce soient les représentants de French Comics, les auteurs, les vendeurs ou les « simples » fans c’était une ambiance collective centrée sur une même ambiance : SUPER. D-odo : C’est bien simple, en dehors du festival, la plupart de notre temps s’est composé de marche, de marche et de marche à la recherche d’une brasserie dans le Lille de la nuit, mystérieux et assez étrange. Des heures de marche à la recherche tantôt de nos collègues (Fitz’, Leto et moi composions un groupe), tantôt d’une brasserie potable, tantôt de notre abris. A 3h du matin, finalement, pouvions-nous enfin tomber dans les bras de Morphée. Du travail, je vous le dis. E-lephantmen : C’est le dessinateur de cette série : Starkings qui est à la source de la plus étrange dédicace que j’ai eu et vu. J’étais arrivé chez Simon Davis, là hésitant totalement sur le personnage à choisir, j’opte pour une valeur sûre : Spider-Man. Pas de réponse, il ne voit pas et désire un exemple pas de chance je n’en ai pas. Finalement je me tourne vers le Judge Dredd mais me rattrape en lui demandant Hellboy. Starkings entendant la conversation gueule, sa barbe penchée sur le dessin qu’il exécute : « Fais un Hellboy avec un casque de Dredd » et Davis s’exécute. Me voilà donc avec un unique exemplaire de ce drôle de personnage. F-arid : Si vous voulez vendre quelque chose, demandez à Leto, ce gars a juste une bouche de vendeur de babouches, il serait capable de vendre des bonbons à un diabétique tant son débit de parole et impressionnant. Un monstre qui va naître, je vous le dis. G... Je n’ai rien pour G, et tant mieux je pense avoir tout dit, je remercie tous les organisateurs très sympa (spécial dédicace à Nono), les autres sites avec lesquels on a passé de chouettes moments, les membres du staff (sauf Leto qui était méchant et Scar’qui me faisait peur avec son caleçon). Leto : Le LCF, ce n’est que ma seconde convention comme visiteur et la première comme exposant. C’était passionnant car il y avait toujours des trucs à faire, je n’ai pas vu le temps passé : discuter avec les autres sites web, avec l’équipe d’Urban Comics, Laurent de chez Aelement Comics qui était juste à coté



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 1MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 2-3MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 4-5MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 6-7MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 8-9MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 10-11MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 12-13MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 14-15MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 16-17MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 18-19MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 20-21MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 22-23MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 24-25MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 26-27MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 28-29MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 30-31MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 32-33MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 34-35MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 36-37MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 38-39MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 40-41MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 42-43MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 44-45MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 46-47MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 48-49MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 50-51MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 52-53MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 54-55MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 56-57MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 58-59MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 60-61MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 62-63MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 64-65MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 66-67MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 68-69MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 70-71MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 72-73MDCU le Magazine numéro 2 décembre 2011 Page 74