MBOA Magazine n°5 avr/mai/jun 2011
MBOA Magazine n°5 avr/mai/jun 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°5 de avr/mai/jun 2011

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : MBOA TV

  • Format : (148 x 210) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 4,5 Mo

  • Dans ce numéro : Aby Ndour.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
FOCUS Jhoyce OTO Directrice de l’agence MBOA TV EVENTS 36\\MBOA Magazine
FOCUS Architecte diplômée de l’école Polytechnique de Milan, experte en Stratégie d’Expansion et Industrie Culturelle, ainsi qu’en Intelligence Managériale. Jhoyce OTO vient de prendre la direction du pôle événementiel du groupe MBOA TV. Les autres pôles étant dirigés par : Jean-Roké PATOUDEM (TELEVISION), Aïssatou DIAMANKA-BESLAND (MAGAZINE) et Chris DE NGUENDENG (REGIE). Pour célébrer le 1er anniversaire du MBOA MAGAZINE, vous organisez des Black Ikkon Tendance et Palace. Pouvez-vous nous en dire plus ? Nous célébrons effectivement, le 1er anniversaire du MBOA MAGAZINE, qui se déroulera le 9 Juillet 2011 au Georges V Eurosites. Aussi, MBOATV qui a choisi une orientation musicale urbaine dès sa création, tient compte des mutations survenues dans le paysage anthropologique culturel des français issus de la diversité en termes de langage, comportement, mode de pensée, attitude, code vestimentaire, mode alimentaire, mœurs et loisirs. Soit une nouvelle tendance urbaine à promouvoir ! Quelles sont vos inspirations culturelles et artistiques ? Un bon architecte sonde d’abord la culture et le statut sociétal de son client afin de trouver le langage esthétique approprié en matière de valeurs et de repères éducationnels, et c’est seulement alors que tenant compte du besoin de son client, il peut donner une orientation à son projet (fond, mouvement, couleurs, matériaux, structure, style, …) Il convenait au sujet de MBOA TV, de redessiner la charte visuelle ou graphique de cette diversité, afin que conceptuellement, il soit possible de prôner l’essor d’une industrie culturelle, comme vecteur d’une expansion afro urbaine. Les métiers de l’art et de la culture ne peuvent se limiter au show biz, aux médias, à la notoriété de « peoples », et du fait qu’ils s’ouvrent aux marchés nationaux et internationaux générateurs d’emplois, d’entreprise, de mouvements de fonds, de ressources humaines … Comment analysez-vous les événements afro ethniques ? Il apparaît opportun de noter le développement anarchique des événements afro-ethniques, ceuxci étant souvent conduits par des non professionnels de ce domaine, des amateurs, des hommes ou femmes d’affaire exempts de toute notion réelle du marché culturel, des échanges inhérents, et des positionnements concurrentiels ! Et si des agences voyaient le jour ? Des agences visant à développer les carrières des artistes et créateurs …. Et si des écoles étaient créées, en vue de professionnaliser ces praticiens de l’art, la culture et l’évènementiel ? Et si des investisseurs s’avançaient pour reconstruire le vieux continent ? Des festivals et des marchés spectaculaires fleurissent partout mais, la détresse des artistes reste la même : ils ont besoin de banking, de lieux de résidence sur tous ces territoires, de centres d’affaires, d’ambassades, d’institutions, etc. Que les professionnels se lèvent donc, afin d’insuffler de nouvelles donnes : de l’artisanat à l’industrie. Quelles sont vos influences ? Etant pluridisciplinaires, mes influences sont nombreuses, tant en matière de musique, que d’architecture ou des Beaux-arts : En matière de jazz, j’ai été inspirée par Ella FitzgeRALD, Sarah Vaughan, Billie Holliday, Louis Amstrong, Cab Calloway, Lionel Hampton, Lester Young, Al Jarreau, Tanya Maria, Nina Simone…. Concernant l’art, les cubistes, les surréalistes, les futuristes, les Arts afro-contemporains issus des biennales de Dakar ont ma préférence. Quant à mes préférences en matière de design, j’admire le travail des grands designers italiens et viennois, Jean Paul Goude (Visual design). Mes influences en terme d’architecture vont du fameux Bauhaus de Walter GROPIUS, à Charles MOORE dans le style organique, en passant par Richard NIEMEYER dans l’Architectonique, Mies Van Der ROHE dans le ying et le yang, et plus récemment Zaha HADID, Jean NOUVEL… Propos recueillis par Lucie BIYAKA MBOA Magazine//37



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :