MBOA Magazine n°5 avr/mai/jun 2011
MBOA Magazine n°5 avr/mai/jun 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°5 de avr/mai/jun 2011

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : MBOA TV

  • Format : (148 x 210) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 4,5 Mo

  • Dans ce numéro : Aby Ndour.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
COUP 2 PROJECTEUR Comment êtes-vous arrivé au one man-show ? La comédie est venue me chercher au CM2 via le théâtre. J’ai développé immédiatement une passion pour cet art. Mon arrivée au one-man-show est le résultat d’un challenge. Celui de faire rire un public... seul. Comment vous définissez-vous en tant qu’artiste ? Passionné. Engagé. Amoureux des peuples. 30\\MBOA Magazine PHIL DARWIN Pour ceux qui ne l’auraient pas encore remarqué, Phil Darwin est africain. Oui oui, Africain. Du Sud, de l’Est, de l’Ouest, et même du Nord… jusqu’en France. Originaire du Congo Brazza, et après avoir séjourné dans plusieurs pays et notamment au Maghreb, en suivant son papa diplomate, Phil décide de s’installer en France. De ses nombreux voyages, il restera marqué par ses rencontres avec le peuple, les peuples : leur façon de vivre, de s’exprimer, de voir les choses, leurs raisonnements ou leurs façons d’être tout simplement. Son spectacle nous offre un panaché inédit sur les thèmes : des femmes, de l’amour, de l’intégration… de l’actualité. Sur scène, ses caricatures sont savoureuses. Et tout y passe : « les Rebeus, les Renois et les Reblancs ». Une caricature de soi et de l’autre, toute en intelligence et en subtilité. Un humoriste franco-algéromarocco-tuniso-congolais à l’humour franc et au rire spontané. Phil Darwin, un ambassadeur « très très spécial », drôle et enrichissant qui nous propulse dans un voyage exceptionnel à travers le choc des cultures ! AVIS AUX AMATEURS ! This is Phil Darwin ! Yes. Pour MBAO MAGAZINE. Pour vous, c’est quoi une bonne interprétation ? C’est lorsque le public rit à l’unisson pendant le spectacle, et qu’il en parle encore après. Que vous procure la scène ? Du bonheur. J’ai l’impression de nager dans un océan de M&M’s et de chatouiller des renois, des rebeus et des reblancs... et un ou deux chinois.
Une parodie sur les cultures, pourquoi ? Je suis riche de plusieurs cultures. La parodie est à mon sens le meilleur moyen de se découvrir, de se comprendre, de s’accepter et de s’aimer. Le public, est-ce important dans vos échanges scéniques ? C’est primordial car je ne me contente pas de jouer mon spectacle pour le public, mais je le partage avec le public. Les rires et autres réactions ponctuent le spectacle et m’aiguillent sur le rythme à adopter. Pour vous monter sur scène rime-t-il avec recherche de justice sociale ? Je ne peux pas me contenter de faire rire pour rire. Je profite de cette tribune pour dire des choses, faire passer des messages et éventuellement faire vaciller des certitudes. Selon vous, la comédie c’est un engagement ou une simple passion ? C’est avant tout une passion qui est naturellement devenue un mégaphone. D’où est née cette passion ? Mes gènes de comédien me viennent de ma mère. La scène n’a fait que confirmer et nourrir cette passion. Vous payez toujours l’addition ? TU AS DIT QUOI ? ? ? ? ? Les thèmes de l’intégration reviennent fréquemment dans vos sketches ? C’est très important et plus que jamais d’actualité. Il faut continuer d’en parler pour faire bouger les choses. COUP 2 PROJECTEUR Depuis quand êtes-vous en France, et pourquoi ? Je suis arrivé en France à l’âge de 4 ans. J’ai ensuite suivi mon père dans ses diverses affectations pour revenir finir mes études en Management à Paris, il y a sept ans. Depuis l’obtention de mon Master, je suis devenu comédien/humoriste. La passion a supplanté la raison. Quel rapport avez-vous avec votre pays d’origine ? C’est avant tout une relation d’amour et d’appartenance. Je suis en tant qu’artiste un ambassadeur de la culture congolaise. C’est une responsabilité car c’est le pays dont je dois faire la fierté. Quelles sont vos perspectives d’avenir ? Préparer la tournée internationale de mon spectacle « THIS IS...PHIL DARWIN ». Préparer la tournée de « Des Ruines » (Monologue dramatique de Jean-Luc Raharimanana. Mise en scène de Thierry Bedard). Développer des projets cinématographiques. Propos recueillis par Aïssatou DIAMANKA-BESLAND MBOA Magazine//31



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :