MBOA Magazine n°3 oct/nov/déc 2010
MBOA Magazine n°3 oct/nov/déc 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3 de oct/nov/déc 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : MBOA TV

  • Format : (148 x 210) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 5,5 Mo

  • Dans ce numéro : Zeynab, l'amazone de la musique urbaine béninoise !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
ENTREPRENDRE EKIMUNDI Commerce équitable, vers une nouvelle forme d’engagement Spécialiste d’objets fabriqués à partir de coton équitable, EKIMUNDI est une entreprise qui propose une large palette de produits destinés principalement aux professionnels du tourisme et de l’hôtellerie. Rencontre avec sa fondatrice ! Que signifie EKIMUNDI ? EKI comme équitable et MUNDI comme monde. Un monde équitable. Pouvez-vous expliquer aux lecteurs de MBOA MAGAZINE, dans quelles circonstances est née cette entreprise ? EKIMUNDI est une petite société de commerce équitable née de la volonté de contribuer à l’amélioration de la condition des femmes dans les échanges d’un marché international plus juste et plus respectueux. Un voyage déterminant au Mali en 2008, à la rencontre des responsables d’associations de femmes, des autorités locales, des ONG et des opérateurs économiques, est à l’origine de la création d’EKIMUNDI. Ce voyage a permis principalement des échanges avec de nombreuses femmes vivant dans de petits villages et surtout dans le pays Dogon, région très pauvre du Mali. Bénévoles d’associations de femmes, elles se regroupent et œuvrent pour la promotion de la femme au Mali. Avec les revenus liés à la vente de leurs produits tels que l’artisanat, elles sensibilisent les 34 MBOA Magazine femmes de leur région : alphabétisation, sensibilisation aux MST, nutrition des nourrissons. Le courage de ces femmes est impressionnant. Elles, qui n’ont jamais été valorisées, osent pour la première fois dire non à la fatalité. Elles sont la preuve vivante du potentiel de métamorphose de l’être humain. Elles étaient seules, elles se mettent à agir ensemble. De retour de ce voyage, animée par mes valeurs humaines et écologiques, je décide de m’engager en faveur du développement économique de ces femmes en créant une filière de commerce équitable directe avec le Mali en lien avec le coton, première ressource du pays. Pourquoi avoir opté pour une SARL et non une association comme le feraient certains ? J’ai choisi ce statut pour professionnaliser le secteur et aussi pour être plus crédible auprès des entreprises. Le choix a été difficile dans la mesure où les associations peuvent bénéficier de subventions et pas les entreprises. Quelles sont les actions exactes d’EKIMUNDI ? EKIMUNDI a mis en place des relations étroites, transparentes et durables avec des ateliers de couture défavorisés, suite à la rencontre déterminante d’une femme malienne qui cultive une sensibilité singulière aux matières en coton. Cette femme, dont l’engagement m’a séduit, est devenue naturellement ma partenaire. Elle accompagne et coordonne ces ateliers. Une démarche de commerce équitable s’est engagée avec les ateliers de couture. Prix permettant une juste rémunération des couturières, versement d’un acompte, contractualisation, refus du travail forcé, échange
de savoir-faire, transparence dans le fonctionnement. EKIMUNDI participe ainsi à la transformation du coton malien, qui ne représente que 2 à 3% de la production du pays, à la valorisation du savoir-faire malien, son patrimoine culturel et traditionnel. C’est un levier de développement pour les ateliers. EKIMUNDI s’engage également au soutien et à la valorisation des associations de femmes au Mali, notamment dans le pays Dogon. L’achat de leurs produits par EKIMUNDI offrira une activité génératrice de revenus durables pour ces femmes et leur permettra de développer leurs actions d’amélioration de la condition féminine au niveau de leur région : alphabétisation, sensibilisation aux MST, nutrition des nourrissons. Sous le label EKIMUNDI, vous avez récemment créé une collection d’objets. Pouvez-vous nous en dire plus ? EKIMUNDI a créé en collaboration avec nos ateliers défavorisés du Mali une ligne éthique reflétant des valeurs solidaires et responsables. C’est une offre diversifiée de produits fabriqués à partir du coton malien. La collection est créée sur la base de designs traditionnels ou contemporains et ce sont des cadeaux équitables axés bien-être, voyage et décoration. L’artisan malien apporte la richesse de sa culture, la tradition de son savoir-faire et réalise des produits de qualité à partir des ressources naturelles locales. Nous pouvons également réaliser des produits sur-mesure, en collaboration avec nos ateliers partenaires. Quel est le processus de commercialisation des produits EKIMUNDI, issus, rappelons-le, du commerce équitable ? ENTREPRENDRE EKIMUNDI fait le lien entre les ateliers et les marchés français et commercialise cette gamme de produits textiles auprès des entreprises sous la forme de cadeaux d’affaires équitables pour remercier, fidéliser, motiver. Ces entreprises vont pouvoir transmettre leurs valeurs et leur engagement éthique à travers des achats durables qui vont contribuer au développement des pays du sud. Chaque objet peut être accompagné d’un support explicatif afin de mettre en avant l’origine du produit et renforcer l’impact de la démarche. C’est d’ailleurs la période idéale pour réfléchir à sa politique de cadeaux de fin d’année ! Cette commercialisation participe à l’objectif final d’EKIMUNDI, qui est de s’engager au soutien d’associations de femmes au Mali qui œuvrent pour la promotion de la femme dans leur région, en développant des projets qui vont de l’alphabétisation des femmes au micro-crédit, en passant par la planification familiale, la sensibilisation aux MST, la nutrition des nourrissons. Vos actions ne sont à ce jour, qu’en direction du Mali. Avez-vous l’intention dans le futur de toucher d’autres pays de la sous-région ? Pourquoi ne pas travailler avec d’autres pays. EKI- MUNDI peut nouer un partenariat avec d’autres ateliers d’autres pays. L’objectif aujourd’hui est de continuer une relation durable avec le Mali dans le but d’améliorer à long terme leurs conditions de travail. La priorité est donc dans un premier temps de vendre durablement les produits du Mali. Propos recueillis par Jacques EKEKE MBOA Magazine 35



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :