MBOA Magazine n°3 oct/nov/déc 2010
MBOA Magazine n°3 oct/nov/déc 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3 de oct/nov/déc 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : MBOA TV

  • Format : (148 x 210) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 5,5 Mo

  • Dans ce numéro : Zeynab, l'amazone de la musique urbaine béninoise !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
Sortir à... Paris Pouvez-vous vous présenter aux lecteurs de MBOA MAGAZINE ? Alice Abeng, 1,65m pour quelques kilos (rires) Pourquoi êtes-vous devenue restauratrice ? J’ai choisi l’art culinaire pour montrer qu’en Afrique, il y a de bonnes choses à découvrir. Parlez-nous de votre cuisine ? C’est celle de ma mère, celle de ma grand-mère au village et celle de mes voyages à travers l’Afrique, un métissage qui va bien aux parisiens. Quelles sont les connaissances indispensables dans votre métier ? Avoir la vision de ce qu’on veut atteindre facilite la démarche, je pense. Une fois qu’on l’a, le plus important reste d’être bien entouré. Votre profession est-elle rentable ? Avoir la chance de s’épanouir dans son travail est déjà très enrichissant. Sur quels critères basez-vous votre choix lors du recrutement de votre personnel ? La volonté, la vision et le dynamisme. Quels sont les avantages et les inconvénients de votre métier ? Pour les inconvénients, notre secteur connaît en ces temps de crises beaucoup de difficultés. La 26 MBOA Magazine « Le choix de MBOA MAGAZINE URBAIN ! » Le MASSAÏ MARA Situé au 66, Rue Armand Carrel dans le 19e arrondissement de Paris, M° Jaurès, le restaurant MASSAÏ MARA offre des spécialités africaines dans une ambiance familiale et conviviale. Rencontre Alice ABENG, la propriétaire des lieux. cuisine africaine souffre de beaucoup de maux. Elle est réputée trop grasse, trop lourde et pas rapide. L’avantage premier pour moi est la liberté que j’ai de montrer mon Afrique comme je l’aime et comme je la connais à travers le lieu et l’assiette. Votre plus belle rencontre gastronomique à ce jour ? Chaque fois qu’une personne est entrée chez moi avec un sourire. Votre meilleur souvenir de cuisine ? La joie qui se lit sur le visage du client qui en entrant, avait l’air perdu et fatigué. La recette ou réalisation dont vous êtes la plus fière ? il y en a plusieurs car le métissage culinaire n’a pas de limite, et c’est fou tout ce qu’on peut faire dans une cuisine. Votre plat préféré ? La gourmande que je suis est embarrassée car j’aime tout, je mange tout et apprécie tout ce qui est fait avec finesse. Votre dessert préféré ? Le Mont Cameroun : une préparation de banane plantain surmontée d’une boule de glace. Miam ! Propos recueillis par Jacques EKEKE
Sortir à... Paris MBOA Magazine 27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :