Maze n°8 mai 2012
Maze n°8 mai 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°8 de mai 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Association Inspira-Maze

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 50

  • Taille du fichier PDF : 10,8 Mo

  • Dans ce numéro : francoishommande.fr.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 44 - 45  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
44 45
de ses passions, si troubles dans cette "époque étrange" comme l'écrit l'auteur, faisant référence au fameux "vague des passions" formulé par Chateaubriand qui traduit une errance de l'être tiraillé entre ses désirs et ses désillusions. Le hasard aidant grandement le narrateur, il se rend donc à Loisy le jour de la fête de tir à l'arc, où trois ans plus tôt il avait fait la connaissance d'Adrienne et avait brisé le cœur de Sylvie. Cette dernière lui apparaît alors transformée et plus belle que jamais. L'innocence retrouvée s'empare alors des personnages qui revivent leurs jeux d'enfance et organisent un faux mariage dans une chambre. Cette apparence candide de la nouvelle arrachera un sourire à Théophile Gautier, ami de collège de Nerval, qui déclarera qu'il s'agit là d'un "roman naïf", d'une "idylle champêtre", mais cela était sans compter la venue de Marcel Proust qui déclarera "Si un écrivain aux antipodes de claires et faciles aquarelles à cherché à se définir laborieusement à lui même, à éclairer les nuances troubles, les lois profondes des sensations presqu'insaisissables de l'âme humaine, c'est Gérard de Nerval dans Sylvie". En cela, Proust aura tout à fait cerné l’œuvre de Nerval. Ces "nuances troubles" éclairées par le retour aux origines, à la compréhension et à l’achèvement des relations à présent nettement établies entre le narrateur et ses anciens amours, puisque d'un commun accord il ne s'alliera pas de nouveau à Sylvie, et qu'Adrienne a tout simplement disparue, le jeune homme peut désormais aller de l'avant. Retournant à la capitale et à sa vie parisienne faite d'arts et de rencontres, il peut envisager de nouveaux amours et faire la court à cette actrice, Aurélie, qui l'a mené sur ce chemin intérieur. Et les femmes, au nombre de trois, qui dans la Franc-Maçonnerie qu'affectionnait tout particulièrement Nerval, symbolise la totalité, forment une ébauche de réponse à la quête nervalienne de la femme élevée au statut mythique. Courte et pourtant très vaste, cette nouvelle et l'un des textes le plus connu de Gérard Labrunie, dit "Gérard de Nerval". Il y aura mis toute son essence et son style, prouvant à ceux qui doutaient de son entière lucidité dans ses œuvres -puisque ayant connu quelques crises de folie- qu'il était digne d'être l'un des plus grands noms du Romantisme français. MARINE ROUX
LITTÉRATURE BIEN AVANT TWILIGHT, D'AUTRES VAMPIRES ET LOUP-GAROU SE CACHENT Vous remarquerez que depuis la sortie des Twilight (tant bien les livres de Stephenie Meyer, que les films), les vampires et les loup-garous sont à la mode. Depuis, beaucoup se fascinent pour ces créatures. Malgré cette popularité, beaucoup de livres traitants de loup-garous et de vampires semblent rester dans l'ombre. C'est pourquoi j'ai décidé de vous parlez ce mois-ci et le mois prochain de deux séries de livres différentes, traitant pour la première de ces deux sortes de créatures, et pour la seconde, seulement de vampires. Laurell K. Hamilton est née le 19 février 1963 dans une petite ville du nom de Heber Springs, en Arkansas. Durant son enfance, elle vit avec sa grand-mère Laura Gentry (qui, si vous faites d'amples recherches, à donné son nom de famille au personnage de sa seconde série, Merry Gentry), mais maintenant, elle vit à Saint Louis dans le Missouri avec son mari et sa fille. Laurell K. Hamilton est une écrivaine américaine devenue célèbre grâce à sa série Anita Blake, qu'elle commenca en 1993. Plus de 6 millions de copies ont été imprimées et de ce fait, la série devient un bestseller du New York Times. Pour résumé, Anita Blake est une nécromancienne, ce qui veut dire qu'elle a un don, celui de ressusciter les morts en les faisant paraître comme si ils étaient encore vivants. Elle vit dans une réalité parallèle de Saint Louis où les vampires et bien d'autres créatures existent, et dont certaines ont même des droits en tant que citoyens, les vampires et les lycanthropes pour être plus précis. En tant que tels, ils ont le droit d'enseigner, d'être médecin, etc. Mais, comme dans notre propre société, des discriminations subsistent, par exemple si des parents découvrent que l'enseignant de leur enfant est un lycanthrope, ils peuvent faire en sorte que ce dernier soit viré. Sachez que les loup-garous ne sont pas les seuls lycanthropes présents dans l'histoire, il y a aussi des rat-garous, des léopard-garous et beaucoup d'autres que je vous laisse découvrir. Pour revenir au personnage d'Anita, elle gagne sa vie en relevant les morts pour une société. Elle est aussi appelée l'Exécutrice car elle peut se faire payer à exécuter des vampires, mais seulement sous contrat attribué par la justice. Elle devient aussi US Marshall plus tard, titre lui permettant d'aider la police dans des enquêtes où le tueur peut se révéler être non-humain. Mais certains considèrent que son jugement peut être altéré, car il est vrai qu'elle a dans ses proches des vampires et des lycanthropes. Je pense avoir assez résumé l'histoire sans en dévoiler le meilleur. Je tiens quand même à préciser que les âmes sensibles doivent s'abstenir car cette série est assez "trash" : on y parle beaucoup de sexe, de meurtres plutôt détaillés, parfois les deux sont combinés. Je préfère vous prévenir. Cette série compte 20 livres dans leur version originale. En France, 15 sont sortis en grand format, à ce jour et 12 sont sortis en format poche. Pour les formats poches, il faut compter entre 7 et 11 euros 70. Pour plus de renseignements, je vous conseille de vous rendre sur le site de l'édition Milady, qui publie ces livres. SOIZIC



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :