Maze n°8 mai 2012
Maze n°8 mai 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°8 de mai 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Association Inspira-Maze

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 50

  • Taille du fichier PDF : 10,8 Mo

  • Dans ce numéro : francoishommande.fr.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
pays, l'immigration, l'état de la planète et bien d'autres choses, qui nous concernent tous et dont nous devons nous préoccuper. La notoriété de cet homme de Gauche est pourtant antérieure à ces ouvrages puisque suite à la Seconde Guerre Mondiale, il est nommé Secrétaire dans la Commission chargée de préparer la rédaction de la Charte des Droits de L'Homme, affecté à la section chargée de réunir les documents concernant les questions sociales et les droits de l'Homme. Il participe ainsi à la rédaction du premier volet de la Charte des Droits de l'Homme et assiste en privilégié à sa signature en 1948. Il est également appelé à Paris par Claude Cheysson pour travailler sur la réforme de la politique française au développement et est nommé délégué interministériel pour la coopération et l'aide au développement. Ce Mendessien défend l'Héritage du Conseil National de la Résistance (qui fait prôner l'intérêt général sur l'enrichissement individuel entre autres). Le but de Stéphane Hessel dans ce livre est de faire prendre conscience aux Hommes du fait qu'ils ont tous des raisons de s'indigner, et qu'ils doivent le faire, pour changer les choses, mais aussi pour affirmer leur statut d'Homme, car pour lui, l'indignation est une des caractéristiques principale de l'être humain. L'indignation est un moyen de donner un but à sa vie, une ligne de conduite à respecter et des combats à mener pour les droits de chacun, même si en homme respectable ce philosophe préconise tout de même une insurrection pacifique du peuple. Selon lui, ce n'est pas en employant la violence, même face à la violence, que le peuple se fera entendre, bien au contraire, il sera mis à l'écart. Il faut s'indigner, se révolter, sans pour autant se battre. De plus il faut que le peuple instaure lui même un climat de tolérance d'autrui pour favoriser une vie en société dans les meilleures conditions. En 2012, Stéphane Hessel et Albert Jacquard ont conjugué leurs voix pour lancer un appel contre l'arme atomique dans "Exigez ! Un désarmement nucléaire total". En avril, doit paraître "Déclarons la Paix ! Pour un progrès de l'esprit", un livre d'entretiens avec le Dalaï Lama. Stéphane Hessel, un vieux de la vieille, qui pourtant s'intéresse bien plus à l'avenir de tous, que les nouveaux citoyens qui eux s'inscrivent majoritairement dans un individualisme et un intérêt du moment présent. Les choses doivent changer dit-il, la tolérance et l'indignation sont les bases du changement. « Créer, c'est résister. Résister, c'est créer » S. Hessel. AXEL VIERSAC
LITTÉRATURE FRANCK THILLIE, ÉCRIVAIN DU FRISSON Train d'enfer pour Ange rouge, Deuils de Miel, La Forêt des ombres, L'Anneau de Moebius... Des titres qui vous sont peut-être inconnus mais qui je suis sûr, ne vous laissent pas indifférents. C'est en partie grâce à ces titres aussi mystérieux et aguicheurs que je me suis tourné vers les livres de Thilliez. Chacun de ces ouvrages semble, par son titre, plonger en mon être et réveiller chacune des parties de mon corps en les faisant se concentrer uniquement sur ce que soulèvent ces mots, la métaphore qu'ils sont, les références qu'ils évoquent, les connotations qui leurs sont associées et toute cette série de choses qui permettraient d'écrire un livre entier sur le pourquoi du comment du titre. La lecture de ces livres est un régal. Thilliez, écrivain du sordide et de l'intrigue, plonge chacun de ses personnages principaux, Stéphane Kismet et Lucie Hennebelle, dans des situations plus atypiques les unes que les autres. Par une sorte de zig-zag permanent entre ses protagonistes (un livre sur un personnage, le suivant sur l'autre, celui d'après revient sur l'histoire du premier personnage, etc), l'auteur accentue l'envie de découvrir la vie, mais surtout le passé tourmenté des personnages qui, impliqués dans des intrigues toutes plus tordues les unes que les autres, révèlent leur existence qui n'apparaît pas aussi rose qu'elle le semble. Doute, suspens, sadisme et horreur sont les maîtres mots dans l'univers plus que dérangé et dérangeant de Thilliez. Dérangé sans aucun doute par l'effroi provoqué par les intrigues sinueuses transportant les lecteurs du Nord au Sud de la France en un laps de temps historique très court. Cette unité d'action permet d'ailleurs d'équilibrer avec le nombres de pages, qui peut en impressionner certains (entre 500 et 800 selon les livres), et favoriser une réelle implication du lecteur dans l'intrigue principale. Les œuvres peuvent également être dérangeantes par la pléthore de situations plus effrayantes les unes que les autres en partie à cause de l'univers sadique et sordide employé par l'auteur. Âmes sensibles s'abstenir. En effet, les livres écrits par Franck Thilliez font partie des œuvres qui conduisent un homme à la folie. Ses remises en question constantes et l'univers dans lequel le lecteur est plongé peut facilement faire lâcher les nerfs de certaines personnes non préparées. Il est important, avant de se plonger dans la lecture d'un Thilliez, de se rappeler qu'il ne s'agit que d'une fiction. Il est vrai que l'auteur à une telle plume qu'il est presque normal d'avoir l'impression que ces faits sont des faits vécus. « Le Monstre se dirigea vers le fond de la pièce, dans une obscurité permanente où s’amoncelaient des masques en latex, des mâchoires aux dents arrachées, des crânes perforés. […] De petites mains jaillirent et arrachèrent violemment les morceaux de salade pourrie qu’on leur tendait. De l’autre côté du mur, la colère, la peur, la rage grimpèrent, dans un seul et même hurlement désespéré. Il était temps de refermer. " AXEL VIERSAC



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :