Maze n°8 mai 2012
Maze n°8 mai 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°8 de mai 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Association Inspira-Maze

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 50

  • Taille du fichier PDF : 10,8 Mo

  • Dans ce numéro : francoishommande.fr.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
MUSIQUE SUCESS STORY : LES YARDBIRDS OU COMMENT UN GROUPE ABRITA 3 DES PLUS FAMEUX GUITAR-HERO DU XXÈME SIÈCLE GUITAR-HERO : Guitariste alliant la virtuosité technique, le génie mélodique, et ayant créé un impact historique suffisant. (Source : Wikipédia) En pleine période du Swinging London, les Yardbirds commencent à jouer ensemble. Le groupe est créé parKeith Relf, le chanteur et harmoniciste. Se joignent à lui Chris Dreja, guitariste rythmique ; Paul Samwell-Smith, bassiste ; Jim McCarthy, batteur et Anthony Topham, guitariste lead. Giorgio Gomelsky, qui tient le club le Crawdaddy, fut le premier défenseur des Rolling Stones, mais ceuxci signèrent un contrat grâce à Andrew Loog Oldham qui devint leur manager. Déçu, Gomelsky chercha un nouveau groupe à faire tourner dans son club et bientôt, les Yardbirds obtinrent une bonne réputation grâce à leurs concerts récurrents. Eric Clapton étudia à la Kingston Art School où il devint un très bon guitariste ; il fit parti de groupes comme lesRoosters et Casey Jones and the Engineers. Un soir, il fut abordé par Keith Relf qui lui proposa d’être le nouveau guitariste soliste des Yardbirds. En effet, les parents de Topham, qui n’a que 16 ans, veulent qu’il se consacre à ses études. Clapton, réticent au départ à s’engager, puis pensant que cette aventure serait éphémère, accepte la proposition du chanteur. Après la signature du contrat en octobre 1963, Gomelsky dénicha au groupe un appartement à Kew. Les Yardbirds entamèrent une série de concerts en jouant notamment au Star Club de Croydon, à l’Edwina de Londres et toujours au Crawdaddy. Au début de l’année 1964, les Yardbirds signèrent avec Columbia Records. Ils enregistrèrent leur premier single, « I Wish You Would «, une reprise. Les Yardbirds n’interprétaient que ça à ce moment, tout comme « Good Morning Little Schoolgirl «, leur second single. Ils enregistrèrent leur premier album, Five Live Yardbirds, en février 1965. Le groupe devint connu surtout à cause des improvisations live qui étaient très appréciées. C’est de cette période que Clapton reçu son surnom de « Slowhand ». Le groupe se produisit au quatrième festival de jazz et de blues de Richmond en août 1964, et fit des tournées avec le bluesman Sonny Boy Williamson, Jerry Lee Lewis et les Ronettes, et ils firent la première partie desBeatles au concert de Noël de 1964. Le succès des Beatles et des Stones venait beaucoup plus rapidement que celui des Yardbirds, si bien que chacun des membres du groupe était à la recherche du tube qui ferait d’eux des stars. Ce fut chose faite avec For Your Love de Graham Gouldman, que Paul Samwell-Smith fit découvrir au groupe. Clapton, quant à lui, n’était pas du tout emballé, trouvant que le groupe, au départ rythm’n’blues, virait pop et commercial. Gomelsky invita alors Slowhand à démissio-
ner, en mars 1965. Clapton rejoindra les Bluesbreakers de John Mayall puis fondera le groupe psychédélique Cream, en enfin entamera une carrière solo. Jimmy Page, session-man connu dans le monde du rock anglais, est contacté pour remplacer Clapton. Toutefois, il refuse et conseille son ami d’enfance Jeff Beck qui accepte. Les Yardbirds vont alors connaître de nombreux succès, notamment grâce au jeu de guitare de Beck et de leur immersion dans le psychédélisme. En novembre 1965, le groupe sort « I’m a Man » de Bo Diddley qui est très bien accueilli et les Yardbirds, avec ce tube, entrent réellement dans l’histoire du rock. Pendant cette période, les Yardbirds sortirent 5 albums dont For Your Love (1965) et Roger The Engineer (1966). En 1966, Paul Samwell-Smith quitte le groupe et est remplacé par Jimmy Page, qui échange sa place de bassiste contre celle de second guitariste occupée par Chris Dreja. La même année, le groupe sort Over Under Sideways Down où Jimmy Page joue dans trois chansons, dont l’épique « Happenings Ten Years Time Ago «. Le combo, avec ses deux fameux guitaristes, sera immortalisé à l’écran dans le film Blow-up (1967) de Michelangelo Antonioni, où les Yardbirds interprètent « Stroll On » (version de « Train Kept-a Rollin « ) dans un club britannique. Les Who étaient initialement prévus pour cette scène. Après cela, Jeff Beck quitte le groupe pour fonder le Jeff Beck Group avec Rod Stewart (il entamera par la suite une carrière solo), et Jimmy Page se retrouve donc seul guitariste. Les Yardbirds sortent Little Games en 1967 mais cet album ne rencontre pas vraiment le succès attendu. C’est sur scène que le groupe se distingue, notamment avec les expérimentations de Page avec sa technique de l’archet sur la chanson « Dazed and Confused «. Malgré leurs prestations spectaculaires, le groupe se disloque peu à peu et en 1968, Keith Relf et Jim McCarthy s’en vont. Le groupe, qui ne compte plus que Dreja et Page se rebaptise les New Yardbirds et partent en quête de nouveaux membres pour honorer une tournée dans les pays du nord de l’Europe. Mais Dreja, lasse, quitte à son tour le groupe. Page fait alors appel à un ancien collègue bassiste, John Paul Jones, se fait conseiller Robert Plant au chant qui à son tour lui conseille John Bonham, batteur de talent. Le quatuor assure la tournée, retourne en Angleterre et adopte le nom Led Zeppelin, mais c’est une autre histoire… Les Yardbirds sont sans doute un groupe « sacré » car il a lancé la carrière de ces trois guitaristes incroyables, Eric Clapton, Jeff Beck et Jimmy Page, qui ont su, par leur créativité et leur polyvalence, rebondir après l’aventure des Yardbirds et devenir le trio de guitar-hero des sixties. Récemment, Eric Clapton a sorti un album intitulé sobrement Clapton en 2010. Jeff Beck a sorti lui aussi un album, live cette fois, en 2011 intitulé Jeff Beck’s Rock’n’Roll Party : Honoring Les Paul. Jimmy Page, après une réunion de Led Zeppelin pour un concert unique en décembre 2007, a participé au « rockumentaire » It Might Get Loud (2008) avec The Edge et Jack White. MAURANE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :