Maze n°6 mars 2012
Maze n°6 mars 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°6 de mars 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Association Inspira-Maze

  • Format : (216 x 279) mm

  • Nombre de pages : 54

  • Taille du fichier PDF : 9,3 Mo

  • Dans ce numéro : A.C.T.A. Autorisation Consentie pour Total Asservissement ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
Musique The Forest Sessions #3 Les Forest Sessions livraient le 11 Février dernier leur troisième édition au Grand Mix de Tourcoing. Regroupant des membres de divers groupes de la région tels que Bison Bisou (aperçu en première partie de Skip The Use) ou encore Château Brutal, ainsi que de ces alentours avec Toybloïd, le petit groupe a su mettre à profit la musique pour créer de nouveaux morceaux en tout genre pendant un séjour dans un lieu reculé avant de les présenter sur scène. Alors que le public du Grand Mix s’attend à une soirée rock, c’est un groupe originaire de Tourcoing qui fait son apparition en première partie des Forest Sessions, plongeant la salle dans un univers électronique qui n’est pas sans rappeler Starfucker, ou encore François & The Atlas Mountain. Si on prête une attention plus particulière aux morceaux, Soft Crayon nous emmène avec eux dans un univers perdu entre deux montagnes où la musique prime sur tout le reste. Durant tout le set, le guitariste, qui s’exerce tout aussi bien au synthé, gardera d’ailleurs les yeux clos montrant à quel point il se laisse porter par ce qu’il joue, oubliant les frontières du réel. Pour les petits curieux, le groupe assurera le 13 Mars prochain la première partie de The Big Pink au Point Ephémère (Paris). La projection d’un film sur l’enregistrement des sessions ouvre la soirée afin d’expliquer aux personnes présentes le déroulement et le concept plus général des Forest Sessions. C’est avec un certain engouement que les musiciens se retrouvent alors à l’entrée de la scène pour se replonger dans ce séjour en images. Discrètement, l’un d’eux vient s’installer sur scène accompagné d’une guitare sèche alors que le public a encore les yeux rivés sur l’écran. La vidéo prend fin et c’est sans surprise que s’enchaine le dernier morceau utilisé dans la vidéo. Tous se retournent vers la scène afin de profiter du set. Le mélange des genres musicaux s’opère au fil des morceaux mêlant ainsi pop, rock et chants plus traditionnels, tel que A Medieval Song qui sera d’ailleurs interprété sur le bar à l’autre bout de la salle et sans la moindre amplification afin de donner un aspect plus intimiste, tout en gardant l’esprit médiéval de la chanson. Dans le public, certains scanderont même des « plus fort ! » n’enten- Elise Verger
Cette troisième édition des Forest Sessions a cependant trouvé des mécontents, qui, ne retrouvant pas le style musical habituel des artistes qu’ils étaient venus soutenir, n’ont pas su apprécier la soirée à sa juste valeur. Bien au contraire, d’autres ont su oublier les groupes pour se concentrer uniquement sur cette nouvelle formation. Si vous dant pas ce qui était en train de se jouer et sans réellement pouvoir apercevoir ce qui se tramait, en raison du peu d’éclairage possible au fond de la salle. On retrouvera aussi sur scène des instruments tels qu’un accordéon, un saxophone, ou plus recherché encore, des couteaux ! Certains morceaux sont même accompagnés par un beat appartenant plus au genre hip hop, mélangeant réellement tous les styles musicaux pour un seul album. Un instant romantique apparaît même au centre de ce mélange de genres, amenant le public à ne plus savoir où donner de la tête. Des ballons sont gonflés et lancés dans le public, et des pétales de roses lancés de manière très traditionnelle sur scène, ce qui n’échappe à personne. La bonne humeur se communique entre scène et public ce qui n’est pas pour déplaire à tous. Demandez de l’eau aux artistes, et c’est une douche que vous recevrez en échange, en plus des quelques bouteilles qu’ils partageront gentiment. En outre, c’est un cocktail bon enfant que nous livre ces Forest Sessions. Sur scène, une réelle complicité entre les membres du groupe se fait ressentir et est même communicative puisque le public entame quelques pogos sur certains morceaux, montrant une bonne réception à ce qui est joué devant eux, et pour la plupart, jamais entendus. C’est sans surprise qu’on les retrouve dansant et rejoindre leurs amis sur scène lorsqu’ils ne jouent pas, rendant l’ambiance au beau fixe. Un remerciement général annonce la fin de la soirée toujours dans la bonne humeur et la communication entre artiste et public. avez manqué l’évènement, l’album est disponible en écoute et téléchargement légal sur le site des Forest Sessions que vous pourrez retrouver ici : http://forestsessions.bandcamp.com/album/forest-sessions-2011 Elise Verger Elise Verger



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :