Maze n°6 mars 2012
Maze n°6 mars 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°6 de mars 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Association Inspira-Maze

  • Format : (216 x 279) mm

  • Nombre de pages : 54

  • Taille du fichier PDF : 9,3 Mo

  • Dans ce numéro : A.C.T.A. Autorisation Consentie pour Total Asservissement ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
Mode Lana Del Rey : nouvelle icône de mode Une coiffure glamour irréprochable, des lèvres pulpeuses, un trait d’eye-liner et une moue boudeuse : Lana Del Rey se fait d’abord remarquer pour sa musique singulière, sa voix et ses clips faits maison mais toutefois, c’est son entière originalité qui intrigue. La chanteuse représente à la perfection l’actrice hollywoodienne des années 50 tant par son style vestimentaire que par son physique. Une manière de faire plonger le public dans cette époque qu’elle affectionne particulièrement. On l’a connue par son titre « Video Games ». A la première écoute, une jolie voix, un air mélancolique, un texte évocateur d’une histoire d’amour… Il suffit de voir par la suite le clip pour se rendre compte de l’univers de Lana Del Rey : des images de mauvaise qualité telles un film d’amateur, un simple montage de vieux souvenirs… Pas de doute, on se trouve dans un monde entièrement rétro. Tout est mis en place pour faire ressentir cette nostalgie débordante qui envahie la chanson. D’autres de ses vidéos ont été réalisées de la même manière notamment « Kinda Outta Luck » et « Blue Jeans ». Ce qui intéresse, c’est sa recherche pour nous emmener dans le « old Hollywood », juste par son personnage. Mais le succès d’Elizabeth Grant (tel est son véritable nom) ne fut pas immédiat. Il y a deux ans, elle est encore blonde et son premier album fait peu de bruit. Face à ce manque de succès, elle prend une jolie revanche et devient « Lana Del Rey », une fille rétro, aux chansons nostalgiques, à la chevelure désormais rousse, « reine de Coney Island » comme elle le dit souvent dans ses textes. Mais elle adopte aussi un nouveau look, dans le même esprit que sa musique, c’est-à-dire vintage. Des shorts en jean, tee-shirts imprimés, robes qui proviennent sûrement de friperies. N’oublions pas les bons accessoires qui vont avec tels que les bijoux bling bling, en or ou en diamants, les faux ongles et couronnes de fleurs qu’elle n’hésite pas à associer. Et pour finir des cheveux toujours parfaitement coiffés (la plupart du temps ondulés). Malgré les nombreuses critiques par rapport à son nouveau style (notamment ses lèvres, que l’on juge trop pulpeuses pour être naturelles), Lana Del Rey est devenue une nouvelle inspiration en matière de mode, à l’heure où les tendances reviennent toujours un pas vers le passé. Pour preuve, lors des très attendus Brits Awards, la chanteuse est apparue habillée d’une robe rouge Vivienne Westwood. Elle fut félicitée le lendemain pour son prix mais aussi pour le choix de sa tenue. C’est sans hésiter qu’on la met désormais dans les pages « street styles » des magazines féminins mais aussi en couverture, comme récemment sur celle du Vogue anglais. On l’a vue dernièrement au premier rang d’un défilé lors de la fashion week de Londres, fière, puisqu’elle tenait son propre sac, le « Del Rey » créé spécialement pour elle par la marque anglaise Mulberry. Voilà peut-être un premier pas vers de nouvelles collaborations avec d’autres marques. Finalement, c’est une originalité qui visiblement se montre fructueuse... Anaïs
Stranger records



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :