Maze n°6 mars 2012
Maze n°6 mars 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°6 de mars 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Association Inspira-Maze

  • Format : (216 x 279) mm

  • Nombre de pages : 54

  • Taille du fichier PDF : 9,3 Mo

  • Dans ce numéro : A.C.T.A. Autorisation Consentie pour Total Asservissement ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
Mode Back to Black ? Pour sa collection haute-couture printemps/été 2012, Jean Paul Gaultier a décidé de rendre un hommage à la défunte chanteuse Amy Winehouse, avec 43 silhouettes toutes inspirées de l'univers et du style de l'artiste. De plus, le défilé se déroule sur des reprises d'Amy par un choeur, d'ailleurs très sympathique. Mais parlons de la collection. Comme d'habitude, Jean Paul Gaultier nous surprend par son talent, misant sur l'originalité de ses créations. De la dentelle de cuir, des coupes de tailleur destructurées avec des cols devoilant une épaule, des trenchs dont les manches et les cols se détachent en faisant ainsi des bustiers, Gaultier revisite même le perfecto, le transformant en une sorte de cape. Sans parler des robes à boutonnages et decolletés dans le dos, comme si on les avaient mises à l'envers, mais y a-t-il vraiment un endroit et un envers ? Par ailleurs si les tenues sont pour la plupart assez foncées, certaines sont au contraire très colorées et sont d'autant plus mises en valeur par leur petit nombre : ainsi on peut admirer le travail de la dentelle sur une robe corail ou encore un magnifique trench vert très long qui devient une jupe... notons également les perruques colorées, bleues, roses, violettes... qui mettent un peu de gaieté et de tonique dans ce défilé. Bref, encore une fois, Jean-Paul Gaultier réussit à nous surprendre, comme à chacun de ses défilés, avec une originalité mêlée d'une maîtrise des techniques et des coupes des vêtements. Mais ce n'est pas l'avis du père d'Amy Winehouse. En effet, le défilé a énormément déplu à Mitcuse, à Winehouse, qui l'a même trouvé "de très mauvais goût". Selon lui ce n'était qu'un moyen d'utiliser l'image de sa fille pour se faire de l'argent. De plus il dit avoir été dérangé par le fait que le couturier français choisisse de rendre hommage à sa fille en faisant monter sur le podium des mannequins cigarette à la main et anorexiques, toutes coiffées et maquillées comme sa fille, qui ne représente qu'une période de la vie de la chanteuse, qui selon lui n'était qu'un passage. De plus le père de la chanteuse a tenu à souligner que personne n'a demandé d'autorisation afin d'utiliser l'image de sa fille, tout comme personne n'a souhaité verser de don à son association soutenant les jeunes victimes d'addictions. Il se peut alors qu'il y ait eu un malentendu concernant cette collection et ce défilé. En effet, le créateur français ne s'est inspiré du style vestimentaire de la chanteuse, qui selon lui "a touché toutes les générations", le reste ne servant qu'à mettre en scène les vêtements présentés. Pour lui l'hommage qu'il a voulu rendre consiste à perpétrer le style d'Amy Winehouse, à montrer qu'elle n'a pas eu qu'une influence musicale, mais qu'elle a joué aussi un rôle dans le monde de la mode, qu'elle a contribué à faire évoluer le style, même si ce n'était pas forcément le but recherché. Il est donc nécessaire de se focaliser uniquement sur la collection, car avant d'être un hommage, c'est un défilé de mode, visant à présenter les tendances et à montrer le talent du couturier, qui lui au moins est indiscutable. Jodie
Jean Paul Gaultier



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :