Maze n°5 février 2012
Maze n°5 février 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°5 de février 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Association Inspira-Maze

  • Format : (216 x 279) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 11,1 Mo

  • Dans ce numéro : Syd Barrett, l'étoile filante du rock psychédélique.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
ACTUALITÉ Jeune et candidat Interview de Maxime Verner Dans la course à la présidentielle, on trouve en général des candidats de quarante ans au minimum jusqu'à soixante-dix ans. Cette année encore, les candidats n'ont pas échappé à la règle, avec par exemple : Dominique de Villepin, François Hollande, Marine Le Pen ou encore Christine Boutin. Exception faite d'un jeune homme âgé de seulement vingt-deux ans. Ce jeune homme n'est autre que Maxime Verner. Maxime Verner est né le 11 septembre 1989 à Lyon. C'est un étudiant et jeune homme politique français. Il est aussi le président de l'Association des Jeunes de France depuis maintenant 2009. SON PARCOURS Il poursuit son cursus scolaire à La Sorbonne où il étudie la communication politique. A l'âge de dix huit ans, il créait l'association "Candidat à 18 ans". Il est aussi l'initiateur du projet qui vise à abaisser l'âge de l'éligibilité à toutes les élections à dix huit ans ; projet qui, est devenu un projet de loi puis voté par l'Assemblée nationale le 20 décembre 2010. L'adoption de cette loi par le Sénat (début 2011) permet à Maxime Verner de s'inscrire sur les listes électorales à sa majorité et de se déclarer candidat aux élections municipales de la ville de Bron en 2008. Puis, il se porte candidat à l'élection présidentielle française de 2012, se déclarant « porte-voix de la jeunesse ». Pour en apprendre un peu plus sur lui et sur son programme, j'ai pu obtenir une interview. Maze Magazine 36 N°5—Février 2012 D.R.
INTERVIEW - Dans quel milieu social avez-vous grandi ? M.V : J'ai grandi dans un milieu simple. Mon père est chauffeur de taxi et ma mère est une femme au foyer. - Qu’est-ce qui vous a donné envie de faire de la politique ? M.V : Ce qui m'a donné envie de faire de la politique, c'est la radio. Quand j'allais dans le taxi avec mon père, on écoutait les informations, de la politique...etc. Il y a aussi l'envie de faire changer les choses. D'améliorer la vie des gens. - Dans votre passage télévision du 17 juin 2011, chez « Robert Menard », vous dites, je cite « Je suis candidat car personne ne parle de la jeunesse ». Pourquoi ne pas attendre d’acquérir plus de maturité politique sachant que vos adversaires sont plus âgés donc plus expérimentés ? M.V : Si je n'ai pas attendu, c'est parce que il faut parler de la jeunesse maintenant. C'est grâce à elle je pense que l'individualisme des années 80 prendra fin. - Les réformes mises en place par Monsieur Sarkozy pendant son mandat, qu'en pensez-vous ? M.V : Il y a des réformes bonnes et mauvaises. Par exemple les réformes qui ne sont pas bonnes, je dirais : La réforme fiscal, santé.. Pour les bonnes, je dirais l'éducation. - Si vous êtes élu, vous les garderiez ou les supprimeriez ? M.V : "Si je suis élu, je ne garderais pas les réformes que Monsieur Sarkozy à mis en place. J'ai mes propres idées." - Pourquoi ne pas vouloir de Marine Le Pen comme présidente ? Puisqu’elle est une des candidates favorites des jeunes ? M.V : "Personnellement je n'ai rien contre Marine Le Pen. Mais ses idées sont mauvaises, enfin la plus part. En voilà une qui est mauvaise : elle souhaite remettre le Francs en place et supprimer l'Euro. Cette acte serait grave économiquement parlant. Cela nous mettrait appart dans l'Union Européenne. Cette décision serait aussi une erreur, puisque l'individualisme ne sera pas supprimé. - Concrètement, vous ne souhaitez pas être président ? Juste faire valoir vos idées pour que le prochain habitant de l’Elysée s'en serve ? M.V : Non pas vraiment. Si je ne suis pas élu, c'est sûr que j'aimerais que mes idées, ou quelquesunes soient reprises. Mais sinon, oui, j'aimerais être Président. - Dans votre livre « Jeunes De Tous Les Âges, Unissons-Nous ! - 89 Propositions Pour 2012 » Vous évoquez des idées, comme le "supprimer le redoublement après le collège"... quelques précisions ? M.V : Les adolescents ayant du mal à suivre en cours, peuvent être soumis à cette "compétition" de meilleur élève ; à qui aura les meilleures notes. Donc pour ne pas se sentir "inférieur" je propose de mettre en place des écoles ouvertes. C'est-à-dire des activités scolaires, qui peuvent leur faire trouver leur voix. Comme au lycée il y aura des cours, à leur rythme et un suivi personnalisé. " Barbara Maze Magazine 37 N°5—Février 2012



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :