Maze n°45 novembre 2015
Maze n°45 novembre 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°45 de novembre 2015

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Association Inspira-Maze

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 20 Mo

  • Dans ce numéro : autopsie du cinéma français.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 50 - 51  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
50 51
50 Maze Novembre 2015 Musique Odezenne OVNITour
le cynisme. Je pense qu’on n’est jamais cyniques. Le cynisme, ça m’est complètement étranger. En fait, on regarde les choses froidement, on les nomme telles qu’elles sont ou telles qu’on les voit, mais on porte pas de jugement dessus. Par contre c’est vrai que ce genre d’adjectifs colle bien à notre disque, mais je pense pas que ce soit nouveau. C’est surtout que sur cet album il n’y a pas de morceau récréatif. Il y a pas Je veux te baiser, il y a pas Tu pu du cu, il y a pas Le plus beau cul du monde. Et du coup, peut être que le reste éclate un peu plus en lumière qu’avant. Mais ces morceaux là, ils ont toujours existé chez nous ; prends Novembre, Chimpanzé, Dieu t’es grand, ou Rien, dès le début. Donc probablement qu’auparavant on a eu des morceaux plus récréatifs qui ont vachement marché et qui ont un peu porté une ombre sur les autres, mais c’est pas nouveau, cette part-là chez nous. Qu’est-ce qui représente le plus ce que vous êtes  : les morceaux que tu dis « récréatifs » ou ceux qui sont plus bruts, plus sérieux ? Les deux nous représentent, c’est juste une question d’envie. En l’occurrence l’année dernière on a écrit un morceau un peu du genre, c’était Bûche qu’on a sorti pour Noël. C’est ce morceau là qui nous a permis de débrider un peu les choses, comme je te disais, lorsqu’on avait du mal à faire cet album et qu’on était un peu chacun de notre côté. On s’est retrouvés autour de cette récréation là, et c’est devenu un point de départ d’écriture. Mais du coup, des morceaux récréatifs on en refera d’autres plus tard. Ce n’est donc pas une direction que vous vous donnez de ne plus faire de morceaux récréatifs ? Non, mais de toute façon on ne se donne jamais de direction. (rires). Souvent en interview, vous vous êtes targués de n’être pas rappeurs, de n’être pas catégorisables. Ce nouvel album, peut-être plus poétique, et où la musicalité est plus travaillée (avec des morceaux comme Vilaine où l’instru met mal à l’aise, ou du chant comme dans Corps à prendre, ou encore comme Ciao Ciao qui ne comporte aucune parole), vient-il renforcer votre particularisme ? Musique En fait, on trouve que ce n’est pas bien de catégoriser n’importe quel groupe. On va reprocher la manie de mettre des étiquettes. On ne se sent pas non plus à part des autres. Après c’est clair qu’il y a un côté plus musical. Mattia a pris toute la place dans la formation, et forcément la musique s’est invitée un peu plus à tel point qu’il y a un morceau sans parole, Ciao Ciao, que j’adore et que j’ai l’impression d’avoir écrit autant que Vilaine ou les autres. Et nous depuis le début on sait que de toute façon on dira tout le temps des choses plus ou moins différentes de nous au fur et à mesure des albums, et c’est seulement à notre dernier album qu’on pourra concevoir toute notre discographie, tu vois ; elle est mouvante, elle est changeante, moi même je sais pas trop où elle va ni à quoi elle ressemble, mais bon, voilà. De plus en plus, ça devient des indices de plus pour nous comprendre. Moi j’aime autant Sans Chantilly que O.V.N.I. que Rien que cet album. Enfin celui là je l’aime un peu plus parce qu’il est nouveau, mais j’accepte tout ce qu’on a sorti. La provoc’  : pourquoi ? et pourquoi ça fonctionne ? C’est surement un trait de caractère qu’on partage tous les trois, de ne pas être totalement lisse, de faire chier un peu. C’est quelque chose qui démange, en fait. C’est aussi une manière de ne pas se prendre au sérieux, de désacraliser. La sexualité est présente dans beaucoup de vos chansons, mais au delà du côté provoc’, est-ce que c’est implicitement une critique de la « sexualisation » si je puis dire de nos sociétés, de notre quotidien ? Je pense que ça fait partie des choses qui nous inspirent, et je pense que pour nous c’est pas rien, c’est pas anodin. C’est pas de la consommation justement, c’est pour ça que ça permet de s’en nourrir pour en sortir des chansons, ou des allusions, tu vois ce que je veux dire. C’est juste un thème qui a de l’importance dans une vie  : bouffer, baiser, dormir. C’est tout con. Est-ce que tu veux me baiser ? (Rires) T’as une jolie voix. Propos recueillis par Cassandre Tarvic 51



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Maze numéro 45 novembre 2015 Page 1Maze numéro 45 novembre 2015 Page 2-3Maze numéro 45 novembre 2015 Page 4-5Maze numéro 45 novembre 2015 Page 6-7Maze numéro 45 novembre 2015 Page 8-9Maze numéro 45 novembre 2015 Page 10-11Maze numéro 45 novembre 2015 Page 12-13Maze numéro 45 novembre 2015 Page 14-15Maze numéro 45 novembre 2015 Page 16-17Maze numéro 45 novembre 2015 Page 18-19Maze numéro 45 novembre 2015 Page 20-21Maze numéro 45 novembre 2015 Page 22-23Maze numéro 45 novembre 2015 Page 24-25Maze numéro 45 novembre 2015 Page 26-27Maze numéro 45 novembre 2015 Page 28-29Maze numéro 45 novembre 2015 Page 30-31Maze numéro 45 novembre 2015 Page 32-33Maze numéro 45 novembre 2015 Page 34-35Maze numéro 45 novembre 2015 Page 36-37Maze numéro 45 novembre 2015 Page 38-39Maze numéro 45 novembre 2015 Page 40-41Maze numéro 45 novembre 2015 Page 42-43Maze numéro 45 novembre 2015 Page 44-45Maze numéro 45 novembre 2015 Page 46-47Maze numéro 45 novembre 2015 Page 48-49Maze numéro 45 novembre 2015 Page 50-51Maze numéro 45 novembre 2015 Page 52-53Maze numéro 45 novembre 2015 Page 54-55Maze numéro 45 novembre 2015 Page 56-57Maze numéro 45 novembre 2015 Page 58-59Maze numéro 45 novembre 2015 Page 60-61Maze numéro 45 novembre 2015 Page 62-63Maze numéro 45 novembre 2015 Page 64-65Maze numéro 45 novembre 2015 Page 66-67Maze numéro 45 novembre 2015 Page 68-69Maze numéro 45 novembre 2015 Page 70-71Maze numéro 45 novembre 2015 Page 72-73Maze numéro 45 novembre 2015 Page 74-75Maze numéro 45 novembre 2015 Page 76-77Maze numéro 45 novembre 2015 Page 78-79Maze numéro 45 novembre 2015 Page 80-81Maze numéro 45 novembre 2015 Page 82-83Maze numéro 45 novembre 2015 Page 84