Maze n°45 novembre 2015
Maze n°45 novembre 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°45 de novembre 2015

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Association Inspira-Maze

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 20 Mo

  • Dans ce numéro : autopsie du cinéma français.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 44 - 45  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
44 45
des personnalités européennes etc. 44 Maze Novembre 2015 Actualité Washington aurait bafoué selon la Russie règles du droit international en s’ingérant dans les affaires syriennes sans demande expresse de Damas et sans passer par l’ONU. AFP Toutefois, pour répondre à la question du New York Times, il semblerait qu’il y ait une volonté d’éviter l’affrontement. Poutine préconise même à ce titre une « division du travail » pour empêcher une confrontation par inadvertance entre les deux armées  : aux États-Unis l’Irak, et à la Russie la Syrie. Cela permettrait même de rentrer dans les règles du droit international, que Washington aurait bafoué selon la Russie, en s’ingérant dans les affaires syriennes sans demande expresse de Damas et sans passer par l’ONU. L’Irak avait en effet exprimé officiellement sa demande d’aide à Barack Obama. On pourrait dire en toute objectivité que l’avantage stratégique revient à l’axe pro-Assad  : la ligne suivie est claire depuis le début. Lorsque les occidentaux oscillent, la Russie et l’Iran interviennent et ont un plan. Ils n’hésitent pas à envoyer des effectifs militaires sur le terrain. Les États-Unis, conscients de leurs enlisements et échecs précédents dans les bourbiers afghans ou irakiens, s’étaient promis de quitter la région et de ne pas déployer de troupes au sol. Clairement, il n’y a pas de volonté politique américaine de s’impliquer davantage. Du côté européen, David Cameron a balayé le vote pour l’intervention en Syrie. La timidité de l’Occident sur la marche à suivre renverse le rapport de force en faveur de la coalition emmenée par Poutine. En tout cas, la Russie tente aujourd’hui sa chance au Moyen-Orient, et s’insère ainsi dans cette région malmenée par les tergiversations occidentales depuis le siècle dernier. Un nouvel acteur extérieur s’invite dans la résolution d’un conflit proche-oriental et cela ne semble pour l’instant qu’enflammer davantage cette poudrière qu’est devenue la Syrie. Juliette Krawiec
Le prix Confucius de la paix, prix de dictateur Le prix Confucius de la paix se veut être une alternative chinoise au prix Nobel. Au coeur de nombreuses polémiques, aussi bien en raison des personnalités choisies pour y concourir qu’à cause des personnes consacrées de fait, le prix Confucius a cette année choisi de récompenser le dictateur zimbabwéen Robert Mugabe. Un choix qui ne laisse pas de marbre... Un prix opaque réservé aux dictateurs ? Vladimir Poutine en 2011, Fidel Castro en 2014, Robert Mugabe en 2015... Le prix Confucius ne devrait-il pas être renommé en « prix du meilleur dictateur » ? Créé seulement depuis 2010, par le « Centre chinois d’études internationales pour la paix », un organisme non relié au gouvernement de façon officielle, le prix a été déjà vivement critiqué. En effet, le choix des candidats mais surtout des vainqueurs laisse en effet à désirer. Actualité Philimon Bulawayo - Reuters Sa création est en fait une réaction après la remise du prix Nobel de la paix au dissident chinois emprisonné Liu Xiaobo. Une alternative chinoise qui veut, ironiquement, dénoncer un prix Nobel occidental considéré comme trop biaisé. L’association a en effet expliqué que son but est de promouvoir la paix dans le monde à travers une perspective venue d’Orient. Les organisateurs ont même été jusqu’à déclarer que « l’Europe est pleine de petits pays qui se sont combattus pendant des siècles… Nous ne voulons pas voir des gens qui ne comprennent pas la paix nous conduire à la ruine de ce concept ». 45



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Maze numéro 45 novembre 2015 Page 1Maze numéro 45 novembre 2015 Page 2-3Maze numéro 45 novembre 2015 Page 4-5Maze numéro 45 novembre 2015 Page 6-7Maze numéro 45 novembre 2015 Page 8-9Maze numéro 45 novembre 2015 Page 10-11Maze numéro 45 novembre 2015 Page 12-13Maze numéro 45 novembre 2015 Page 14-15Maze numéro 45 novembre 2015 Page 16-17Maze numéro 45 novembre 2015 Page 18-19Maze numéro 45 novembre 2015 Page 20-21Maze numéro 45 novembre 2015 Page 22-23Maze numéro 45 novembre 2015 Page 24-25Maze numéro 45 novembre 2015 Page 26-27Maze numéro 45 novembre 2015 Page 28-29Maze numéro 45 novembre 2015 Page 30-31Maze numéro 45 novembre 2015 Page 32-33Maze numéro 45 novembre 2015 Page 34-35Maze numéro 45 novembre 2015 Page 36-37Maze numéro 45 novembre 2015 Page 38-39Maze numéro 45 novembre 2015 Page 40-41Maze numéro 45 novembre 2015 Page 42-43Maze numéro 45 novembre 2015 Page 44-45Maze numéro 45 novembre 2015 Page 46-47Maze numéro 45 novembre 2015 Page 48-49Maze numéro 45 novembre 2015 Page 50-51Maze numéro 45 novembre 2015 Page 52-53Maze numéro 45 novembre 2015 Page 54-55Maze numéro 45 novembre 2015 Page 56-57Maze numéro 45 novembre 2015 Page 58-59Maze numéro 45 novembre 2015 Page 60-61Maze numéro 45 novembre 2015 Page 62-63Maze numéro 45 novembre 2015 Page 64-65Maze numéro 45 novembre 2015 Page 66-67Maze numéro 45 novembre 2015 Page 68-69Maze numéro 45 novembre 2015 Page 70-71Maze numéro 45 novembre 2015 Page 72-73Maze numéro 45 novembre 2015 Page 74-75Maze numéro 45 novembre 2015 Page 76-77Maze numéro 45 novembre 2015 Page 78-79Maze numéro 45 novembre 2015 Page 80-81Maze numéro 45 novembre 2015 Page 82-83Maze numéro 45 novembre 2015 Page 84