Maze n°45 novembre 2015
Maze n°45 novembre 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°45 de novembre 2015

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Association Inspira-Maze

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 20 Mo

  • Dans ce numéro : autopsie du cinéma français.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
30 Maze Novembre 2015 Art Se renouveler pour mieux régner ? Depuis quelques années, et pour le plus grand bonheur du public, l’art contemporain a cessé d’être cette catégories d’œuvres difformes aux concepts mystérieux que l’on a cantonnés au domaine des spécialistes. Il a su sortir de son carcan pour s’exposer partout et surtout là où on ne l’attend pas. L’art contemporain ô combien moqué et décrié par tous. Victime de son image élitiste et inaccessible, il est bien souvent méconnu et ignoré. Cependant, grâce à l’excellent travail des artistes, il a su se faire une place. Plus jeune, plus attractif, l’art contemporain et ses représentants d’aujourd’hui ont subi une cure de jouvence couronnée, il faut bien le dire, d’un certain succès. En France, tout d’abord avec le FIAC, foire majeure de l’art mondial. Depuis son édition 2014, une section complète de cet évènement se tient à la Cité de la mode. Se présentant comme une vitrine de la jeunesse artistique, on y trouve des jeunes artistes de tous bords en quête de la tant espérée reconnaissance artistique. Ce ne sont pas moins de 69 galeries et 17 pays qui ont été représentés sur ce « pavillon » lors de l’édition 2015 du FIAC. Plus jeune, plus dynamique, plus impertinente aussi, l’officielle, bien au contraire d’être une annexe secondaire de la FIAC, se définirait plutôt comme une antichambre de la foire. Les jeunes artistes et galeries y exposent avec enthousiasme tout en espérant cependant se voir ouvrir un jour les portes du Grand Palais, La consécration ultime. A l’international, ensuite, on retrouve aussi ce changement dans l’art contemporain  : plus ludique, plus proche de l’individu, l’art cherche à lui parler, lui raconter une histoire bien plus qu’il y a quelques années. La biennale de Venise, institution séculaire de l’art contemporain se rapproche des spectateurs. Avec son thème « All the World’s futures », l’exposition cherche à comprendre ce monde qui  :
« expose de profondes divisions et blessures, des inégalités prononcées et des incertitudes quant au futur » (Paolo Barata, président de la Biennale dans sa présentation du projet artistique de l’édition 2015). Ainsi, pour ses 120 ans, la biennale va une fois de plus explorer la relation entre l’art et le développement de l’homme. Cependant, les organisateurs tiennent à conserver l’aspect unique de cet évènement  : son fonctionnement par pavillons. Accusé d’être dépassé, celui-ci résiste tant bien que mal et s’adapte pour aller au-delà de la simple présentation par chacun des pays d’œuvres d’art. Avec l’appui d’un projet artistique, mais aussi d’évènements extérieurs de plus en plus nombreux, l’exposition s’ouvre à un public plus large, suivant l’exemple des autres festivals et foires d’art contemporain. Ce phénomène n’est pas cantonné à Venise, bien au contraire, de Londres à Hong-Kong, en passant par New York, c’est une nouvelle génération, plus jeune, et aussi plus libérée qui tente de se faire une place au soleil. Plus surprenant, c’est aussi hors des instances traditionnelles que sont foires et musées que l’on retrouve l’art contemporain. Encore plus libéré des carcans de l’art, Jeppe Hein sème un peu partout dans le monde ses œuvres. A l’inverse d’une œuvre de « musée », ses créations sont comme une invitation  : sans spectateurs, elles sont incomplètes. Ainsi, de Nantes à New York, il a semé des œuvres Art Jeppe Hein, Modified Social Bench NY #16, 2015 - Photo  : James Ewing où le spectateur va pouvoir marcher, s’asseoir, jouer, expérimenter et surtout dialoguer. Au cœur de son exposition « Please touch the art » (Touchez l’art s’il vous plaît), l’artiste dit avoir cherché à nouer un dialogue. Un dialogue entre les spectateurs mais aussi avec eux-mêmes et leur environnement. Celui-ci est canalisé par un jeu d’eaux, pièce centrale de l’œuvre, mais aussi de nombreux bancs aux formes plus étonnantes les unes que les autres ainsi que d’un labyrinthe de miroirs qui met la perception visuelle à rude épreuve. En exposition jusqu’en avril 2016, elle est financée par le Public Art fund, association New Yorkaise fondée par un ancien adjoint à la culture de la ville. Pour ceux qui souhaite la trouver, elle est située dans le parc du pont de Brooklyn. Ainsi, ce renouveau, cette évolution de l’art contemporain pourrait être résumé par le thème de l’édition 2016 de l’art Brussels  : « From discovery to rediscovery. », de la découverte, découverte d’un nouvel univers artistique, à la redécouverte de celui-ci, malgré les préjugés et autres clichés que l’on en a. Alors cherchez, explorez ! L’art contemporain est bien souvent au cœur de nos paysages sous des formes que l’on n’attend pas. Son regard décalé et différent des choses peut être, de nos jours, une bonne façon de voir non seulement l’art, mais aussi la vie. Dorian Le Sénéchal 31



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Maze numéro 45 novembre 2015 Page 1Maze numéro 45 novembre 2015 Page 2-3Maze numéro 45 novembre 2015 Page 4-5Maze numéro 45 novembre 2015 Page 6-7Maze numéro 45 novembre 2015 Page 8-9Maze numéro 45 novembre 2015 Page 10-11Maze numéro 45 novembre 2015 Page 12-13Maze numéro 45 novembre 2015 Page 14-15Maze numéro 45 novembre 2015 Page 16-17Maze numéro 45 novembre 2015 Page 18-19Maze numéro 45 novembre 2015 Page 20-21Maze numéro 45 novembre 2015 Page 22-23Maze numéro 45 novembre 2015 Page 24-25Maze numéro 45 novembre 2015 Page 26-27Maze numéro 45 novembre 2015 Page 28-29Maze numéro 45 novembre 2015 Page 30-31Maze numéro 45 novembre 2015 Page 32-33Maze numéro 45 novembre 2015 Page 34-35Maze numéro 45 novembre 2015 Page 36-37Maze numéro 45 novembre 2015 Page 38-39Maze numéro 45 novembre 2015 Page 40-41Maze numéro 45 novembre 2015 Page 42-43Maze numéro 45 novembre 2015 Page 44-45Maze numéro 45 novembre 2015 Page 46-47Maze numéro 45 novembre 2015 Page 48-49Maze numéro 45 novembre 2015 Page 50-51Maze numéro 45 novembre 2015 Page 52-53Maze numéro 45 novembre 2015 Page 54-55Maze numéro 45 novembre 2015 Page 56-57Maze numéro 45 novembre 2015 Page 58-59Maze numéro 45 novembre 2015 Page 60-61Maze numéro 45 novembre 2015 Page 62-63Maze numéro 45 novembre 2015 Page 64-65Maze numéro 45 novembre 2015 Page 66-67Maze numéro 45 novembre 2015 Page 68-69Maze numéro 45 novembre 2015 Page 70-71Maze numéro 45 novembre 2015 Page 72-73Maze numéro 45 novembre 2015 Page 74-75Maze numéro 45 novembre 2015 Page 76-77Maze numéro 45 novembre 2015 Page 78-79Maze numéro 45 novembre 2015 Page 80-81Maze numéro 45 novembre 2015 Page 82-83Maze numéro 45 novembre 2015 Page 84