Maze n°45 novembre 2015
Maze n°45 novembre 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°45 de novembre 2015

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Association Inspira-Maze

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 20 Mo

  • Dans ce numéro : autopsie du cinéma français.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
WEI OR DIE Join the Game 12 Maze Novembre 2015 Cinéma Il circule sur les réseaux depuis une semaine, fait frémir les réactionnaires et réjouit les Inrock’. Il est choquant, intriguant, stimulant  : c’est une petite révolution. Sa bande originale est une pépite de modernité, le plan séquence introductif une perle rare. C’est une fiction, un documentaire. C’est WEI OR DIE. P endant 45 minutes, rejoignez « l’enfer un week-end d’intégration » qui tourne mal. D’habitude, les médias se délectent des jeunes issus des grandes écoles de commerces qui pendant ces fameux week-end d’inté’finissent en coma ou détruisent le lieu de cette soirée géante, ils en parlent comme des réveils de sectes ou la preuve d’une jeunesse dégénérescente. Aujourd’hui Simon Bouissou et Olivier Demangel vous proposent d’y participer. L’histoire est simple  : alcool, sexe et drogues à foison mais un mort à la clé. Une enquête de police ouvre donc et tous les téléphones ou appareils sont confisqués. Le but, retracer la soirée pour comprendre ce qui s’est passé. A l’aide d’une time line qui vous permet de changer de point de vue Docks 66 lorsque vous le souhaitez, vous êtes aux manettes du film. WEI OR DIE est alors une expérience sensorielle proche du jeu vidéo. Entre documentaire et fiction, la notion de point de vue est retournée dans tous les sens, et ses codes archaïques tués à la massue  : WEI OR DIE nous perd dans la sensation malsaine d’être aux commandes de ce meurtre et de tous les déboires du film. Acteurs autant que spectateurs, la sensation créée est sans précédents. Quant à l’image, qui peut-être être parfois malmenée, elle trouve sens et beauté dans certaines scènes  : une bataille de farine, des plans sous l’eau. Grâce aux caméras de sécurité, certaines séquences prennent source à la base du cinéma  : plans noirs et blancs, fixes révélant des situations à la limite du burlesque. Le jeu entre les genres est subtil, passant du comique au dramatique ajouté à une ambiance fantastique. Il pousse au paroxysme ce que Michael Powellavait avec Le Narcisse noir ou Le Voyeur dans les années 1970. WEI OR DIE envoie balader l’ensemble des codes sur le genre, le point de vue et les réticences du cinéma et brise les codes ancestraux pour nous faire vivre une expérience inédite. Emma Pellegrino
Style Les Héritières Comme à chaque Fashion Week, le défilé Chanel, sûrement le plus attendu, a fait sensation. C’est à cette occasion que Lagerfeld a pu afficher sa nouvelle égérie  : Lily Rose Depp, fille du couple glamour Vanessa Paradis et Johnny Depp. Mannequin pour les lunettes Chanel, la fille de Jack Sparrow n’est pas la seule « fille de » sur les campagnes de grandes marques de cet automne  : Gigi Hadid, Kendall Jenner, Georgia May Jagger… On ne peut que constater l’explosion du phénomène d’enfants de star remplaçant les top models. Doit-on parler de commerce lucratif ou de la création d’une nouvelle aristocratie ? Un phénomène en expansion et qui vend Si elle avait déjà fait une forte impression au défilé des Métiers d’Art Chanel le 31 mars dernier dans son ensemble Haute couture, Lily Rose, 16 ans, est devenue en moins d’un an la nouvelle protégée de Lagerfeld et la coqueluche des médias. Les éloges ne tarissent pas  : « Lily-Rose est ravissante, c’est une jeune fille d’une nouvelle génération avec des qualités de star. » disait le Kaiser à son propos ; « Non seulement la jeune fille cible les digital natives, mais sa filiation lui donne une crédibilité immédiate » expliquait un journaliste du Nouvel Obs. L’adolescente a aussi commencé une carrière au cinéma, et a tourné dans différents clips musicaux. Ce qui n’est pas sans rappeler d’autres mannequins/« filles de » telle Cara Delevingne. Le cas Lily Rose n’est pas isolé. En effet chaque année de nouvelles égéries dont la célébrité n’est due qu’à leur naissance apparaissent, acclamées par les médias. Présentées comme des révolutions, on ne cesse de nous expliquer à quel point ces jeunes filles sont légitimes au métier  : Caroline Roitfeld, dans un portrait du Vogue d’août 2009, parlait de « pédigrée » pour Georgia May Jagger (fille du mannequin Jerry Hall, et de Mick Jagger) ; Kendall Jenner (fille de Kris et Bruce Jenner et demi-sœur du clan Kardashian) quant à elle, a eu le droit à une multitude d’articles défendant son professionnalisme et son dur labeur. Rapidement on souligne leurs traits physiques différents et leur caractère sympatique (on en oublierait même que Cara Delevingne vient de l’aristocratie anglaise et que sa mère comme sa sœur Poppy travaillent dans la mode). Et lorsque ces chères héritières admettent savoir que leur célébrité et leur réussite sont tout de même en bonne partie dues à leurs parents, on souligne et félicite leur modestie et leur maturité (ndlr l’interview de Lily Rose au magazine i-D). Le phénomène des « fils de/filles de » séduit les marques pour diverses raisons  : tout d’abord ses enfants de star sont des vitrines médiatiques Getty'Nur, tIF 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Maze numéro 45 novembre 2015 Page 1Maze numéro 45 novembre 2015 Page 2-3Maze numéro 45 novembre 2015 Page 4-5Maze numéro 45 novembre 2015 Page 6-7Maze numéro 45 novembre 2015 Page 8-9Maze numéro 45 novembre 2015 Page 10-11Maze numéro 45 novembre 2015 Page 12-13Maze numéro 45 novembre 2015 Page 14-15Maze numéro 45 novembre 2015 Page 16-17Maze numéro 45 novembre 2015 Page 18-19Maze numéro 45 novembre 2015 Page 20-21Maze numéro 45 novembre 2015 Page 22-23Maze numéro 45 novembre 2015 Page 24-25Maze numéro 45 novembre 2015 Page 26-27Maze numéro 45 novembre 2015 Page 28-29Maze numéro 45 novembre 2015 Page 30-31Maze numéro 45 novembre 2015 Page 32-33Maze numéro 45 novembre 2015 Page 34-35Maze numéro 45 novembre 2015 Page 36-37Maze numéro 45 novembre 2015 Page 38-39Maze numéro 45 novembre 2015 Page 40-41Maze numéro 45 novembre 2015 Page 42-43Maze numéro 45 novembre 2015 Page 44-45Maze numéro 45 novembre 2015 Page 46-47Maze numéro 45 novembre 2015 Page 48-49Maze numéro 45 novembre 2015 Page 50-51Maze numéro 45 novembre 2015 Page 52-53Maze numéro 45 novembre 2015 Page 54-55Maze numéro 45 novembre 2015 Page 56-57Maze numéro 45 novembre 2015 Page 58-59Maze numéro 45 novembre 2015 Page 60-61Maze numéro 45 novembre 2015 Page 62-63Maze numéro 45 novembre 2015 Page 64-65Maze numéro 45 novembre 2015 Page 66-67Maze numéro 45 novembre 2015 Page 68-69Maze numéro 45 novembre 2015 Page 70-71Maze numéro 45 novembre 2015 Page 72-73Maze numéro 45 novembre 2015 Page 74-75Maze numéro 45 novembre 2015 Page 76-77Maze numéro 45 novembre 2015 Page 78-79Maze numéro 45 novembre 2015 Page 80-81Maze numéro 45 novembre 2015 Page 82-83Maze numéro 45 novembre 2015 Page 84