Maze n°19 mai/jun 2013
Maze n°19 mai/jun 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°19 de mai/jun 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Association Inspira-Maze

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 94

  • Taille du fichier PDF : 30,2 Mo

  • Dans ce numéro : ce qu'on vous a caché sur le Bac...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
Droits Réservés quences sur ses actes. Le clip se termine par cette scène finale, en contre-plongée encore, nous plaçant, comme aux pieds de la victime, le regardant incliner la nuque vers nous, et crachoter un "Merci." (ou peut-être "Mercy", soit "Pitié" en anglais.) Très attendu par les fans du réalisateur comme ceux du groupe, les réactions ne se sont pas fait attendre. La twittosphère se soulève d'enthousiasme, y voyant du génie, de la magnificence, une belle dénonciation du harcèlement scolaire, du réalisme, de la profondeur, de l'émotion. De l'autre côté les médias scandalisés se demandent "Xavier Dolan va-t-il trop loin ? Peut-on montrer une telle violence ? " Le cinéma a des exigences morales. Et ce clip est dénué d'enjeux moraux. Il expose des faits, sans exprimer ni causes, ni conséquences, ni explications, ni espoir, mais en revanche, il prétend à un statut artistique, à recadrer ces faits, à la subjectivité. t t i Comment se sentir touché ?'d'AM Un enfant victime d'harcèlement, que voit-il ? Un autre MUSIQUE enfant, martyr, qui en meurt. Jacques Rivette dit "Le cinéaste juge ce qu'il montre et est jugé par la façon dont il le montre." En effet, le cinéma est une expérience narrative, qui par conséquent se place d'un point de vue, qui sera luimême observé depuis un autre point de vue. Godard voyait dans les travelling une affaire de morale. Le problème n'est pas Indochine ou Xavier Dolan, ou le souci de savoir si l'on peut faire ça. Le problème est de savoir si l'on aurait dû le faire comme ça. Ca n'a aucun sens, ça ne montre rien. C'est de l'exhibitionnisme, de la poudre aux yeux. Ca n'a strictement aucun enjeu. C'est simpliste, vide et limpide au possible, et les tentatives de lyrisme et de poésie terminent de faire tourner le tout au ridicule. On peut parler ici, en reprenant l'expression de Serge Daney, de pornographie artistique. C'est à dire de monstration exacerbée du harcèlement scolaire, par le biais de l'art, lui aussi exacerbé dans ses moyens, sa mise et en place et ses signes visibles. Un réalisateur que l'on qualifierait d'auteur a une responsabilité vis à vis de ce qu'il montre. Il ne peut pas se permettre de faire n'importe quoi avec du vrai et du cru, sous couvert de l'art. Nous avons là affaire à quelque chose de clairement idiot et grossier. La volonté artistique est tellement soulignée et exagérée, que le résultat est d'une médiocrité à en tirer des larmes. Et que l'intention première est bafouée. - Marion Poncel avec l’aide de Quentin et Cyrielle Maze 38 Mai-Juin 2013
MUSIQUE Saez : le Zénith de Paris pour un seul homme On retrouve Damien Saez et son groupe au Zénith de Paris pour son "Miami Tour". Un second Zénith parisien plein à craquer, une nouvelle fois sans l'aide de publicités ou passages dans les médias. Comme sur la tournée précédente, nous n'avons pas le droit à une première partie. Saez débarque sur scène sans un mot, comme à sa grande habitude. Gros pull, cheveux gras plaqué en arrière et barbe, l'ours va nous offrir un show de trois heures ! Droits Réservés Le concert débute par une partie acoustique sublime, ainsi nous avons le droit aux magnifiques et inédites "Quai de Seine" et "Elle était profonde", montée de puissance en crescendo pour la dernière, un régal. Des titres de "Messina" sont interprétés comme "Marie", accompagnée d'un accordéon, la chanson en ressort encore plus magnifique. Instrument utilisé presque tout au long du concert et qui se marie parfaitement avec l'univers du chanteur. Le concert va commencer à monter en puissance avec des titres comme "Les Printemps - J'hallucine" et "Fin Des Mondes". Le dernier single en date "Miami", est taillé pour le live, beaucoup plus convaincante que sur l'album. Théo, le demi-frère de Damien viendra y poser des chœurs. Une transition assez folklorique va suivre, un mix de reprise de chansons d'Eminem ou encore Michael Jackson pour enchaîner avec un autre titre du dernier album, "Le Roi". La première partie du concert se termine en apothéose avec "Pilule", "Cigarette-Voici La Mort" et "J'acccuse". Le public répond présent, l'ambiance est totalement électrique ! Un entracte de vingt minutes coupe le concert en deux partie. Saez revient avec le planant et bouleversant "Into The tare comme final. Saez va revenir une dernière fois, seul sur « Tu y crois », dans une version allongée avec un solo de gui- Wild", nous avons toujours le droit de le voir danser sur cela scène, toujours accompagné de sa guitare. Il va nous interpréter le morceau peut-être de trop, mais plein d’émo- titre, ce qui est assez amusant. "Rochechouart" vient redonner de l'énergie, cette chanson est aussi bonne en live que tion, « Châtillon-Sur-Seine ». Le public va offrir une véritable sur album. On a le droit aux classiques "Marie ou Marilyn", ovation à l’artiste, qui va finir par s’en aller pour ne pas que "Fils De France" dans une version toujours autant révoltée. ce moment en devienne presque gênant. Au final beaucoup "Ma Petite Couturière" va laisser place à un texte totalement d’émotions et de partage entre l’artiste et son public. Un artiste qui semble avoir un besoin vital de délivrer sa musique. jouissif, qui dénonce le système, les politiques, la finance, le racisme. Ce texte presque parlé n'est autre que la suite On soulignera également les musiciens, toujours aussi bons, d'une chanson de l'album "J'accuse". Il s'intitule "Les Anarchitectures II". Le Zénith va ne plus faire qu'un avec Saez, dessus. Une très belle soirée, pour un artiste hors normes et pour une fois Saez ne semblait même pas leur gueuler seul, à la guitare pour reprendre en chœur "Putains vous dans le paysage français. m'aurez plus", "Tricycle Jaune" la chanson favorite de l'artiste d'après lui ou encore le cultissime "J'veux qu'on baise Un grand merci à Alias. sur ma tombe". - Peter Coffin Pour le second rappel, nous avons le droit au traditionnel Maze 39 Mai-Juin 2013



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 1Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 2-3Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 4-5Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 6-7Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 8-9Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 10-11Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 12-13Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 14-15Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 16-17Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 18-19Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 20-21Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 22-23Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 24-25Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 26-27Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 28-29Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 30-31Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 32-33Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 34-35Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 36-37Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 38-39Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 40-41Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 42-43Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 44-45Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 46-47Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 48-49Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 50-51Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 52-53Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 54-55Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 56-57Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 58-59Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 60-61Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 62-63Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 64-65Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 66-67Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 68-69Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 70-71Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 72-73Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 74-75Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 76-77Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 78-79Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 80-81Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 82-83Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 84-85Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 86-87Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 88-89Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 90-91Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 92-93Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 94