Maze n°19 mai/jun 2013
Maze n°19 mai/jun 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°19 de mai/jun 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Association Inspira-Maze

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 94

  • Taille du fichier PDF : 30,2 Mo

  • Dans ce numéro : ce qu'on vous a caché sur le Bac...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
MUSIQUE Live Report : Virgin Radio Live Elise Verger pour Maze Magazine Le 25 avril dernier, Virgin Radio organisait une grande soirée au Zénith de Nantes, réservée aux auditeurs de la radio ayant gagné leurs places par différents supports : radio, réseaux sociaux, etc... 9000 personnes ont pu assister à ce moment privilégié, avec un line-up teinté entre pop-rock et électro, et valant vraiment le coup : que ça soit Skip The Use, Indochine, Justice ou Puggy, personne n’est resté sur sa faim et a pu profiter de cette soirée électrisante et agitée. monter sur scène, Puggy, histoire de bien chauffer la salle avant la suite des réjouissances. Les belges ont interprété quelques titres de leur dernier album sorti en avril dernier, notamment leurs derniers singles « Last Day on Earth (Something Small) » et « To Win the World », ainsi que des anciens titres comme « When You Know » ou « How I Needed You ». Une bonne découverte en live, ambiance à la cool, cependant on regrette que leur set soit trop court, puisque seulement 5 titres ont a été joués. En tout cas, la (folle) soirée était lancée sur les chapeaux de roue. s’accélère. La fosse devenait déchainée aux sons de « Ghost » ou « Bastard Song » (où l’on a eu droit à quelques pogos de malade !). « Est-ce que vous êtes un public sexy ? » hurlait Mat Bastard, le chanteur du groupe entre les deux premiers morceaux de leur set (trop court encore, mais on pouvait comprendre vu le timing imposé de la soirée), et sont allés jusqu’à dédicacer un morceau à leurs copains de Shaka Ponk, dont la présence aurait été appréciée à cette soirée. Gaspard et Xavier de Justice ont pris possession de la scène, pour un DJ Set de 45 min purement hypnotisant. Entre l’intro de « Il était une fois Zarathoustra » (extrait de la bande originale du film « 2001 L’Odyssée de l’Espace »), quelques tracks de Justice bien évidemment (« D.A.N.C.E », « We Are Your Friends »...) mélangés à d’autres morceaux (notamment un remix des Dandy Warhols, « Bohemian Like You »), le tout dans une folle ambiance. Bien que le set n’a pas fait l’unanimité pour beaucoup, qui avaient surtout hâte qu’Indochine monte sur scène, personnellement on a trouvé ce set vraiment cool. La cerise sur le gâteau de cette soirée était forcément la venue du groupe de rock français Indochine, attendus par la très large majorité du public. C’est dès les premières notes de « Trashmen » que l’ambiance est devenue électrique, et cette ambiance ne quittera pas la salle de concert pendant une bonne heure. La plupart des morceaux sont repris en chœur par le public, qui chantait, dansait, voire même sautait ! Mais les moments les plus marquants du set restent « 3 nuits par semaine » ou Nicola Sirkis a fait « résonner le Zénith de Nantes comme une cathédrale » tout en passant dans les gradins, avec une ambiance plus qu’explosive, et « L’Aventurier » qui achèvera la soirée bien correctement, comme elle a commencé : sous une ambiance de fou ! - Elise Verger Après une quinzaine de minutes de break (installation de la scène du groupe suivant, accompagné de quelques titres mixés par DJ Zebra en guise de fond sonore), Skip The Use dé- Vers 19h30, l’un des animateurs de Virgin Radio, lance la soirée (et rappelle que le concert est retransmis à la radio) avec le premier groupe à barque. Et c’est là où tout Maze 24 Mai-Juin 2013
MUSIQUE Manu : La dernière étoile ne s’est pas éteinte à Montbéliard Elise Verger pour Maze Magazine Manu (ex Dolly) sillonne actuellement les routes de France avec son deuxième album solo La Dernière Etoile sorti le 8 avril dernier. Nous nous sommes rendus à son concert à L’Atelier des Môles de Montbéliard ce 4 mai pour vous. France de Griessen nous emballe avec son rock acerbe. C’est dans l’intimité d’une salle loin d’être remplie que s’avance la belge France de Griessen, ex chanteuse de Teen Machine invitée par Manu pour quelques dates. Actrice, graphiste et musicienne, la jeune femme s’apprête à nous amener pour un aller simple vers son univers l’espace de quelques titres. Vêtue d’une robe courte, le corps tatoué de part et d’autre elle revendique ses influences punks et, accompagné par Shanka, guitariste de No One Is Innocent que l’on retrouvera par la suite avec Manu, elle nous offre un set entre rock endiablé qui verra nos corps se déhancher et une folk-rock acidulée qui nous emportera au gré de sa voix douce et presque attendrissante alors que la guitare elle, viendra pulser dans nos veines. Entre français et anglais, France glisse au fil de ses textes comme sur l’eau et impressionne par sa voix dont les modulations laissent rêveur. Elle nous présente alors quelques titres de son album « Electric Balerina » (2011) inspiré du conte Les Chaussons Rouges d’Andersen. On notera qu’elle pense sa « Ballerina » comme le mélange d’un « hybride de longsome cow-boys et d’une pin-up romantique et provocante », impression qu’elle rend parfaitement sur scène par ses attitudes. Elle descendra également à deux reprises dans le public, renforçant la proximité entre artistes et spectateurs qui le lui rendent bien. Avec son brin de folie, France de Griessen aura su combler l’Atelier des Môles et nous par la même occasion. On vous conseille donc vivement son album « Electric Balerina », dans lequel on peut retrouver une reprise des Sales Majestés. Manu, le cœur sur la main. Mais si tous sont venus ce soir c’est pour applaudir Manu, anciennement chanteuse du groupe français Dolly dissout en 2005 suite au décès du bassiste et membre fondateur Mikaël Chamberlain par respect de ce dernier. « Que fais-tu ? » ouvre le bal dans une version étonnement électrique alors que l’album révélait lui un accent plus folk. On imagine alors d’entrée de jeu que le même sort a été réservé aux autres morceaux, ce qui sera effectivement le cas. C’est donc sous les à-coups de guitares électriques aux riffs tranchants et arpèges dansants que les titres s’enchaînent, Manu défendant son deuxième album « La Dernière Etoile » autant que possible. La complicité s’installe et alors que le concert bat son plein la chanteuse profite d’un intermède afin de demander à son photographe officiel de venir prendre en photo des enfants trônant au premier rang, tous portant un T-shirt à son effigie, la touchant de plein fouet. Elle retrouvera ces derniers en fin de set afin de discuter et rire un peu avec eux, montrant sa grande générosité et disponibilité hors de scène. Un clin d’œil sera également rendu à Mika avec le titre « Je pars avant » et non sans émotion puisque Manu revient sur le fait qu’un album comportant le live de son dernier passage avec Dolly en 1999 dans cette salle lui ait été offert. De « Tes Cicatrices » à « Cowboy » où elle présentera ses musiciens en passant par « Rendez-vous », Manu nous transporte avec elle, certain venant danser à ses pieds à l’en faire sourire. Alors que « La Dernière Etoile », titre tiré de l’album du même nom, résonne ne laissant pas indifférent et l’heure du rappel sonne déjà. Manu entame « Je ne veux pas rester sage », titre phare de Dolly immédiatement repris de tous. Elle laissera même son public poursuivre seul, l’émotion gagnant chacun. D’abord repris calmement le tout finira par exploser laissant tout le monde danser dans la salle, mais aussi sur scène. Même si Manu n’a pas fait salle comble ce soir-là, c’est face à un public attentif et aimant que la chanteuse s’est produit et ce, pour le plus grand plaisir de tous. Le cœur sur la main et pleine de sincérité. Manu n’est autre que cette dernière étoile dont elle parle et qui saura briller dans le fond de nos yeux pour encore des années à venir. - Elise Verger Maze 25 Mai-Juin 2013



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 1Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 2-3Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 4-5Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 6-7Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 8-9Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 10-11Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 12-13Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 14-15Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 16-17Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 18-19Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 20-21Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 22-23Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 24-25Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 26-27Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 28-29Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 30-31Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 32-33Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 34-35Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 36-37Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 38-39Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 40-41Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 42-43Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 44-45Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 46-47Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 48-49Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 50-51Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 52-53Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 54-55Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 56-57Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 58-59Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 60-61Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 62-63Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 64-65Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 66-67Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 68-69Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 70-71Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 72-73Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 74-75Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 76-77Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 78-79Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 80-81Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 82-83Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 84-85Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 86-87Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 88-89Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 90-91Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 92-93Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 94