Maze n°19 mai/jun 2013
Maze n°19 mai/jun 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°19 de mai/jun 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Association Inspira-Maze

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 94

  • Taille du fichier PDF : 30,2 Mo

  • Dans ce numéro : ce qu'on vous a caché sur le Bac...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
ACTUALITÉ La fin des jeux du cirque Droits Réservés - Loïc Violette y a maintenant plusieurs décennies de cela, dans cette période à laquelle l’Histoire donna le nom d’entre-deux guerres, mon arrière-grand-mère pa- Il ternelle Yvonne découvrait pour la première fois le monde de la corrida dans le si bel amphithéâtre romain de Nîmes. Indignée par tant d’horreur étalée, elle se leva de son siège et s’insurgea contre la violence des traditions. On la jeta hors des Arènes, après lui avoir remboursé sa place, alors qu’elle avait une invitation – somme qu’elle alla remettre à la SPA. L’anecdote familiale que l’on aime à se raconter s’arrête là et elle a resurgi de ma mémoire deux fois depuis le début de l’année scolaire : la première fois en septembre, suite au choix du Conseil Constitutionnel de déclarer la corrida conforme à notre constitution, la seconde fois ces derniers jours, avec l’ouverture dans le Sud de la France de la saison des férias. Il convient peut-être d'éclairer les esprits nordiques sur quelques mots de vocabulaire. La corrida est un combat populaire en Espagne et dans le sud de la France entre un homme et un taureau. L'animal est mutilé avant et après le combat, pour assurer au torero une victoire certaine. À l'issue de l'affrontement, le taureau est mis à mort sous une foule en délire. Par féria, il faut entendre « grande beuverie autour du spectacle tauromachique », et celle de ma ville, Alès, s'est ouverte ce sept mai. Dans ma région, la corrida est un sujet qui fait débat depuis de nombreuses années, et qui peut être un sujet sympa pour gâcher vos repas de famille : « tu comprends, me dit-on entre le dessert et le café d'un repas pascal, c'est dans la nature des taureaux, ils méritent d'être titillés et aiment ça ». « Et puis, ils sont fiers et heureux d'être envoyés à la mort » m'affirme une tante. Un temps de combat s'impose maintenant, chers lecteurs, et me voici dans l'arène, prêt à vous donner mon point de vue sur une question qui fait souvent l'actualité dans le sud de la France. Qu'est-ce que la corrida sinon que barbarie, violence, torture ? Qu'est-ce que la corrida sinon que sadisme et méchanceté étalés lors de spectacles sanglants applaudis par des milliers de bourreaux ? Si l'on en croit ses défenseurs, la corrida est une simple coutume régionale qui remonterait à l'Antiquité. Les archéologues, d'Arles notamment, doutent sur ce fait, et les premières corridas remontent en réalité à l'Impératrice Eugénie, femme de Napoléon III, d'origine espagnole, qui fit introduire chez nous la corrida. Revenir sur cette pratique reviendrait alors pour ses défenseurs à toucher aux valeurs de notre patrimoine. Les romains décadents avaient pour coutume de faire dévorer les chrétiens par les lions. L'industrie du spectacle a beau avoir changé d'armes, je ne vois pas la différence. Les martyrs chrétiens ont été remplacés par des taureaux victimisés qui font l'objet d'humiliation et de tortures dans nos Arènes. Si l'on tient vraiment aux valeurs régionales, autant revenir aux jeux du cirque et renvoyer pour la prochaine féria des gladiateurs ou des lions dans l'arène. La ville d'Alès est encore plus risible dans ce jeu de la folie meurtrière. La tauromachie n'a jamais fait part de son patrimoine (tout comme les férias d'ailleurs) et voilà que depuis quelques années on s'y donne à notre tour à cœur joie, pour attirer les touristes voyeurs. Vous êtes pour la corrida ? Vous êtes aussi pour le viol des femmes ? Vous êtes pour la torture infligée aux taureaux ? Vous êtes aussi pour le rapt d'enfants ? Vous êtes pour les mutilations animales ? Vous êtes aussi pour les femmes battues ? Mes rapprochements peuvent sembler excessifs, ils n'en demeurent pas moins liés par une même nature : celle de la violence gratuite et du sadisme. Violence et sadisme ? Nos valeurs régionales sontelles là, derrière ces deux mots honteux qui en cachent tant d'autres ? Tout ces infernaux jeux du cirque ont assez duré. Le troisième millénaire est entamé, il serait temps d'arrêter les traditions qui font la honte de notre pays. Amis de la corrida, rien ne vous pousse à aimer le goût du sang ! Respirez une bonne bouffée et détendez-vous un bon coup. Ensemble, enterrons la corrida une bonne fois pour toute sur le sol français ! Mon point de vue n'est pas négociable, vous pouvez toujours tenter de me convaincre, je resterai de marbre face à tous vos arguments. On ne négocie pas avec les terroristes. - Basile Imbert Maze 16 Mai-Juin 2013
ACTUALITÉ Petit guide des jours fériés En France, à chaque nouveau mois de Mai les gens sont heureux. Est-ce le printemps qui leur fait cet effet ? Le retour du beau temps, soleil et températures agréables ? Le chant des oiseaux et les journées allongées ? Mais non pardi ! Le mois de Mai rime avant tout avec jours fériés ! Et ça commence dès le premier jour ! Ce qui est tout de même d’une ironie incroyable puisque durant le bien nommé « Jour du Travail » eh bien on ne travaille tout simplement pas. Mais c’est l’occasion, malgré tout, de se retrouver entre collègues pour aller défiler sous des banderoles. Même quand on ne sait pas pourquoi. Mais les manifestations sont à l’image du béret, du vin rouge et de la baguette : un symbole Français ! Mais bien sûr, tout le monde ne défile pas lors du 1er Mai, aussi s’est-on trouvé une nouvelle excuse pour échapper à une harassante journée de travail : la récolte du muguet ! Et oui, un brin vous portera, paraît-il, chance tout au long de l’année, n’est-ce-pas une raison suffisante de courir par les forêts à la recherche de la précieuse fleur ? Toujours est-il qu’au 1er Mai qu’on défile ou qu’on cueille, les ennuis et les patrons restent bien loin ! À peine a-t-on eu le temps de retrouver son bureau que la semaine s’achève déjà et c’est le 8 ! Et le 8 Mai c’est quand même du sérieux, c’est vrai quoi, c’est la fin de la Seconde Guerre mondiale. C’est donc l’occasion de déposer les armes, pardon les stylos, et de déserter de nouveau son travail pour pouvoir se recueillir sur les monuments aux morts et assister aux jolis défilés de militaires en famille. Après les défilés et la cueillette il est quand même temps de penser un peu à la patrie non ? Droits Réservés - Direct Matin Il est difficile d’établir un calendrier plus précis pour la suite des événements puisqu’ils dépendent de Pâques, et que ça change chaque année. D’ailleurs il sera peut-être judicieux de proposer au Pape François de nous réformer un peu tout ça, histoire qu'on puisse mieux prévoir ses weekends ! Quoiqu’il en soit, en Mai c’est aussi l’Ascension ! Elle arrive 40 jours après Pâques et toujours un jeudi (ça réduit quand même un peu les possibilités). Cette année, chanceux que nous sommes, ce jeudi est celui qui succède directement au 8 Mai. N’est-ce-pas merveilleux ? L’Ascension est au départ une fête religieuse. Il paraîtrait, d’après nos sources, que Jésus monte au Ciel après sa résurrection à ce moment-là. Fête religieuse donc, qui n’est plus tellement célébrée mais permet aux gens qui anticipent (comprenez qui posent des RTT) de bénéficier d’un long week-end qu’ils passeront sur les routes embouteillées parce que oui, ils ne sont pas tout seuls à anticiper ! Comme quoi la religion est bénéfique quoiqu’on en dise, 10 jours après cette fameuse Ascension on célèbre la Pentecôte. 50 jours après Pâques donc, un type nommé le Saint-Esprit, mais si vous savez celui qui s’incruste avec le Père et le Fils notamment dans les mariages, serait venu voir les apôtres, les copains de Jésus avec qui ils buvaient du vin et mangeaient du pain. Là aussi, c’est l’occasion pour tout le monde de communier sur les autoroutes de France. Tous les ans on se dit « PLUS JAMAIS, c’est trop de bouchons pour pas assez de repos » mais tous les ans on y retourne quand même ! Droits Réservés Le mois de Mai, béni soit-il, nous offre donc l’occasion de renouer avec nos traditions, qu'elles soient de l’ordre de la contestation, du souvenir ou de la religion. Mais n’oublions pas que d’autres jours fériés nous attendent au fil de l’année ! De quoi nous montrer que la religion et la guerre ont, en plus de leurs autres nombreux bienfaits, la gentillesse de nous créer des jours de repos ! - Marion Zitoli Maze 17 Mai-Juin 2013



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 1Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 2-3Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 4-5Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 6-7Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 8-9Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 10-11Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 12-13Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 14-15Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 16-17Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 18-19Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 20-21Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 22-23Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 24-25Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 26-27Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 28-29Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 30-31Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 32-33Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 34-35Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 36-37Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 38-39Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 40-41Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 42-43Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 44-45Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 46-47Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 48-49Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 50-51Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 52-53Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 54-55Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 56-57Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 58-59Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 60-61Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 62-63Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 64-65Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 66-67Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 68-69Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 70-71Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 72-73Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 74-75Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 76-77Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 78-79Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 80-81Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 82-83Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 84-85Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 86-87Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 88-89Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 90-91Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 92-93Maze numéro 19 mai/jun 2013 Page 94