Maze n°16 février 2013
Maze n°16 février 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°16 de février 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Association Inspira-Maze

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 60

  • Taille du fichier PDF : 16,5 Mo

  • Dans ce numéro : où en sommes-nous avec la Liberté ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 54 - 55  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
54 55
Zombi U, le survival horror façon Nintendo Depuis sa sortie avec la Wii U le 30 novembre dernier, vous avez forcément du entendre parler du Survival horror ZombiU. Il a eu droit à tout un étalage médiatique le qualifiant de jeu « le plus dangereux pour les nerfs et la santé mentale » des joueurs par les généralistes mais aussi de « meilleur du genre » par les spécialistes. Pour vous donner un avis complet sur le jeu, je suis allée sur Miiverse, le superbe réseau social de la WiiU, recueillir les avis de gamers comme moi de ZombiU. Alors, qu’en est-il ? (c) Droits Reservés ZombiU nous plonge dans un Londres infesté de zombis où nous incarnons un survivant. Seul avec notre tablette-radar, nous recevons des ordres du Survivant qui enquête sur les prédictions qu’avait fait John Dee avec la « Prophétie noire » ainsi que sur la Panacée, le fameux virucide anti-zombi. Rien à dire de plus, l’apocalypse zombi est lancée. Dès les premières secondes de jeu, il nous faut courir pour échapper à une horde d’affreux et se cacher dans son abri. De là, nous avons des objectifs qui s’enchaînent comme pirater les caméras de surveillance, chercher des documents, des médicaments, etc, pour aider le Survivant. Ces missions nous emmènent à la confrontation directe avec les zombis et il faudra donc ruser, fuir ou faire preuve d’un sang-froid immense pour en venir à bout. En plus, les munitions et trousses de soins se faisant rares (selon la plupart des joueurs), il nous faut être économe pour espérer survivre le plus de temps possible, notamment entre les abris (seuls points de sauvegarde) qui sont très peu nombreux. (c) Droits Reservés Alors parlons ambiance de ZombiU, qui est l’essence même d’un survival horror. Pour une habituée des Mario comme pour un vieux fan de Resident Evil, la voix est unanime : ZombiU fait peur, nous tient en haleine et nous immerge complètement dans ce Londres dévasté où l’on « visitera » des lieux mythiques comme Buckingham Palace ou la Tour de Londres. « Ce jeu donne des sueurs froides comme un bon film » déclare même Raurent, un bon film où nous aurions le rôle principal ! Ou plutôt les rôles principaux. En effet, tout le jeu tourne autour de la question « How long will you survive ? », car c’est certain, vous mourrez. Seulement lorsque votre survivant meurt c’est pour de bon, la partie continue avec un autre survivant aléatoire. Vous retrouverez votre ancien personnage en zombi, qu’il faudra tuer pour récupérer le contenu de votre ancien sac à dos ! Ça peut paraître très barbare comme ça, mais ce système de survivants innovant et réaliste est très apprécié des joueurs, malgré le stress et la difficulté qu’il induit. Ici, au lieu d’être une machine de guerre comme dans d’autres survival horror, on incarne vraiment un survivant lamba, un simple londonien en proie aux zombis. Le rythme du jeu est donc lent, car on utilise plus de cerveau que de munitions, et les déplacements sont du coup très réfléchis, voire lourds. C’est le seul aspect qui peut décourager certains joueurs, même si au final on s’habitue plutôt bien à ce système de jeu dans sa globalité. (c) Droits Reservés Car on s’y croit et toute l’immersion est appuyée par un gameplay de génie, grâce à l’utilisation très bien pensée du Gamepad de la Wii U. Il joue le rôle exact de la tablette-radar de notre survivant : on y voit la carte, on peut détecter les zombis avec le radar, scanner les lieux en l’orientant vers là où on veut, gérer ses armes et le contenu de son sac à dos, etc. C’est le point positif qui revient dans le plus d’avis des gamers. Bref, le Gamepad est notre kit de survie, et le fait de l’avoir entre nos mains tout en regardant ce qui nous arrive à l’écran TV est tout simplement bluffant, voire effrayant. D’ailleurs niveau gameplay sur l’écran du téléviseur, on retrouve le classique point de vue d’un First Person Shoot avec notre arme en main, prêt à survivre. Les zones traversées sont souvent très sombres, seulement éclairées par notre lampe de poche, et un filtre de saleté et de sang est Maze 54 Janvier 2013
placé sur notre vue pour renforcer l’ambiance oppressante de ZombiU (et peut être pour cacher les graphismes qui pourraient sans doute être améliorés). Pensez à régler la luminosité de votre écran ! Niveau rejouabilité, les avis sont partagés, certains voulant battre leur propre record de survie et d’autres ne voulant pas ce replonger dans cette horreur. Comme m’a dit Le Mulot : « ZombiU est une expérience » ou Fremm12345 : « un survival comme on en fait plus ». Il est vrai, ce jeu est vraiment unique en son genre. Pour le jeu en ligne, Vincent aime « La survie avec son système de score en ligne. Ainsi que les amis zombies dans notre partie ! » et il est vrai que c’est toujours assez drôle de croiser un de ses amis Wii U zombifié sur notre chemin. En plus de ça, nous avons la possibilité de communiquer entre joueurs via des tags sur les murs. Soluces, codes secrets ou encore messages trompeurs, c’est avec le scanneur qu’il faut les trouver, et certains sont à ne pas louper ! Coté multijoueur, on retrouve une capture de drapeaux façon Call Of Duty ou une « boite à meurtre » (survivre le plus de temps possible) où un joueur incarne le survivant avec une Wiimote et l’autre s’amuse à poser des zombis sur la carte affiché sur son Wii U Gamepad. (c) Droits Reservés parlait le mois dernier de la chasse aux sorcières où il est si facile d’accuser les jeux-vidéo comme principale influence de la violence. Zombi U a bien sûr été la cible de ce genre de propos depuis même sa présentation à l’E3 l’an dernier. J’ai alors demandé à mes amis gamers : que pensez-vous des médias qui descendent Zombi U en disant que cela pousse à la violence, etc ? Les réponses ne se sont pas faites attendre, comme SeB qui me dit : « Les gamers ne sont pas tous violents, les gens violents ne jouent pas forcément aux jeux vidéo… Je joue aux jeux vidéo depuis que j’ai 12 ans et j’ai encore tué personne ! Ceux qui disent cela n’y jouent pas et/ou n’aiment pas… C’est comme ça que naissent les clichés… » mais aussi Lolo : « Ceux-là même ont un point de vue bien réducteur sur les gamers. La réflexion est stupide ! La violence est dans la nature d’une personne, pas dans le fait de jouer ou non aux jeux vidéo ! » Tout est dit. Je cite aussi Sam qui résume bien l’absurdité de ces attaques en une question : « Si ZombiU rend violent, alors Tetris fait de nous des architectes ? » Zombi U en reste néanmoins un super jeu, complètement à part, avec un gameplay unique. Alors, d’après ce que disent Frizouille « Si tu veux vraiment te plonger dans une ambiance glauque je ne peux que te conseiller ce jeu. » ou Sams « C’est le meilleur survival horror et ça fait longtemps qu’il y en avait pas eu un aussi bien ! » vous savez ce qu'il vous reste à faire ! Et pour ceux qui auraient un peu peur, la démo est disponible sur le Nintendo E-shop. Bonne survie ! Laurie Montagner Vous l’aurez donc compris, Zombi U est un jeu violent et effrayant, ayant même l’attribution PEGI 18 (très rare chez Nintendo, seul Assassin's Creed III l’a sur Wii U). Maze vous Maze 55 Janvier 2013



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :