Maze n°16 février 2013
Maze n°16 février 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°16 de février 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Association Inspira-Maze

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 60

  • Taille du fichier PDF : 16,5 Mo

  • Dans ce numéro : où en sommes-nous avec la Liberté ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
Sommaire Actualité L’étranger 5 Actualités de Février, en bref 6 Où en est notre société avec la liberté ? 8 Fin de partie pour Lance Armstrong 12 La Fin du Cauchemar 14 Musique Rencontre avec Charleen 18 Jake Bugg, un voyage dans les années 50 ? 20 Un second album réussi pour Everything Everything 21 Different Pulses pour février 22 1995 - Paris Sud Minute 23 LA FEMME : Elle est de retour ! 24 El Perro del Mar 25 Cinéma The D is Silent : Django Unchained 28 Lincoln, le nouveau chef d’oeuvre de Spielberg 31 La Rédaction Rédacteurs en chef Directeurs de la publication Baptiste Thevelein Quentin Tenaud Coordinatrice de la rédaction Célia Renart Coordinateurs des rubriques Kevin Dufrêche, actualité Emily Lingat, Musique Marion Poncel, Cinéma Marine Roux, Littérature Gianni Santangelo, Jeux-Vidéo Thibault Comte, Art Pierre Van Godel, Mode Correctrices Johanne Lautridou Ninon Legardinier Rachel Portanier Aurélie Jacqueline Rédacteurs Anais Philippe Antoine Cauty Antoine Delcours Basile Imbert Camille Chardon June de Witt Chloé Tridera Claire Leys Clotilde El Kenza Elise Verger Eloïse Prével Emma Boittiaux Eve Cottin Ewelina Spiewak Oscars et Césars, nos pronostics 32 Léger retour en arrière, Une vie volée (1999) 34 Cinéma, l’influence poétique de 2013 ! 35 Daniel Day Lewis, acteur à part 37 Littérature Entre ciel et terre, Pétrarque témoigne 40 La liseuse, la littérature à la pointe de la technologie 42 Jc Telephone Maison 44 Mode Comment porter les rayures cet été ? 48 Adéli Paris nous fait tourner la tête 49 Jeux Vidéos Début 2013 en Jeux Vidéo, ça promet ! 52 Zombi U, le survival horror façon Nintendo 54 Art Jef Aerosol 58 Florence Bousquet Jodie Blin Juliette Kazandjian Justine Targhetta Kentin Alix-Morin Laurie Montagner Léa Sanchez Léo Labinski Léon Perrot Lisha Lecacheur Pu Louison Larbodie Manon Gaberel Manon Mella Margot Pernet Marion Hermet Martin Leboulanger Maurane Tellier Mélina Diago Michael Pantoustier Mickael Marino Nadège Doustaly Noa Coupey Oriane Trochet Peter Coffin Philippe Husson Samuel Ladvenu Thomas Saminada Victor Lepoutre Yohan Fayard Photographes Solène Lautridou Charline Valenchon Illustrateurs Enora Hereus Pierre Maillet Pierre Burnel
L’édito politique L’étranger Pendant plusieurs semaines, l’appui militaire français au Mali a fait la une de tous les médias. En vertu de l’héritage des Droits de l’Homme et du devoir de combattre pour la liberté et contre le terrorisme, François Hollande s’est lancé, peut-être un peu trop vite et un peu trop seul, dans une guerre contre les islamistes qui contrôlaient le nord Mali. Non pas pour lui prêter de mauvaises intentions, mais plus pour analyser en terme de stratégie politique, il n’est pas incroyable de constater que cette guerre tombe à pic pour le président de la République. Comme la Libye en son temps pour le président Sarkozy, le conflit malien permet de reléguer au second plan les questions économiques et sociales qui préoccupent les Français en ce début d’année 2013, François Hollande et la représentation nationale favorable à son projet ayant été élus pour répondre à ces questions. Ces évènements donnent une stature internationale à François Hollande, à qui l’on reprochait d’être un amateur. Grave et déterminé, le président socialiste, tout en déléguant beaucoup à son ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, assume désormais pleinement son rôle de chef des armées. Chômage, plans sociaux et difficultés du quotidien se voient donc mis peut-être un peu trop de côté. Mais la stratégie fonctionne, François Hollande ayant regagné deux points d’opinion favorable, grâce à cette guerre éclaire, presque sans dommages collatéraux et avec « seulement » un militaire français tué. Cependant, s’investir dans la libération du nord Mali, n’était-ce pas nécessaire ? Ingérence et néocolonialisme pour les uns, « pas les moyens de faire la guerre » pour les autres, le consensus national sur la question tend à s’effriter de plus en plus au fil des semaines. Seulement, des rumeurs de coup d’état imminent couraient dans le pays depuis un moment, les islamistes devenant de plus en plus forts, contrôlaient la population par le biais de la loi islamique, coupant la main des prétendus voleurs, fouettant les femmes présumées infidèles en place publique, tout cela au terme de sommaires parodies de procès. Aujourd’hui, la guerre est plus ou moins terminée. Les forces françaises ont appuyé les forces maliennes jusque Gao et Tombouctou, faisant reculer les islamistes dans les montagnes frontalières de l’Algérie, foyer du mouvement terroriste AQMI (Al-Qaïda au Maghreb Islamique). La coalition africaine devrait prendre le relais, et permettre aux Français de rentrer au bercail, avec cependant un soldat en moins, le pilote d’hélicoptère tombé sous les balles djihadistes le premier jour. François Hollande a donné un appui dans une guerre pour la liberté, Jean-Marc Ayrault est à la tête de la majorité parlementaire qui s’engage à mettre en place le « Mariage pour tous ». L’exécutif donne l’impression de repousser l’urgence sociale, ce que l’opposition ne manque pas de lui faire remarquer. Mais « l’étranger » comme je l’ai appelé devra certainement retourner très vite aux affaires de la France, cet épisode pouvant être un réel point d’appui pour lui. Sinon plus dure sera la chute. Plus douloureuse sera la sanction de la part des Français. Kevin Dufrêche Maze 5 Janvier 2013



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :