Maze n°16 février 2013
Maze n°16 février 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°16 de février 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Association Inspira-Maze

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 60

  • Taille du fichier PDF : 16,5 Mo

  • Dans ce numéro : où en sommes-nous avec la Liberté ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
(c) Droits Reservés Léger retour en arrière, Une vie volée (1999) Léger retour dans le passé, pour décrypter un des films ayant marqué la carrière de la belle Angelina Jolie, Une vie volée. Une vie volée est un film dramatique recryptant les 18 mois d’une jeune femme internée en hôpital psychiatrique, suite à une overdose d’aspirine. Cette jeune femme est en fait, personne d’autre que Susanna Keysen, auteur du livre « girl, Interrupted », dont le roman a donc été adapté en film. Susanna est alors restée le prénom du personnage principal, interprété par Winona Ryder. Peu après son internement, lors d’un rendez-vous avec un psychanalyste, elle est diagnostiquée comme ayant une personnalité borderline. Au fur et à mesure du temps, elle se lie d’amitié avec des patients de l’hôpital, notamment avec Lisa, une femme ayant un fort caractère, jouée par Angelina Jolie. Son amitié aussi renforçant que destructrice aura un impact fortement négatif sur les pensées et les actes de Susanna. Le film se base alors, non uniquement sur cette amitié-là mais sur l’évolution de Susanna au cours de son internement. Réalisé en 1999, par James Mangold, le film nous plonge rapidement dans une ambiance des années 60, non seulement par les décors américains mais également par les tenues spécialement admirables des actrices et un jeu parfait de la cigarette y concordant. D’autant plus que chaque personnage est tellement vrai, qu’il nous est facile de nous en approprier un. Le film tourne beaucoup autour de la psychologie, des facettes cachées de chaque personne que nous sommes et principalement autour de la vie, en soi. Difficile de ne pas en retenir quelques citations, comme par exemple celle-ci : « Avez vous déjà confondu le rêve et la réalité ? Ou volé quelque chose en ayant l’argent pour l’acheter ? Avez vous déjà eu le cafard ? Ou eu l’impression que votre train bougeait quand il était toujours à l’arrêt ? Peut être que j’étais folle, peut être que c’était les années soixante ou peut être que j’étais juste une fille interrompue. » Les actrices se fondent d’ailleurs parfaitement dans leurs rôles, ne nous laissant aucun doute sur le jeu. Susanna et Lisa sont deux personnages complètement contradictoires formant néanmoins un duo ambigu et étrange, étant à la fois bonnement magique. Ce film fît gagner entre autres l’oscar de la meilleure actrice de second rôle à Angelina Jolie, en 2000 ainsi qu’un Golden Globe pour la même nomination. Si vous n’avez toujours pas vu ce classique, il est temps de s’y mettre ! Ewelina Spiewak Maze 34 Janvier 2013
Cinéma, l’influence poétique de 2013 ! Poésie... dont la rondeur ou la sécheresse interroge et émeut, poésie qui livre au cinéma certaines de ses plus belles créations, étonnante et dérutante. Réalisations douée d’une touche, une touche supplémentaire, de vie, sensibilité d’une vision, encrée dans les rêves. (c) Droits Reservés Si le mot poésie nous fait imaginer le cinéma d’une manière plus singulière, c’est que ses chefs d’oeuvres ont été souvent des films qui nous ont transportés autre part, nul part peut être mais avec lyrisme et grain de folie. Désuet la poésie ? Si un cinéma plus engagé plus politique et inscrit dans le réel est souvent plébiscité pour interroger les formes de façon plus frontale : APRES MAI par exemple ou les films de Georges Clooney, il y a toujours eu des films dont le charme poétique était là pour nous faire tout simplement rêver. Dans un monde de cynisme assumé, la place de la poésie est-elle encore défendable ? OUI ! les films de 2013 célèbrent les auteurs de récits poétiques et nous immerge dans les voyages du coeur, le soulèvement de la liberté et autres fonds sensibles. Le film « L’écume des jours » retient l’attention de tout amateur de poésie folklorique, voir dramatico-burlesque, l’adaptation du fameux livre de Boris vian, qui fait parti de ces oeuvres dont l’idée et le sens lyrique sont évidents, s’annonce des plus charismatique à l’écran ! Avec Romain duris et Audrey tautou en tête d’affiche, le film nous promet de plonger dans un univers de fantaisie amoureuse vivante de surprises. Il raconte l’histoire d’un couple, celui d’un homme inventif et excentrique et d’une femme qui semble être l’incarnation d’un vieux blues. Cette dernière va tomber malade...d’un nénuphar poussant dans ses poumons... Michel gondry s’approprie cette petite romance faite de merveilleux et d’étrange. « Fanny », explore lui marcel pagnol, et sa trilogie marseillaise. Une femme attend un enfant d’un marin parti en mer, à cause de cette situation, elle va accepter de se marier à panisse. Abandon, douleur d’êtres pour qui la vie devient soudainement compliquée, valse de sentiments et personnages poétiques, le film marquera certainement 2013. Enfin, le roman déjà adapté et cultissime « les misérables » se hisse sur les toiles, chef d’ouevre d’hugo au corps triste et engagé, le récit de cette bande de pauvres vagabonds poétisé par l’auteur de « cromwell » est aujourd’hui une comédie musicale jouée a brodway, le cinéma s’est emparé de ce succès ! Espérons que cette fresque historique grandiose du romantisme ne perde ainsi pas de se force d’âme, que les rêves brisés de ses héros miséreux et beaux ne soit pas transformés en super production hollywodienne... Voici donc 2013 qui renoue avec les romanciers de la poésie, laissant planer l’idée rassurante et joyeuse que, non le cinéma poétique n’est pas un art délaissé, que son aura et sa sensibilité n’ont pas déserté les salles, que les formes lyrique sont plus que jamais d’actualité, dans ce monde qui souffle la froideur et qui bride les esprits rêveurs. Poésie guide toujours les réalisateurs et les coeurs, tant mieux ! Camille Chardon Maze 35 Janvier 2013



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :