Maze n°15 janvier 2013
Maze n°15 janvier 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°15 de janvier 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Association Inspira-Maze

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 13,6 Mo

  • Dans ce numéro : rencontre avec Valérie Donzelli et Jérémie Elkaïm.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
autre le magicien Radagast apparaître sur son traîneau tiré par une horde de lapins, ou bien cette assemblée de nains à peine conviable à une table, au vu de leur comportement hilare et enfantin. Peter Jackson aura lui même déclaré avoir adapté cette histoire sous un jour léger et tourné vers l’humour, mais ce qui fait défaut dans ce premier épisode c’est bien l’humour ! (et cela ne rassure pas lorsque l’on sait que les deux prochains films seront encore plus sombres). L’arrière plan prenant place dans la première demi-heure, le démarrage de l’intrigue, il faut le dire, et lent, et bien que reprenant certains motifs du Seigneur Des Anneaux comme avec la venue de Gandlaf pour le 111ème anniversaire de Bilbon qui nous plonge dans un savant flash-back amenant ensuite le commencement de l’histoire, le talon d’Achille du film se situe bien ici. Autre point noir de ce premier volet, le survol de la personnalité de certains nains. En vérité seuls Kili et Thorin, le chef des 13 nains sont mis au premier plan, mais ne désespérons pas, les deux autres volets viendront sûrement combler cette lacune ! Gagnant tout de même en intensité avec la rencontre de Bilbon et du mythique Gollum interprété par Andy Serkis, le rapport de force s’équilibre et laisse le spectateur dans (c) Droits Reservés - Warner Bros REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE FACEBOOK.COM/MAZEMAG Mi TT DUO MAI ALE MAO une une position d’attente qui ne sera satisfaite qu’en décembre 2013, délai extrêmement long, alors qu’aux dires du réalisateur, le second volet aurait déjà été entièrement filmé et monté, et il ne resterait plus que les dernières retouches à ajouter. Intitulée ‘’La désolation de Smaug » il vous faudra encore patienter pour connaître la suite de cette nouvelle épopée de la Terre du milieu ! En attendant, vous pouvez consulter les ‘’journaux de bords » du tournage mis en ligne par l’équipe de production sur Youtube, les coulisses des films vous y sont dévoilées, ainsi que quelques anecdotes croustillantes. Marine Roux Maze 24 Janvier 2013
en bref J.. imOilteir ‘1144..ti 7• -ammun."'ILremmi.. (c) Droits Reservés - Twentieth Century Fox « L'Odyssée de Pi », du voyage féerique au chef-d'oeuvre légendaire. 4'.•'t à * * 6 Ang Lee réussit l'impossible avec "L'Odyssée de Pi". En effet, le réalisateur est de retour avec le best-seller de YannMartel pour nous livrer l'histoire de Piscine, aka Pi dans un film 3D. 3D qui d'ailleurs est indescriptible, et de loin l'une des meilleures dans l'histoire du cinéma puisqu'elle dépasse même celle de Avatar. Saluons également les décors du film qui sont grandioses, magiques et féeriques. Ce long métrage, bien plus qu'un film, est un voyage magnifique. Tout comme Rose dans Titanic, Piscine Molitor raconte son histoire. Il aborde pour commencer la religion, ne nous impose pas une opinion sur celle-ci et énumère les principaux cultes présents en Inde. En effet, lorsque Pi était enfant, il s'est intéressé aux religions qui l'entouraient et il nous offre chacune de ses rencontres avec elles. C'est ainsi, qu'il est hindou, catholique, musulman, puis donnera des cours sur le judaïsme dans sa vie adulte. Au cours de sa dix-septième année, il en vient, suite à la décision de son père, à quitter l'Inde pour le Canada. C'est alors que le bateau va couler et Pi va survivre accompagné de Richard Parker, un féroce et magnifique tigre mais aussi - pour une courte durée - un zèbre, un ourang-outang et une hyène. Cette dernière tuera ces deux-là puis le tigre fera son apparition en tuant la hyène. Mais il ne s'agit pas de la partie la plus intéressante du film, même si ces scènes restent émouvantes. « L’Odyssée de Pi » c’est un film abordant beaucoup de thèmes. La religion, la survie, la famille, le destin et surtout l’amitié entre ce tigre et cet adolescent de 17 ans, Pi. C’est une amitié impossible et pourtant Pi se sentira en sécurité aux côtés de Richard. Le film ne tombe pas dans le cliché et aborde cette relation avec amour et simplicité. Aucun adjectif ne pourrait définir la qualité de ces instants et du film. Les images sont magiques et ne doivent être vues que dans un cinéma en 3D. Vous ne pouvez vivre l’expérience autrement. C’est un voyage pour les sens, un voyage spirituel, poétique, fascinant et légendaire amené par Suraj Sharma, un jeune acteur impressionnant et un tigre numérique d’une beauté indescriptible et d’un réalisme stupéfiant. Nul ne pourra contredire qu’il s’agit du meilleur film 3D de tous les temps et du meilleur film de l’année. Maze 25 Janvier 2013 Z•Z Michael Pantoustier



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :