Maze n°14 décembre 2012
Maze n°14 décembre 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°14 de décembre 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Association Inspira-Maze

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 46

  • Taille du fichier PDF : 6,8 Mo

  • Dans ce numéro : retour sur 2012.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
tendaient impatiemment la suite de ses aventures. Voici chose réglée avec 90 jours. Récit autobiographique racontant la thérapie du narrateur, funambule marchant sur la corde raide du chemin de la guérison, ces 90 jours d'enfer et d'espoir sans drogues ni alcool explorent les limites de l'être humain en prise avec ses démons et venant à envisager la solution ultime. Espoir et désespoir ne cessent de s'y bousculer, mêlant suspense et prévisibilité. Grâce à son style limpide et réaliste, l'auteur en vient à susciter la sympathie et la compassion du lecteur, marque BEAUX LIVRES de la qualité de l'écriture. IkagazineLitbiaire 1.1 it islee CE QUE LITFÉRATUR SAIT DE AUTRE temen• Fr ne erg." à de "gr PMU SI:. 1 111 - 1i ARAOOI1 FACE À à L'HISTOIRE j ! Les mauvais élèves de l'année : SARA SHEPAR I) elle ceiefefeuei:„ Confidences CON114, 5.1SSEZ-V0135 VRP.y.D5 giFILLFAFRFs Amiu ? L'avancée littéraire majeure de l'année reste l'arrivée en kiosque du MAGAZINE LITTE- RAIRE qui apporte une nouvelle respiration à la littérature et se place en tête d'un domaine où tout reste à faire. Les Menteuses de Sara Sheppard Parce que les clichés jeunesse à l’américaine, c’est bien, mais que trop, c’est trop, et surtout parce qu’on entend déjà trop parler de Pretty Little Liars, la série télévisée adaptée de ces livres, et que neuf tomes, c’est quand même beaucoup, on dit stop… 2012 et la littérature Rivage Mortel de Carrie Ryan I TC.. Nt:. Avec La Forêt des Damnés, ce roman post apocalyptique époustouflant, on s’attendait à une suite mouvementée et riche en rebondissements, et à voir les personnages du premier tome se mettre à la chasse aux zombies, à l’instar des personnages de la série The Walking Dead. Mais il n’en est rien, et l’écriture pourtant sans défauts de Carrie Ryan nous ramène au point de départ, en changeant de personnage principal, d’intrigue, et même les noms de certains repères de l’histoire. Dérangeant donc, et un peu décevant… MARINE ROUX ET LA RÉDACTION LITTÉRATURE Maze 38 DÉCEMBRE 2012
La Terre du milieu revient en force ! Le 12/12/12, cette date a des airs de perfection, n'est-ce-pas ? Et bien cela est encore plus vrai pour les cinéphiles et autres amateurs de Tolkien, puisqu'un nouveau volet de l'histoire de la Terre du milieu est annoncé à l'affiche des cinémas français ce jour-là. Intitulé "Le Hobbit : Un voyage inattendu", il retrace l'épisode précédant la fameuse quête de l'anneau par Frodon et ses compères, pour s'intéresser aux pérégrinations de ce cher oncle Bilbon Baggins, qui, entraîné dans une aventure folle par Gandalf le Gris, va se mettre en tête d'aider une compagnie de 13 nains d'Erebor à reprendre leur royaume usurpé par Smaug, le dragon Doré. Pari risqué qu'a entrepris Peter Jackson en s'attelant fin 2011 à l'adaptation du premier roman rédigé par Tolkien concernant la Saga du Seigneur des anneaux. Après le succès mondial de la trilogie précédente, le réalisateur néo-zélandais arrivera-t-il à signer un nouveau chef d'oeuvre, ou bien est-ce l'épisode de trop ? La réponse ne tardera pas à se faire entendre ! Chronologiquement, Bilbo le Hobbit installe les fondements de la quête mythique de l'anneau maudit en s'immisçant dans l'histoire personnelle de Bilbon Baggins. Celui-ci, alors âgé d'environ vingt-cinq ans, se retrouve bien malgré lui membre d'une expédition aux allures d'épopée dont il ne ressortira pas indemne - le comble pour un hobbit qui, par nature, déteste les aventures et les imprévus de toutes sortes. Mais qu'à cela ne tienne, Tolkien, dont l'imagination subtile s'est amusée pendant pas moins de deux décennies à créer l'univers fantaisiste de la Terre du milieu, va bousculer la paisible vie de ce petit homme, "un matin […] du temps où le monde était encore calme", en faisant apparaître "un vieillard appuyé sur un bâton". Vous aurez reconnu le portrait de Gandalf bien sûr, mais Bilbo, lui, ignore totalement à qui il à faire, n'ayant entendu parler de ce magicien que par feu son père et n'en gardant lui-même que le souvenir de feux d'artifices "parfaits". Recrutant "quelqu'un pour prendre part à une aventure" arrangée par ses soins, Gandalf va essuyer le refus catégorique du hobbit après qu'il lui a dévoilé son identité, source de fascination et de crainte pour "des gens simples et tranquilles". Forçant le destin, le magicien élabore donc un stratagème en marquant d'une croix la porte de la maison de Bilbo, y inscrivant en une langue commune aux brigands : "Cambrioleur désire bon boulot, comportant sensations fortes et rémunération raisonnable", ce message étant destiné aux treize nains qui cheminent à travers le Comté à la recherche de leur quatorzième compagnon promis par Gandalf. C'est abasourdi que le jeune Bilbo se voit dans l'obligation de recevoir ces étranges personnes qu'il ne connait ni d’Ève ni d'Adam et qui, dès l'heure du thé le lendemain de la visite du magi- Maze 39 DÉCEMBRE 2012



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :