Maze n°13 novembre 2012
Maze n°13 novembre 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°13 de novembre 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Association Inspira-Maze

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 7,6 Mo

  • Dans ce numéro : American Dream.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
17 TAKEN 2, un succès surprise peut-il se répéter deux fois ? 19 LOOPER, un chef-d'œuvre à ne pas louper ! 22 Skyfall 23 The Breakfast Club, un aperçu des contraintes des statuts sociaux 26 Sav ages Maze 16 NOVEMBRE 2012
TAKEN 2, un succès surprise peut-il se répéter deux fois ? E h bien la réponse est oui ! Même si ce n’est plus vraiment une surprise, Taken 2 bat tous les records du box-office depuis sa sortie (numéro 1 dans sa 1 ère semaine d’exploitation, soit 1,2 millions d’entrées pour vous donner une idée). Et cela se comprends, le premier épisode nous a tellement tenu en haleine à l’époque que c’était comme si nous attendions depuis toujours la suite des péripéties de Bryan Mills (Liam Nesson) et de sa fille, Kim (Maggie Grace). Petit retour en arrière et décryptage de ces films d’actions en haut de l’affiche. Nous sommes en 2008 lors de la sortie du premier opus de Taken. Pour résumer brièvement, dans une famille séparée, la fille, Kim, part avec une amie à Paris malgré la C’est sur l’image du rapatriement en Albanie des cercueils de ces derniers que commence Taken 2. Leurs familles réclament vengeance et ont eu vite fait de remonter jusqu’à Bryan Mills : « First they took his daughter, now they’re coming for him ». Alors qu’il est en vacances à Istanbul avec sa fille et son ex-femme, l’assaut est lancé. Et c’est reparti ! Mais pas pour longtemps pour Bryan qui se finit par se faire enlever. Les rôles sont alors presque inversés, Kim se retrouve seule libre à rechercher ses parents, c’est elle aussi qui prends le volant dans des moments critiques ou lance des grenades sur les toits (mais on ne vous dira pas pourquoi). Seulement l’autorité de l’ex-agent de réticence de son père Bryan, ex-agent de la CIA. Tout aurait pu aller bien si les deux filles n’avaient pas croisé un rabatteur de la mafia albanaise dès leur arrivée à l’aéroport francilien. Kim voit alors son amie se faire enlever alors qu’elle est au téléphone avec son père. C’est à partir du « Ecoute moi bien, ils vont t’enlever aussi » adressé de ce dernier à sa fille que l’on s’était cramponné au fauteuil du cinéma pour entrer dans une indescriptible course folle. Ponctué d’enquêtes, de méthodes impensables et, bien sûr, de bastons pour remonter tout le réseau mafieux jusqu’à Kim, ce film donnait de la nouveauté au genre. Bryan était le héros aux airs antipathique par excellence, à la limite d’un James Bond indépendant. Même si ce film est un must see, il ne sert à rien de vous cacher dans cet article qu'il a retrouvé sa fille à la fin, en laissant une bonne vingtaine de morts derrière lui. la CIA est toujours présente, trop présente. En étant toujours le maître de la situation (même les poings liés il dirige sa fille pour s’en sortir), on devient par moment lassé des corps qui s’entassent derrière lui ou de sa solution à tout. De même son ex-femme, bien taillée au niveau du cou, cicatrise miraculeusement une fois dans les bras de notre héros. Les personnages manquent donc de profondeur et on s’attache difficilement à eux. Mais franchement, quel fan de film d’action s’arrête à des détails pareils ? La recette est la même que pour le précédent volet : suspense, action, poursuite, baston… Même si certaines critiques le décrive comme un pur produit commercial, Ta- Maze 17 NOVEMBRE 2012 20th Century Fox



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :