Maze n°13 novembre 2012
Maze n°13 novembre 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°13 de novembre 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Association Inspira-Maze

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 7,6 Mo

  • Dans ce numéro : American Dream.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
MUSE, la première mondiale de leur show, en France ! derniers moments et on en profite au maximum. Nos trois Muse partent… La fin ? Non ! Ils sont revenus sur l’air ultra -connu et reconnu de Starlight. Tout le public tapait des mains sur son rythme entêtant dans un ensemble parfait. Silence, et Chris à l’harmonica entame Man With A Harmonica, la BO de Il était une fois dans l’Ouest, avant que le groupe, toujours en forme, enchaine avec Knight Of Cydonia. Cette chanson signifie la fin depuis la dernière tournée, on le sait tous et ce sont des moments à vivre tant la chanson puissante, la dernière euphorie et bien sur l’énergie du groupe nous emporte. Les Muse ont dû ensuite quitter la scène, mais ils ont pris leur temps et les premiers rangs ont eu droit à l’harmonica de Chris, aux baguettes de Dom, aux médiators et serviettes de Matt… De ma place je les vois ensuite passer entre la scène et le rideau, ils se retournent une dernière fois et saluent, avant de partir pour de bon. Dans le public c’est encore la folie : on crie, on les appelle, on applaudit, mais pas moyen d’avoir une improvisation dans un show aussi grandiose mené d’une main de fer. Enfin on ne se plaint pas : 23 chansons c’est déjà beaucoup. Petit à petit tout le monde part, un tour à la boutique et Muse c’est déjà fini… On a tous des étoiles dans les yeux et un « waw » sur les lèvres, c’est un vrai show à l’américaine (même pour des anglais), les Muse ont une prestance incroyable et leur musique est bien sur toujours aussi puissante. On pourrait juste leur reprocher de parler très peu, de ne pas avoir le petit grain de folie qui rapproche du public, mais dans un concert d'une telle envergure cela ne se remarque à peine. Pour l’anecdote, un tel concert nécessite 4 tourbus, 20 semis remorques, et plus de 100 personnes, des techniciens de montage aux cameramans Pour sûr, je reviendrai les voir, et pour ceux qui auraient loupé toutes leurs dates en France ce mois d’octobre, il y aura des séances de rattrapages à des festivals l’été prochain, voire même au Stade De France. Les Muse ne sont pas prêts de s’arrêter ! LAURIE MONTAGNER Maze 14 NOVEMBRE 2012 muse-universe.com
a. REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE FACEBOOK.M/MAIEMAG TWITTER.COM7MAZErillAC Maze 15 NOVEMBRE 2012



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :