Maze n°12 octobre 2012
Maze n°12 octobre 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°12 de octobre 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Association Inspira-Maze

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 12,5 Mo

  • Dans ce numéro : interview Giedré « Je cuis vachement bien le Ébly. »

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
c hers lecteurs aujourd'hui je ne vous parlerai pas, dans cet édito éminemment politique que j'écris pour ce génialissime journal, de Manuel Valls. Je ne vous parlerai pas du ministre de l'Intérieur du gouvernement Ayrault car son traitement médiatique est déjà bien trop important : oui ce Manuel est partout, à la télé, à la radio, dans les journaux. C'est tout à fait compréhensible, puisque malheureusement les évènements récents mettent le "premier flic de France" sur le devant de la scène, le poussant à réagir à des affaires diverses en permanence : les Roms, les zones de sécurité prioritaires, Marseille, les manifestations contre le film anti-islam, les caricatures de Charlie Hebdo etc... Donc non, je vous le répète et n'insistez pas, je ne vous parlerai pas de Manuel Valls ! Je ne vous en parlerai pas non plus parce qu'à mon goût on évoque trop sa personnalité. Il fait son "socle" dans les études d'opinion, dépassant ainsi les deux têtes de l'exécutif qui elles sont en chute libre. On raconte même que, tel un fantôme malveillant dans les couloirs de Matignon, il serait en pôle position pour remplacer Jean-Marc Ayrault, tout cela dit bien sûr en éludant le fait que l'équipe est en place depuis cinq mois seulement. On dit aussi qu'il sape l'autorité du premier ministre en disant que le droit de vote des étrangers n'est pas à son sens une "mesure urgente" à prendre, sans préciser que Manuel Valls est luimême issu d'un pays étranger, l'Espagne, qu'il a été naturalisé, et que les prochaines élections locales n'ont lieu que dans un an et demi. Et non amis journalistes, "pas urgent" ne veut pas dire "pas nécessaire". Simplement, les commentaires du ministre de l'Intérieur (et des Cultes, c'est important) sur cette question dont il n'est pas en charge sont moins urgents que les questions de L’ÉDITO POLITIQUE Tout mais pas Valls ! sécurité qu'il doit régler. Alors voilà, forcément on fait le parallèle avec un certain Nicolas Sarkozy, en oubliant que la manière de faire est totalement différente. D'ailleurs, je ne vous parlerai pas Manuel Valls parce qu'on dit qu'il est de droite, alors qu'il est au Parti Socialiste depuis plus de trente ans, qu'il a refusé d'être le ministre de l'Intérieur de Nicolas Sarkozy et qu'il n'est pas dans la stigmatisation contrairement à ses prédécesseurs. Je ne vous parlerai pas de Manuel Valls, car malgré tout il a quelques soucis avec des propositions du candidat Hollande comme l'attestation de contrôle d'identité, voulue par une partie de la gauche, et que cela ne lui sert pas forcément en interne. Je ne vous parlerai pas de Manuel Valls, parce que parfois, on a l'impression qu'il ne fait quand même pas grand chose pour se défaire de cette image d'homme de droite. Voilà pourquoi je ne vous parlerai pas de Manuel Valls, parce que je ne suis pas journaliste, que par conséquent j'essaye de m'intéresser aux gens, de ne pas leur plaquer des images que l'on peut démonter si facilement. Non, je préférerai vous parler des nouvelles têtes de ce gouvernement : Fleur Pellerin, Yamina Benguigui, Valérie Fourneyron, Najat Vallaud- Belkacem, Frédéric Cuvilier... Quoi donc ? Je n'ai plus le temps ? Dommage… KEVIN DUFRECHE Maze 6 Octobre 2012
Maze 7 Octobre 2012 Eugène Delacroix—La Liberté Guidant le Peuple



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :