Maze n°12 octobre 2012
Maze n°12 octobre 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°12 de octobre 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Association Inspira-Maze

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 12,5 Mo

  • Dans ce numéro : interview Giedré « Je cuis vachement bien le Ébly. »

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
Maze 28 Octobre 2012 GiedRé— Droits réservés
Rencontre avec GiedRé : « Je sais vachement bien cuire le Ebly ». Tu ne connais pas bien cette chanteuse, n'arrives pas à la cerner, te poses de multiples questions sur elle, son univers, ses chansons et aimerais assouvir ta curiosité ? Nous l'avons eue en ligne en exclusivité pour vous, ne pouvant répondre à toutes vos questions, un savant système de numéros choisis par notre interlocutrice a été mis en place. Découvre GiedRé avec des questions (pertinentes) posées au hasard ; -) Une interview riche en émotions, en eau de source et en confidences ! Shrtttch/Bruit de téléphone - accord technique (D'abord, je voudrais la question numéro 5) 5- Comment procèdes-tu pour l'écriture de tes textes, - donc ce n'est pas la question la plus drôle- (désolée) G : Ah si elle est très très drôle, moi je trouve qu'elle est très drôle, on voit tout ton sens de l'humour là-dedans. Comment je procède ? Bah (hésitation) j'ai des trucs dans ma tête, et après je me dis "oh, vite, il faut trop que je les écrive", alors je prends un stylo, et un papier, et ma guitare, et je écris. (C’est pas une faute lol...). Voilà, en général ça se passe comme ça. 56- Parle-nous de ta relation avec Johnny Hallyday [référence au roman-photo du nouvel album de GiedRé, NDLR] G : Ma relation avec Johnny, ohhhhhh. Je suis obligée ? J'ai vraiment pas envie d'en parler aujourd'hui, parce qu'en fait je l'ai eu au téléphone tout à l'heure et ça ne s’est pas très bien passé. J : Ah d'accord, désolée. 57- Quelle est ta plus grande honte ? G : Ma plus grande honte ? Hen pfff, j'en ai tellement (rires) y'en a même plus de grandes tu sais, elles sont toutes égales maintenant. Je vais de honte en honte. J : Et tu peux pas en raconter une, en exclusivité totale ? G : En exclusivité totale ? Ohh pff, en fait ouais, j'ai arrêté d'avoir honte, je crois. C'est vrai en plus. J'avais tellement de raisons d'avoir honte tout le temps que je me suis dit : il faut que j'arrête. Et maintenant, j'ai plus honte. 47- Qu'est-ce que tu écoutes comme musique, et que conseilles-tu d'écouter à nos fidèles lecteurs ? (ton neutre de présentatrice) G : Est-ce que je dois répondre comme tu poses les questions ? J : Oui (rires) G : Est-ce que je dois dire "hmmm ma foi, quand je me lève le matin et que je me réveille j'aime bien écouter des musiques qui mettent la pêche", faut que je réponde comme ça ? J : Oui, comme tu veux. G : Heu alors j'écoute plein de truc vraiment hyper différents, je vais écouter autant, je sais pas, les chansons de Jean Yanne, que tu vois, genre, l'album de Stupéflip, ou alors, j'en sais rien, vraiment tout donc c'est tés hétéroclite. 18- Si tu devais te définir en quelques mots ? [c'est une question courte] G : Si je devais me définir en quelques mots ? Et ben je serais bien dans la merde, si je devais faire ça. J : On va pas te le demander du coup (on avait envisagé cette réponse). G : C'est gentil. 3- La prostitution et l'univers de la sexualité (poupées gonflables...) est aussi très présent dans ton univers artistique, quelles en sont les raisons ? G : Quelles en sont les raisons... Je sais pas, en fait moi j'aime bien... Enfin, moi ce qui m'intéresse c'est les gens quand ils se contrôlent pas, tu vois, et que ils sont vraiment comme ils sont dedans, en vrai, tu vois. Et sans codes sociaux et tout ça. Et je crois que la sexualité c'est l'un des derniers trucs qui reste où t'es plus instinctif que réfléchi. Enfin je crois. Enfin quoique, parfois ça peut être très intello aussi. Et la prostitution... Ouais bah je pense que si un jour j'ai genre plein de sous le premier truc que je ferais c'est que j'ouvrirais une maison close, même si c'est interdit, mais comme j'aurais plein de sous ils auraient rien le droit de dire parce que quand tu as plein de Maze 29 Octobre 2012



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :