Maze n°10 jui/aoû 2012
Maze n°10 jui/aoû 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°10 de jui/aoû 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Association Inspira-Maze

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 50

  • Taille du fichier PDF : 11,5 Mo

  • Dans ce numéro : c'est l'été !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
JOURNALISTE DANS CAME ? COMME QUENTIN BAPTISTE, SOLÈNE, TRISTAN MARIN ANTOINt EMILY, VICTOR, EILEEN, LISHA, LAURIE, EMMA, JOHANNE SMIC EVE, CLAIRE, ANAIS, MARION, AMINE LÉO, BARBARA CORALIE PELER, KENTIN IODLE, CHARLINE, MARION, MAURANE NOA, ENORA MARGOT, JULIETTE YOHAN PIERRE, AMELIE, JUNE ELISE, MARINE AXEL, CELIA, GIANNI ET ANTOINE REJOINS MALE MAGAZINE : ACTUALITÉ, MUSIQUE, CINÉMA, LITTÉRATURE, MODE ET JEUX-VIDÉO mate mag.frire crutement Maze 38 Eté 2012
LITTÉRATURE CHRISTIAN BERNADAC, ÉCRIVAIN DE LA DÉPORTATION Christian Bernadac, est né le 1er août 1937 à Tarascon-sur-Ariège et est décédé le 14 décembre 2003 (à 66 ans). C'est un journaliste et écrivain français principalement connu pour ses écrits sur la Seconde Guerre mondiale. Fils de déporté, il porte en lui la réalité de la Guerre, mais plutôt que de porter seul ce fardeau, il se décide, à partir des années 1967 à raconter ce que son père lui a transmis et ce que ses recherches lui ont permis de découvrir, au travers d'une collection de 12 ouvrages entièrement consacrés à la déportation. Ses douze œuvres chronologiquement organisées : 1967 : Les Médecins Maudits (Les expériences médicales humaines dans les camps de concentration). Ce livre traite des expériences menées par les médecins dans les camps de concentration. 1968 : Les Médecins de l'impossible, qui met en avant le dévouement et les exploits des médecins déportés envers leurs codétenus. 1969 : Les sorciers du Ciel évoque l'action et l'importance des religieux dans les camps de concentration. 1970 : Le Train de la Mort révèle de nombreux secrets sur le convoi du 2 Juillet 1944 vers Dachau qui a fait environ 536 morts. 1971 : Les Mannequins Nus I, est un témoignages des femmes déportées à Auschwitz. 1972 : Les Mannequins Nus II ; Le camp des femmes, est un témoignage des femmes déportées à Ravensbrück. 1973 : Les Mannequins Nus III ; Kommandos de femmes, évoque les Kommandos extérieurs aux camps et leurs actions. 1974 : Mauthausen I ; Les 186 Marches et un livre à propos des hommes déportés à Mauthausen. 1975 : Mauthausen II ; Le neuvième cercle traite des Kommandos extérieurs du camps autrichien. 1976 : Mauthausen III ; Des jours sans fins est la suite du Mauthausen, à propos des kommandos extérieurs. 1979 : L'Holocauste oublié ; Le massacre des Tsiganes évoque camp par camp les tsiganes déportés. 1980 : Le Rouge Gorge ; Le dernier camp est un récit de la déportation à Sachsenhausen de Robert Bernadac, père de l'auteur. Le thème de ses livres ainsi que de la légitimité à écrire sur la déportation a longtemps été sujet de controverses. Cependant, il a été établi que les œuvres de Bernadac sont purement objectives, même s'il ne fait aucun doute que l'auteur a été inspiré par le passé de son père (Robert Bernadac, policier, radio clandestin dans la Résistance, déporté au camp de Sachsenhausen) et qu'il n'a fait qu'approfondir des vérités transmises par son père grâce aux recherches qu'il a effectué en tant que Journaliste Télévisé. La libération des camps racontée par ceux qui l'ont vécue Il est intéressant de constater que ces livres, à leurs parutions, n'avaient aucune importance, et n'étaient que des livres communs. Cependant, ils connurent du jour au lendemain un succès plus que surprenant, qui permit à l'éditeur de réaliser une collection implicite basée sur le nom de l'auteur, et regroupant ces douze livres sur la déportation. D'autre part, l'œuvre de Bernadac suscite encore quelques polémiques puisque malgré son authenticité, la collection est vivement rejetée par la majorité des historiens universitaires, probablement à cause de l'horreur révélée, et dont ils ne pourraient assurer une entière impartialité s'ils devaient l'enseigner. Dans une époque où l’État cache énormément de chose à la société, j'ai trouvé intéressant de partager cette collection, qui malheureusement n'est que trop peu évoquée lors de l'apprentissage des évènement de la Seconde Guerre Mondiale, et révèle à un public averti (car oui, il faut parfois être bien accroché pour lire les atrocités vécues par les déportés), des éléments sont parfois évincés par les professeurs, volontairement ou non, car certaines vérités sur cette guerre restent encore dans l'ombre et qu'il est temps que tout le monde sache ce qu'il s'est réellement passé dans les camps de concentrations. AXEL VIERSAC Maze 39 Eté 2012



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :