Maze n°1 octobre 2011
Maze n°1 octobre 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1 de octobre 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Association Inspira-Maze

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 5,5 Mo

  • Dans ce numéro : la censure.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
Molko (Placebo), ni féminine ni masculine, certains créateurs en font même une de leurs marques de fabrique : on peut notamment citer Jean-Paul Gaultier, créateur de la jupe masculine ou encore chaussant de Dr Martens des modèles vêtues robes de soirée. En outre, Dolce & Gabbana, qui représente pourtant la féminité et l'élégance avec ses corsets et sa dentelle, fait dernièrement défiler des femmes aux cheveux courts en derbys et costume d'homme. Quand à lui, Yves Saint Laurent a fait de l'androgynie sa spécialité : la veste de smoking sur une femme, cela vient de lui. Et la liste s'allonge de plus en 21 42 plus : même la maison représentante de l'élégance à la française par excellence, j'ai nommé Chanel, a adopté le style androgyne lors de son dernier défilé pour l'hiver 2012. De plus, si la garde-robe féminine se masculinise peu à peu, celle des hommes, elle, se féminise : en effet la mode de ces messieurs est désormais au costume chic et chemises blanches cintrées, aux pantalons légèrement moulants, au noir et aux cheveux longs, et même pour certains au maquillage (Jean-Paul Gaultier à récemment lancé une gamme de maquillage uniquement destinée aux hommes). Désormais, l'androgyne n'est plus l'homme/femme provocateur mal vu de notre passé, mais il est devenu un au contraire un modèle de mode, un style adopté par de plus en plus de personnes, prouvant que la mode peut bel et bien participer à l'évolution des sociétés et des états d'esprits, comme le pense aussi Yves Saint Laurent : « J'ai participé à la transformation de mon époque. Je l'ai fait avec des vêtements, ce qui est sûrement moins important que la musique, l'architecture, la peinture... mais quoi qu'il en soit, je l'ai fait ». JODIE
LITTÉRATURE DANS LE MONDE DE L'EXTRÊME BEAUTÉ LES GENS NORMAUX SONT EN DANGER Uglies, Pretties, Specials, Extras. Tels sont les titres des 4 romans de la série Pretties de Scott Westerfield. L'histoire : Tally Youngblood vit dans un monde qui semble parfait. Tally vit depuis ses 12 ans à Uglyville, dans un internat avec tous les autres Uglies (toutes les personnes de 0 à 16 ans). Effectivement, pour leur 16ème anniversaire, tous les adolescents reçoivent comme cadeau l'Opération. Cela consiste, à partir de normes, à rendre tout le monde "beau", après cette Opération, les Pretties vivent à New Pretty Town. Mais alors que son meilleur ami, Peris, subit l'Opération quatre mois avant elle, Tally se retrouve seule (les Uglies n'ont pas le droit d'entrer dans New Pretty Town). Elle rencontre donc Shay, une Ugly née le même jour qu'elle. Ayant passé ces quatre mois ensemble, la veille Frighteningly beautiful Dangerously strong. Breathtakingly fast. SP CIALS SCOTT WESTE 43 de leur anniversaire, Tally apprend une chose qui bouleversera sa vie, ses rêves, et l'avenir de ce nouveau monde, l'avenir de l'humanité. Cette série de roman, sortie déjà depuis un an, est un véritable best-seller. Tout le monde est en train de découvrir ces œuvres magnifiques, et j'espère que grâce à cet article, encore plus de gens vont se délecter de ces livres superbement bien écrits ! KENTIN



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :