Maze n°1 octobre 2011
Maze n°1 octobre 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1 de octobre 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Association Inspira-Maze

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 5,5 Mo

  • Dans ce numéro : la censure.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
MODE GALLIANO, LA FIN D'UN RÈGNE ? Alors qu'il y a peu de temps la maison Dior nous dévoilait sa collection Haute couture Automne/hiver 2011- 2012, John Galliano, sobre et amaigri, présentait ses excuses devant le juge le 22 juin dernier. En quelques mois, le monde de la mode a été bouleversé, des questions sans réponses apparaissent et l'on se demande si cet évènement ne marque pas le début d'une nouvelle ère dans le monde des designers et de la haute couture. John Galliano : ce nom évoque l'extravagance, le luxe, les robes inimaginables, comme le défilé Dior Haute couture 2010 dont on se souviendra grâce aux femmesfleurs imaginées par le créateur. Jusqu'à il y a quelques mois, ce nom était synonyme de grandiose et de talent, mais désormais, en l'évoquant on pense aussi à l'antisémitisme prétendu du créateur, désormais viré de ses maisons de couture. Antisémitisme ? Ce mot semble pourtant inadapté au créateur, comme l'affirment également ses proches dans de récentes interviews, lequel s'est ouvert à tous types de cultures dans ses créations, faisant défiler des mannequins de diverses origines. De plus Galliano étant homosexuel, sa soi-disant admiration pour Hitler en devient presque absurde. Alors que s'est-il passé ? Dépression, médicaments, certains parlent même de cet évènement comme d'un "suicide social", Galliano aurait-il lui aussi succombé à l'immense pression du monde des couturiers tout comme McQueen, Christophe Decarnin et bien d'autres ? Parmi les nombreuses questions au sujet de cet affaire il y a celle de l'avenir de Galliano dans la mode : se remettra-t-il à créer ? Certes son image est salie par cette histoire, mais il n'en reste pas moins un génie créateur qui commence déjà à manquer au monde de la mode. En effet La semaine dernière, 40 Dior présentait sa collection Haute couture pour l'hiver 2012. L'absence de Galliano à la direction artistique s'est faite remarquer et regretter : un défilé dont les créations n'étaient qu'un résumé de la carrière de John Galliano, du déjà vu ou alors un semblant d'extravagance à des années lumières des créations de Mr Galliano. Malgré tout, ce défilé tient la route, mais une maison comme Dior ne pourra pas longtemps se contenter de demiteinte et se passer d'une personnalité créative, poétique et sans limites qui puisse nous faire rêver à travers ses créations. Une chose est sûre, le monde restreint du luxe et de la haute couture est en train de changer : beaucoup de départs, beaucoup de maisons rachetées par de grands groupes comme récemment Jean-Paul Gaultier, mais aussi beaucoup de créateurs se révélant d'un talent exceptionnel comme Elie Saab et ses robes évanescentes : « la fashion revolution » est-elle en marche ?
ANDROGYNE 41 Androgyne, étymologiquement, signifie hommefemme, un individu ni homme ni femme. Des traits fins, une attitude mi féminine mi masculine, l'androgyne ne doit cependant pas être assimilé à l'homosexualité ou encore aux tendances trans-identitaires : il s'agit surtout d'individus qui s'épanouissent dans un style brisant les tabous des genres vestimentaires homme/femme et qui ont une image psychologique d'eux-mêmes qui mélange le masculin et le féminin. Par ailleurs, durant les dernières décennies, le terme androgyne s'est étendu jusqu'à toucher des domaines artistiques tels que la mode, la musique, la littérature,... C'est dès le XIXème siècle que l'androgynie est utilisée en guise de provocation, essentiellement dans la littérature, avec des romans satanistes et des poèmes noirs. Mais depuis quelques dizaines d'années, le phénomène prend de l'ampleur, présent dans la musique, la modèle cinéma,... A présent, intéressons-nous à l'androgyne du monde de la mode : dès les années 70, s'inspirant de silhouettes comme celle de David Bowie, modèle de provocation de beaucoup de jeunes gens, des créatures hommesfemmes apparaissent sur les podiums. Maquillage, plateformes et taille cintrée, l'androgyne fascine : certains sont choqués, d'autres admiratifs : l'étrange et le décalé ne laissent personne indifférent, ce qui amènera le style androgyne à perdurer dans les années suivantes lors de l'époque New-Wave par exemple : rouge à lèvres carmin, teint blafard et cheveux longs, garçons et filles adoptent le même look, la même attitude, apportant une certaine ambiguïté. Mais c'est encore aujourd'hui que l'androgynie connait le plus de succès dans le monde de la mode. S'inspirant de silhouettes comme celle de Brian



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :