Manager & Réussir n°8 sep/oct/nov 2015
Manager & Réussir n°8 sep/oct/nov 2015
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°8 de sep/oct/nov 2015

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 17,2 Mo

  • Dans ce numéro : la révolution co-working.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
Manager Équipe PISTE RH APPRENTISSAGE Vers un recrutement d’avenir ? Nombreuses sont les entreprises séduites chaque année par la formule de l’apprentissage, offrant des contrats en alternance à des jeunes désireux d’apprendre un métier. Zoom sur un bon moyen de renforcer ses équipes par du sang neuf, tout en participation à une formation des jeunes aux métiers d’avenir. NESTLÉ EN TÊTE 34 Nestlé entend accueillir 1 800 apprentis et stagiaires (Bac +2 à Bac +5) d’ici 2016. Sa filiale Nespresso France en recrute 5% de ses effectifs. LA FONCTION PUBLIQUE AUSSI ! Lors de la dernière conférence sociale en juillet dernier, le président de la République a annoncé une vague de recrutement de jeunes en apprentissage dans la Fonction publique. Ainsi, 4 000 apprentis seront recrutés à partir de septembre 2015 et 6 000 supplémentaires à partir de septembre 2016, pour un effectif global porté à 10 000 apprentis. Plus de sept dirigeants de PME sur dix perçoivent l’apprentissage comme « une solution intéressante pour leur entreprise », selon une étude réalisée par l’Agefa-PME/Ifop. Du côté des jeunes, ce dispositif leur permet de développer leur opérationnalité, leur employabilité et leur adaptabilité. L’alternance représente également un atout non négligeable pour trouver un emploi plus rapidement. UNE FORMULE GAGNANTE En France, environ 80% des contrats débouchent sur un emploi. Une formule gagnante que souhaite d’ailleurs développer le gouvernement qui voudrait passer de 7% d’étudiants en alternance dans l’enseignement supérieur à 17% à l’horizon 2020. Et les entreprises en quête de candidats sont encore nombreuses cette année, de la TPE à la multinationale, car toutes les tailles d’entreprises sont concernées. Si l’artisanat, l’industrie, la restauration ont été parmi les premiers à développer l’alternance, aujourd’hui, la formule séduit tous les secteurs. En effet, la banque, l’assurance, l’audit, le BTP, la distribution, l’informatique, l’hôtellerie, le trans-
port-logistique, l’énergie… sont friands de jeunes motivés et désireux d’apprendre un métier. COMMENT ÇA MARCHE ? Le contrat d’apprentissage a pour objectif de permettre aux jeunes de moins de 26 ans ou Travailleurs Handicapés (TH), de travailler et de suivre simultanément une formation en alternance débouchant sur un diplôme. En tant qu’employeur, vous accueillez un apprenti préparant un diplôme de la branche et le formez à vos méthodes de travail. Le jeune alterne, d’une part, les cours théoriques et pratiques au sein de son école ou centre de formation et, d’autre part, les missions confiées au sein de votre entreprise. Il a un statut de salarié et est rémunéré sur la base du SMIC selon un pourcentage correspondant à son âge et au niveau de diplôme préparé. La durée de l’apprentissage est comprise entre 1 et 3 ans en fonction du type et du niveau de la formation. LES QUESTIONS QUE VOUS VOUS POSEZ > A quels postes puis-je recruter un apprenti ? Pratiquement tous les métiers peuvent s’apprendre par l’apprentissage ! Du CAP au Bac +5, de nombreuses formations existent par exemple dans l’artisanat, le commerce de détail et le bâtiment ou encore dans les métiers de la petite enfance, du webmarketing et de l’industrie. > Combien de temps vais-je garder l’apprenti dans mon entreprise ? La durée de l’apprentissage varie en fonction du diplôme préparé. Par exemple, il faut deux ans pour préparer un Certificat d’Aptitude Professionnel (CAP) et deux ans pour préparer un Brevet Professionnel. En revanche, pour un Bac Pro après la classe de 3e, trois années seront nécessaires. > Quel est le statut d’un apprenti et combien vais-je le payer ? L’apprenti est un jeune salarié en formation  : c’est-à-dire qu’il combine les droits du salarié et les droits d’étudiant, dont les avantages liés aux transports ou aux loisirs. Sa rémunération varie entre 25% et 78% du SMIC (de 358 euros à 1116 euros), en fonction de l’âge et de l’ancienneté dans le cycle de formation en apprentissage. > A quoi s’engage mon entreprise en prenant un apprenti ? Lors de l’apprentissage, l’employeur  : - assure la formation pratique de l’apprenti en lui confiant des tâches et des postes en relation directe avec le diplôme préparé et la formation dispensée par le CFA, - verse à l’apprenti un salaire et respecte la réglementation du travail applicable aux apprentis ; - permet à l’apprenti de suivre les cours en centre de formation, - inscrit l’apprenti à l’examen ; participe aux réunions organisées par le CFA, - accueille un formateur du CFA dans le cadre d’une visite en entreprise, - veille à l’assiduité de l’apprenti au CFA. > Et si je veux garder mon apprenti à la fin de sa formation ? Depuis le 5 mars 2014, vous pouvez embaucher votre apprenti en « CDI apprentissage », c’est-àdire un contrat de travail à durée indéterminée qui commence par une période en apprentissage où l’apprenti est également formé en CFA. A l’issue de cette période, la relation contractuelle se poursuit naturellement entre les deux parties dans le cadre du droit commun des contrats de travail. Si vous souhaitez recruter des jeunes motivés et les former à vos méthodes de travail dans votre entreprise, c’est donc le bon moment. L’apprentissage vous permet de former et d’employer des jeunes pour les faire grandir en même temps que votre entreprise, tout en profitant de nombreuses aides publiques. Et ça marche ! Plus de 80% des chefs d’entreprise qui ont testé l’apprentissage pourraient vous le recommander, selon une étude publiée par AGEFA/IFOP. n F.D. Pour connaître les aides au recrutement d’apprentis  : http://travail-emploi.gouv.fr/espaces,770/formationprofessionnelle,1937/apprentissage TPE DES AIDES NOUVELLES Les TPE (moins de 11 salariés) qui embauchent un apprenti de moins de 18 ans à partir du 1er juin 2015 pourront accéder à l’aide « TPE jeune apprenti » correspondant à la rémunération d’un apprenti en 1ere année. La demande d’aide est disponible en ligne depuis le 15 juillet au travers du Portail de l’alternance et sur apprentissage. gouv.fr. L’aide « TPE jeune apprenti » est fixée à 1 100 € par trimestre d’exécution du contrat d’apprentissage. Elle est versée à l’échéance de chaque période trimestrielle d’exécution du contrat sur la base d’une attestation de l’employeur justifiant l’exécution du contrat d’apprentissage. Les premières aides seront donc versées à la rentrée 2015. CONTRAT D’APPRENTISSAGE OU CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION ? Ces 2 contrats se ressemblent dans le fait qu’ils permettent d’alterner des périodes de formation et de travail, mais ils répondent à des critères sensiblement différents. Le contrat de professionnalisation sert plutôt de passerelle entre une période non travaillée et un travail qualifié. Recruter un jeune en contrat d’apprentissage, à qui on fait découvrir la vie professionnelle et son organisation, correspond davantage à une stratégie de développement des ressources humaines de l’entreprise. 35



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Manager & Réussir numéro 8 sep/oct/nov 2015 Page 1Manager & Réussir numéro 8 sep/oct/nov 2015 Page 2-3Manager & Réussir numéro 8 sep/oct/nov 2015 Page 4-5Manager & Réussir numéro 8 sep/oct/nov 2015 Page 6-7Manager & Réussir numéro 8 sep/oct/nov 2015 Page 8-9Manager & Réussir numéro 8 sep/oct/nov 2015 Page 10-11Manager & Réussir numéro 8 sep/oct/nov 2015 Page 12-13Manager & Réussir numéro 8 sep/oct/nov 2015 Page 14-15Manager & Réussir numéro 8 sep/oct/nov 2015 Page 16-17Manager & Réussir numéro 8 sep/oct/nov 2015 Page 18-19Manager & Réussir numéro 8 sep/oct/nov 2015 Page 20-21Manager & Réussir numéro 8 sep/oct/nov 2015 Page 22-23Manager & Réussir numéro 8 sep/oct/nov 2015 Page 24-25Manager & Réussir numéro 8 sep/oct/nov 2015 Page 26-27Manager & Réussir numéro 8 sep/oct/nov 2015 Page 28-29Manager & Réussir numéro 8 sep/oct/nov 2015 Page 30-31Manager & Réussir numéro 8 sep/oct/nov 2015 Page 32-33Manager & Réussir numéro 8 sep/oct/nov 2015 Page 34-35Manager & Réussir numéro 8 sep/oct/nov 2015 Page 36-37Manager & Réussir numéro 8 sep/oct/nov 2015 Page 38-39Manager & Réussir numéro 8 sep/oct/nov 2015 Page 40-41Manager & Réussir numéro 8 sep/oct/nov 2015 Page 42-43Manager & Réussir numéro 8 sep/oct/nov 2015 Page 44-45Manager & Réussir numéro 8 sep/oct/nov 2015 Page 46-47Manager & Réussir numéro 8 sep/oct/nov 2015 Page 48-49Manager & Réussir numéro 8 sep/oct/nov 2015 Page 50-51Manager & Réussir numéro 8 sep/oct/nov 2015 Page 52-53Manager & Réussir numéro 8 sep/oct/nov 2015 Page 54-55Manager & Réussir numéro 8 sep/oct/nov 2015 Page 56-57Manager & Réussir numéro 8 sep/oct/nov 2015 Page 58-59Manager & Réussir numéro 8 sep/oct/nov 2015 Page 60-61Manager & Réussir numéro 8 sep/oct/nov 2015 Page 62-63Manager & Réussir numéro 8 sep/oct/nov 2015 Page 64-65Manager & Réussir numéro 8 sep/oct/nov 2015 Page 66-67Manager & Réussir numéro 8 sep/oct/nov 2015 Page 68