MAHG n°2018-02 sep à fév 19
MAHG n°2018-02 sep à fév 19
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2018-02 de sep à fév 19

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Musées d'art et d'histoire de Genève

  • Format : (240 x 320) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 4,2 Mo

  • Dans ce numéro : belles impressions.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
16 Les réserves patrimoniales du Carré vert ont été inaugurées. Le déménagement des collections peut démarrer. en ce début septembre 2018, le coup d’envoi du transfert des collections du Musée d’art et d’histoire vers les nouvelles réserves de la ville de genève a tout juste été donné. deux grands dépôts loués depuis plus de vingt ans vont dès à présent être évacués de leurs œuvres  : en tout, ils abritent plus de 400’000 pièces, soit près des deux tiers des collections du Mah. le mobilier ancien conservé dans ces entrepôts sera le premier à partir, suivi par près de 1500 œuvres du domaine Beaux-arts, dont toute la collection d’art contemporain comptant notamment une quinzaine d’installations de dennis Oppenheim, John armleder ou encore nam June Paik. viendront ensuite la totalité des textiles, puis les quelque 350’000 estampes et multiples et 25’000 dessins du cabinet d’arts graphiques. enfin, le transfert s’achèvera avec l’ensemble le plus fragile et le plus délicat à déplacer  : les trésors d’horlogerie et de bijouterie, les émaux et les miniatures. EN CHAN. TIER Préparatifs minutieux si la préparation des œuvres est en cours depuis plusieurs années, ces derniers mois ont aussi été consacrés à l’organisation des aires de déchargement, de la signalétique dans les couloirs et de l’aménagement des dix-sept réserves attribuées aux collections du Mah. Plus de 8000 emplacements ont été marqués avec des codes-barres  : étagères fixes, étagères mobiles, grilles à tableaux fixes ou sur rails, tiroirs ou encore armoires mobiles sont prêts à recevoir leurs hôtes précieux. les opérations ont été minutieusement planifiées, car elles devront se dérouler en soixante-trois jours précisément ! la cohabitation avec les autres institutions de la ville de genève, qui achemineront à leur tour leurs collections patrimoniales, a elle aussi a été longuement préparée. Outre l’établissement de règles pour l’utilisation des installations et des espaces communs, les compétences seront partagées, notamment pour des questions de sécurité, de maintien du climat, de dépistage d’infestations ou de protection de biens culturels. le Mah a par ailleurs développé de nouvelles synergies avec le Musée national suisse de Zurich, à la faveur d’échanges réguliers sur les bonnes pratiques à suivre en matière de gestion des dépôts patrimoniaux. Quelques réglages seront forcément à prévoir. en tant que locataire principal, le Mah compte bien faire bénéficier ses voisins de toute sa palette de savoir-faire et assurer une exploitation optimale de ces impressionnantes nouvelles réserves. Dominik Remondino, responsable de l’unité Régie & du secteur Inventaire et documentation scientifique
I VA- CANCES 6 e édition des Vacances qui donnent la patate  : ça va bouger au musée ! les premières Vacances qui donnent la patate remontent à 2013 ! si tout au long de l’année de nombreux rendez-vous sont destinés au public familial, cette tradition bien établie voit le musée se mettre entièrement au service des enfants et de leurs parents à l’occasion des vacances scolaires d’automne. une tradition que l’équipe de médiation se plaît à maintenir, tout en imaginant des surprises et des nouveautés à chaque nouvelle édition. en cette année de centenaire de la mort de Ferdinand hodler, l’accent est mis sur l’œuvre du grand peintre suisse. ce dernier a inspiré la thématique de la semaine consacrée au rythme et au mouvement, deux notions fondamentales dans sa peinture. les matinées sont dévolues aux tout-petits de trois à cinq ans, tandis que les après-midi sont réservés aux familles avec enfants à partir de six ans. Graffiti, danse, escrime et musique durant toute la semaine, les participants seront invités à réaliser une grande fresque participative inspirée par les paysages de hodler, avec la complicité du graffiti artist serval. l’association Breakdancegenève proposera des démonstrations inspirées par les œuvres exposées en salle et initiera le public à cette danse née dans la rue et qui a gagné tous les espaces publics. la compagnie Militia genavae révélera les secrets du maniement de l’épée à deux mains et enseignera les bases de l’escrime. ceci, sous le regard du Guerrier Dietegen luttant à l’épée, le carton préparatoire pour le cycle de La Retraite de Marignan, exposé dès fin septembre dans la salle des armures. la Toute Petite compagnie avec son spectacle Boîte de Nuits entraînera les enfants dans les pas du marchand de sable, tandis que les solistes de l’ensemble contrechamps feront dialoguer statues, tableaux et musique. Rythme et mouvement en plus de ces morceaux choisis, les médiatrices et médiateurs du musée proposeront des présentations d’œuvres baptisées « un objet sous la loupe »  : des bas-reliefs égyptiens aux peintures de hodler, en passant par les statues grecques, la sculpture-machine de Tinguely ou encore Le Triomphe de David d’andrea vaccaro, les collections seront décryptées par le prisme du mouvement et du rythme. Isabelle Burkhalter, responsable de la médiation culturelle 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :