Magma n°5 jan/fév 2010
Magma n°5 jan/fév 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°5 de jan/fév 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : SunMédia EURL

  • Format : (210 x 230) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 6,5 Mo

  • Dans ce numéro : guest... Ngijol à bloc.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
Lieux d'information de l'orientation Les centres d'information et d'orientation (CIO) www.education.gouv.fr Les permanences d'accueil d'information et d'orientation (P.A.I.O.)www.education.gouv.fr Les services communs universitaires d'information et d'orientation (S.C.U.I.O.) www.scuio.org Les missions locales www.mission-locale.fr Le réseau du centre d'information jeunesse (CIDJ) www.cidj.com www.onisep.fr www.afij.org Pour vous aider gratuitement : Consultez les conseillers d'orientation psychologues et directeurs de centres d'information et d'orientation (CIO). Ils utilisent différentes techniques : entretien individuel, travaux de groupe, évaluations, etc. Fréquentez les salons étudiants et les salons des métiers - Nouez des relations avec des professionnels dans les domaines qui vous tentent - N’hésitez pas à vous y inscrire aux sessions de réflexion sur l'orientation proposées par de nombreuses universités. Cela vous évitera de perdre un temps précieux ! Les S.C.U.I.O sont présents sur tous les campus (celui d'Aix vient d’éditer une plaquette spéciale réorientation suio@up.univ-aix.fr) La réorientation universitaire : Filières Santé : Si vous avez raté deux fois le concours de médecine ou pharmacie, vous n’avez pas d’autre choix que celui de vous réorienter. Selon vos notes vous avez la possibilité d’entrer en 2° année des filières scientifiques (biologie, physique, chimie), de Droit, Staps ou Economie mais avec plusieurs matières à rattraper pour ce domaine. Autres filières : Vous avez commencé des études à l’université et elles ne correspondent pas à vos souhaits professionnels pour l’avenir ? Vous avez des résultats insatisfaisants ? Ou tout simplement, l’université ne vous convient pas ? Vous pouvez vous réorienter dès le début du premier semestre et jusqu’à la fin de votre licence. Réorientation en début ou fin de premier semestre de licence : Dès les premières semaines de cours, vous vous apercevez que vous avez commis une erreur, vous pouvez changer directement de discipline, dans la mesure des places disponibles, et en prévenant l’administration de votre choix. A la fin du premier semestre : Si l’université ne vous convient pas, il est encore temps de rejoindre un BTS ou un IUT si vous préférez poursuivre des études professionnelles et plus courtes. Mais également, rien ne vous empêche de vous tourner vers des établissements privés pour préparer les concours paramédicaux ou de la Marine marchande qui ont lieu au printemps. Si vous souhaitez changer de spécialité ou de discipline, tout en restant à l’université, c’est encore possible et c’est le moment de le faire ! Pour ne pas perdre de temps, vous pouvez permuter les enseignements fondamentaux avec ceux « de découverte ». Si vous changez de filière, votre dossier sera étudié par une commission et vous devrez rattraper le semestre que vous avez manqué dans votre nouvelle discipline. A la fin de la première année : Vos possibilités de réorientation sont moins nombreuses car vos acquis de première année sont déjà pris en compte. Si vous avez réussi votre année, vous pouvez faire une demande d’équivalence pour poursuivre dans une autre filière. Mais celle-ci devra en partie correspondre aux éléments que vous avez validés dans l’année précédente. Renseignez-vous dans votre université sur les processus de validation d’acquis et d’attribution des équivalences qui sont variables. Enfin, vous pouvez recommencer à zéro dans n’importe quel fillière ! Il est même possible de postuler pour intégrer les différentes classes préparatoires aux grandes écoles, comme si vous sortiez du bac. Réorientation en fin de licence : Si vous avez échoué aux examens, vous pouvez vous réorienter ou redoubler. N’hésitez pas à en parler à vos professeurs pour prendre la meilleure décision. Si vous validez la licence, vous pouvez entreprendre un Master dans une autre branche ou intégrer des écoles qui demandent le niveau licence.
Votre projet professionnel Décider de votre avenir n’est pas une mince affaire ! N’oubliez pas que vous passerez une grande partie de votre temps à exercer le métier que vous choisirez... Alors, avant de vous lancer dans une carrière : Prenez bien le temps ! Actions et réflexions personnelles ne se font pas en cinq minutes. Faîtes-vous aider ! Confrontez vos idées et le fruit de vos recherches aux connaissances de professionnels de l’orientation. N’hésitez pas également à rencontrer des étudiants qui ont choisi la filière que vous visez ou des personnes en poste. Fondez votre projet sur des critères réalistes : votre motivation, le temps d’études, le financement de ces études, l’évolution du marché du travail, les débouchés... Anaïs Masson//18 ans//1 è année DUT Biologie option diététique à La Garde « Après un bac S, je suis entrée en Staps. J’ai tout de suite été déçue par les matières enseignées. Trois mois après la rentrée j’ai commencé à chercher autre chose. Je me suis inscrite à l’IUT en milieu d’année, ça me correspond mieux. Je serai diététicienne dans le domaine sportif ». Pierre Suquet//20 ans//Préparation au concours de la Marine Marchande « Après un Bac S, je suis entré en médecine. J’ai raté le concours et j'ai recommencé. En cours de 2 è année, j’ai pris conscience que je n’aimais pas l’idée d’être médecin et, comme je suis passionné par la mer, j’ai décidé de préparer seul le concours de Marine Marchande. Je l’ai raté mais je retente cette année dans de meilleures conditions ». Marie-Estelle Russel//21 ans//3 è année de Licence LCE Espagnol « J’ai passé un bac ES et décidé d’être prof d’Histoire ou d’Espagnol. Après un stage d’assistante de français au Mexique, j’ai découvert que je n’aimais pas enseigner. Là, je baisse les bras et je prépare un entretien pour intégrer une 1 è année de BTS Banque. C’est une motivation économique ! ». Rémi Olive//24 ans//2 è année de BTS du Transport International et de la Logistique Portuaire à l’institut du Port de Marseille Fos « Après un bac STT Commerce, j’ai commencé unC.A.P de boulanger que j’ai arrêté pour aller jouer au foot en Australie. De retour en France, un cousin m’a parlé de cette formation. Je voulais un métier avec des débouchés et qui me permette de voyager. J’ai passé un examen d’entrée pour lequel l’anglais est primordial, j’ai réussi ! ».



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :