Magma n°48 jan/fév 2019
Magma n°48 jan/fév 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°48 de jan/fév 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : SunMédia EURL

  • Format : (357 x 382) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 14,6 Mo

  • Dans ce numéro : aux actes, citoyens !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
DOSSIER VIVE LA SOCIÉTÉ DE CONSOMM-ACTION Le boycott est le mode prLvilegié d'expression des français 14356, selon le barome:re de la C2 politique cevipof - opinionway)Décider, â votre échelle, de lutter contre une marque ou une organisation en les privant de vos précieux deniers, voilà un moyen simple et non violent de traduire son mécontentementOn se souvient notamment du boycott des produits Danone soutenu par ses propres salariés, lorsque la marque annonçait vouloir supprimer 3 000 panes, et ce malgré d'excellents résultats, ou encore celui de la marque Nutek, suite aux propos de Ségolène Royale dénonçant la destruction des forêts tropicales. pour la production d'huile de palme. Ces deux exemples ont en commun de s'être soldés par un échec  : les salariés de Danone ont bel et bien été licenciés, et les pots de Nutella sont toujours les stars des supermarchésPas assez suivis, ou sur une trop courte période, le résultat est clair aucun boycott n'a Fait s'écrouler une marqua Mais, est-il sans intérêt pour autant Par le prisme d'une marque, c'est généralement une question plus globale qui est portée à l'attention du grand public, qu'il s'agisse de dénoncer des problémes écologiques, d'inégalités ou de cruauté animale. Le boycott peut ainsi remettre en question des manières de consommer, et amener les citoyens à opter pour des solutions I 24 I magmalemag_com alternatives, en achetant des produits ccEux ou en circuits courts, ou en privilegiant le prêt au l'occasion, par exemple. depuis [e lancement de la première Amap (Association pour le maintien d'une agriculture paysanne) en 2001, les fermes qui vendentdirectement leur production aux consommateurs en court-circuitant la grande distribution n'ont cesse de se développer, grâce à une clientèle toujours plus engagée. Résultat, La France est aujourd'hui la championne d'Europe de l'agriculture bio en circuit court, et 21 nouvelles fermes bio sont créées chaque jour_
BONDIT LA RUE EST A VOUS Votre témoignage peut contribuer à faire avancer votre cause, TM Mme si, soyons honné:_e. une prise de position du côte des « peuple » est souvent plus eficace. Cela a été le cas pour le Manifeste des 343 s (liste de 343 personnaEités françaises ayant eu recours à [avortement alors qu'il était illégal en 1971, parmi lesquelles Simone de Beauvoir et Catherine Deneuve) ou plus récemment du côté d'Hollywood avec le mouvement € fileta° », largement relayé par les célébrités, qui s'engagent de plus en plus sur la toileMais ce n'est pas parce que vous êtes un illustre inconnu que votre témoignage ne peut pas faire avancer les choses Via internet et les réseaux sixiaux, leviers incontournables de toutes les revendications, vous pouvez diffuser votre message en postant des statuts, ou en partageant pétitions, vidéos, articles ou résultats d'étudesSi vous parvenez à convaincre ne serait-te que quelques personnes, vous aurez déjà. mené une action de sensibilisation. Que ce soit pour dénoncer une inégalité ou pour témoigner d'une violence, la libération de la parole permet aussi de sortir les victimes de leur isolementRécemment, les nombreux témoignages concernant le haEèlement scolaire ont permis la mise en place d'études et d'actions de sensibilisation massivement relayées sur internetSi c'est finalement peu de choses, c'est toujours mieux que rien. Et qui sait, â force de témoignages et de sensibilisation, les mentalités pourraient bien finir par évoluerY a pas a dire, occuper l'espace reste un bon moyen de se faire voir, en entendre. Merle si on peut observer que les appels à mobilisations ponctuels lancés par les syndicats et partis traditionnels ne créent plus vraiment d'émules, on a constaté ces dernières an nées que les mouvements citoyens d'occupation de places de longue durée ont, eux, pris de l'ampleur. On se snvient d'4 Orrupy Wel (Street  : aux États-Unis (â l'été 201', pLsieurs milliers de personnes occupaient la bourse new-yorkaise pour dénoncer les abus du capitalisme financier), des 1:5 Indignés » en Espagne (et un peu partout, également en 2011), de 1/Yo5oy1 32 » au Mexique (mouvement étudiant de 2012 visant à défendre la liberté d'expression et le droit à l'information), du 4 Mouvement des parapluies » à Hong-Kong (qui s'oppose, en 2014, au gouvernement chinois, qui envisageait de limiter le suffrage universel), etc. Si les revendications portées par ces citoyens dépendent bien sûr du contexte de chaque pays, on pourrait y trouver certaines similitudes, et notamment la défense de La démocratie, de l'environnement et de la dignité humaine, ou encore la lutte contre les inégalités et la corruptionEn filigrane, on y lit une remise en question de la démocratie représentative, qui ne semble plus représenter grand monde, et de la collusion entre élites politiques, économiques et médiatiquesI 25 I magmalemag_com Ainsi, la question d'une démocratie participative et horizontale revient régulièrement dans les assemblées. En bref, les citoyens veulent apporter des solutions concrètes en s'investissant dans des initiatives de solidarité locale et d'économie solidaire. Si le mouvement Occupy Won Street si n'a définitivement pas fait bouger les lignes, en Espagne, les « Indignés* gagnent du terrain. Et en France ? À l'heure où nous écrivons ces lignes, les « Gilets Jaunes » poursui ont leur occupationMême si, comme nous l'explique Sylvie 011itrault à la Fin de ce dossier, ce mouvement ne s'inscrit pas exactement dans la Lignée des mouvements des places, on y retrouve plusieurs similitudes une mobilisation récurrente, indépendante de tout parti, et dont les racines sont multiplesParti de la contestation d'une taxe, c'est finalement l'injustice fiscale et écologique, et le mépris exprimé par les classes dirigeantes qui semblent cristalliser les colères. Le 8 décembre dernier, revendications économiques et écologiques marchaient ainsi coude à coude, avec des slogans comme Ir Pas de justice climatique sans justice sociale » ou le Fin du monde, fin du mais, même combat ». Reste, maintenant, à savoir de quelle manière les choses vont évoluer.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :