Magma n°46 sep/oct 2018
Magma n°46 sep/oct 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°46 de sep/oct 2018

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : SunMédia EURL

  • Format : (357 x 382) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 19 Mo

  • Dans ce numéro : l'adulte, une espèce en voie de disparition.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
e LE PONT CULTURE G PEGGY GUGGENHEIM TABLEAUX AÎTRESSE Peggy n'était pas une nana comme les autres. Issue d'un milieu fortuné, elle aurait pu passer tranquillement sa vie à faire des marmots et la popotte. À la place, elle a décidé de dédier sa vie à la découverte, aux voyages, à l'art et aux autres, Fine connaisseuse d'art et femme libérée, elle en a profité pour réunir l'une des plus importantes collections contemporaines, Mais surtout, ne lui parlez pas de Salomon, :..' ! "-'..r." "_.'. -. "  : 5/" ; " " :  : 'c.  : e›site,seeleesireseesete.ein
NIVEAU DÉBUTANT PegD et Solomon Première erreur à ne pas commettre confondre les musées Guggenheim de New York et Bilbao et la collection Peggy Guggenheim à Venise. Si Solomon est l'oncle de Peggy, elle n'a contribué à sa collection qu'après la mort de celui-ci. Mieux, Solomon méprisait PegD, et l'a délibérément écartée de la famille. Mais, faisant fi des le qu'en diirci-t-on Pegg s'est envolée pour Paris, où elle a rencontré un nombre incroyable d'artistes. Lorsqu'elle fonde la galerie Guggenheim Jeune à Londres avec l'aide de Marcel Duchamp NIVEAU INTERMÉDIAIRE Collectionneuse amoureuse Le premier contact de Peggy avec le monde de l'art se fait via son job dans une librairie d'avant-garde à Paris. Petit à petit, elle découvre les galeries, fréquente Picasso, Duchamp et bien d'autres peintres, et exerce son 1:à'à leurs côtés. De galeries en ateliers, elle a constitué une collection monumentale, allant'lierneavant l'arrivée des nazis. jusqu'à acheter une toile par jour ! Elle commence sa collection, mais surtout, elle soutient de nombreux artistes... avec qui elle entretient également des relations amoureuses. Son amour pour l'art se confond avec celui des hommes, pour qui elle va même ouvrir une pension. Elle les héberge, les nourrit, les paye, pour qu'ils puissent continuer à travailler, et agrandit ainsi sa collection crceuvres et d'amants. BIO [26 acQ 1898 naissance à Neve-York, dans une famille fortunée 191 -. son père décède dans le naufrage du Titanic. 1921 elle épouse Laurence bail, avec qui elle aura deux enfants, SincEbad et Pegeen 19 7 elle rencontre L'écrivain John Holms avec lequel elle part vivre à Londres. IL meurt en 1934 193-8 elle ouvre la galerie Guggenheim jeune e à Londres 1M elle va d'atelier en atelier et achète un tableau par jour 1941 elle part pour New-York avec et Jean Cocteau., où ellee.xpose, entre autres, Bràncui et Kandinsky, elle propose à son oncle d'acquérir certaines de ces oeuvres. Il lui répond que Guggenheim Jeune est le dernier endroit où il achèterait des toiles, et lui fait bien comprendre au passage qu'elle est une insulte à son précieux nom de famille. Après la mort de son oncle, elle est invitée au musée Guggenheim qui vient d'ouvrir à New York. Elle y va bien volontiers l'imaginant se retourner dans sa tombe Et trouve le bâtiment affreux, et la sélection sans intérêt ! 3 ti NIVEAU EXPERT Protectrice du patrimoine artistique européen Alors que les nazis s'apprétent à envahir Paris, Peggy n'a qu'une idée en tète  : protéger sa collection. Elle demande au Louvre de mettre ses toiles à l'abri, mais ce dernier considère que le travail de Magritte, Miro, Dali ou Kandinsky ne mérite pas d'étre sauvé ! C'est Finalement dans une grange pros de Vichy, sous des bottes de foinspuis au musée de Grenoble, que ses tableaux attendront la Fin de la guerre. Peggy, elle, fait ses valises  : direction les États-Unis. Elle profite de sa fortune et de sa notoriété pour embarquer André Breton, Max Ernst, Victor Brauner. Non contente d'avoir sauvé la vie de plusieurs artistes majeurs du siècle et d'avoir sauvegardé une partie du patrimoine Européen, Peggy ouvre à New-York la galerie Art of this Century, ot [elle présente le travail de Paul Klee, Mondrian, Duchamp, puis des artistes américains comme Mark Rothko ou Jackson Pollock, qu'elle a pris sous son aile. Elle joue à cette époque un rôle majeur dans la protection et la promotion des jeunes artistes. plusieurs artistes 19 elle inaugure la galerie e Art of the Century à New-York, elle y expose de nombreux artistes majeurs 1947 elle rentre en Europe 1951 Ouverture au public du musée Peggy Guggenheim à Venise Dans les années 70, elle Fait don de sa collection à la Fondation de son oncle Salomon R. Guggenheim 23 décembre 197 elle décède en Italie. I 33 I magrnalemag.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :