Magma n°18 mar/avr/mai 2013
Magma n°18 mar/avr/mai 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°18 de mar/avr/mai 2013

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : SunMédia EURL

  • Format : (210 x 230) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 12,8 Mo

  • Dans ce numéro : dossier, consommons différent !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
FORMATION ETUDES DE DROIT Des masters innovants Dans le secteur du droit, de nouvelles formations de niveau bac 4 et bac 5 ont fait leur apparition, notamment en droit de l’environnement, droit de l’énergie et droit de la reconstruction des États. Au total, Aix-Marseille Université propose plus de 60 spécialités juridiques et une préparation aux concours administratifs. Témoignages. Solène étudiante en master 1 droit privé et sciences criminelles « J’ai toujours voulu faire du droit. Après ma licence, je me suis orientée vers le droit privé et surtout le pénal, c’est vraiment ce qui me plaît. Comme l’entrée en Master 2 est très sélective, je prépare en parallèle de mon master un diplôme en sciences pénales et criminologie. C’est un diplôme en deux ans qui se prépare à l’université et qui va me permettre de compléter mon parcours. Les études de droit demandent une grande motivation, de la rigueur et de l’autonomie. Il faut vraiment bien s’organiser et réviser régulièrement si on ne veut pas être « noyé » sous la masse de connaissances à apprendre. Il y a presque autant de travail personnel que d’heures de cours. Le gros avantage de cette filière, c’est qu’elle nous offre de nombreux débouchés. Bien sûr, on peut devenir avocat, mais aussi juriste d’affaires ou fiscaliste… Sans oublier qu’on peut facilement bifurquer sur des écoles de commerce, Sciences-po ou des concours administratifs. Moi, j’aimerais vraiment me spécialiser dans le droit pénal, et pourquoi pas, devenir avocate ! » Bérénice Etudiante en master 2 professionnel droit médical et pharmaceutique « Après un bac S, j’ai fait une année de médecine mais j’ai très vite réalisé que je n’étais pas faite pour ça. Etant plus littéraire que scientifique, je me suis tournée vers le droit qui donne de plus grandes perspectives. Après trois ans de licence à l’université de Nancy, région dont je suis originaire, je me suis inscrite à la faculté de droit et science politique d’Aix-en-Provence car je savais que c’était une bonne faculté. Le domaine de la santé m’intéressait à la base et c’est donc tout naturellement que je me suis orientée vers un master 1 droit de la santé. Ce secteur est assez porteur car les litiges sont de plus en plus nombreux dans ce domaine et j’avais envie de me spécialiser dans une filière avec de réels débouchés. Après cette année j’aimerais travailler en tant que juriste dans un établissement de santé ou dans un laboratoire pharmaceutique. Je pense également passer le concours de directeur d’hôpital. En tout cas, je m’ouvrirai différentes portes afin de trouver au plus vite un emploi stable une fois mon diplôme en poche. » - 34 -
- 35 -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :