Magazine Observatoire de Paris n°8 sep/oct/nov 2007
Magazine Observatoire de Paris n°8 sep/oct/nov 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°8 de sep/oct/nov 2007

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Observatoire de Paris

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 1,8 Mo

  • Dans ce numéro : célébrations nationales... Jules Janssen.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
LE SPECTROGRAPHE DU MASTER, couplé au foyer d’un télescope de 60 cm par un faisceau de fibres optiques./The Master’s spectrograph, coupled to the focus of a 60-cm telescope by an optical fibre beam. Observatoire de Paris Contact : Daniel ROUAN Directeur de recherche CNRS +33 (0)01 45 07 77 15 daniel.rouan@obspm.fr LE LMD À L’OBSERVATOIRE Dans le cadre du cursus universitaire européen LMD (Licence-Master- Doctorat), l’Observatoire de Paris a ouvert le Master « Sciences de l’Univers et Technologies Spatiales » qui propose différents parcours scientifiques et professionnels. En collaboration avec des universités scientifiques, l’Observatoire anime l’École Doctorale « Astronomie & Astrophysique » d’Île-de-France. LMD AT THE OBSERVATOIRE The Master « Sciences de l’Univers et Technologies Spatiales » is an European LMD (Licence-Master- Doctorat) program offered by the Observatoire de Paris. Students in the program can choose among different scientific and professional streams. In partnership with several scientific universities, the Observatoire hosts the Ile-de-France « Astronomy & Astrophysics » Doctoral School. POUR DÉVELOPPER LEURS QUALITÉS D’OBSERVATION 18 – MAGAZINE DE L’OBSERVATOIRE N°8/SEPTEMBRE 2007 IMPROVING THE QUALITY OF THEIR OBSERVATIONS Que serait l’astronomie sans l’observation ? Difficile à concevoir car si l’astronome peut s’enorgueillir d’avoir l’Univers pour laboratoire, il ne peut guère y mener d’expériences et doit se « contenter » de bien l’observer ! D’où l’intérêt d’une bonne initiation dans les cursus de formation. Une spécificité du Master de l’Observatoire de Paris. Can anyone imagine astronomy without observations ? Hardly, because even if the astronomer’s laboratory is the entire Universe, no experiments can be performedin it and observation is all that’s left. Hence the importance of a good introduction during the students’trainingan exclusive feature of the Observatoire de Paris Master. Il y eut d’abord les observations à l’œil nu, puis vint Galilée qui mit au point la première lunette astronomique en 1609. Aujourd’hui, à titre d’exemple, le VLT 1 est composé de quatre télescopes possédant chacun un miroir de 8,20m, sans parler des satellites en orbite capables d’observer des longueurs d’onde inaccessibles depuis le sol : X, gamma, infrarouge, ultraviolet… ! Bref, en quatre siècles, les techniques d’observation ont considérablement évolué, influençant profondément le travail des astronomes et des astrophysiciens. Savoir manipuler les instruments existants, en comprendre les principes et les méthodes et peut-être contribuer au développement des prochains, tel est l’objet de l’enseignement méthodologique en instrumentation que reçoivent les étudiants de Master 1 et de Master 2 de l’Observatoire de Paris. Un enseignement méthodologique méthodique Étalonner un instrument en laboratoire, l’installer, faire les observations proprement dites, réduire les données, interpréter les résultats… l’enseignement est organisé autour d’un programme astrophysique complet défini en début d’année. Outre un stage de trois à cinq jours à l’Observatoire de Haute-Provence, ce sont plus de soixantedix heures que les étudiants du Master 2 « recherche » auront passé au laboratoire (près de 100 m² de locaux dédiés) et sur l’un des télescopes ou l’une des antennes radio du site de Meudon. Les étudiants bénéficient également de plus d’une douzaine de séances pour se familiariser avec au moins deux instruments et techniques différentes : l’imagerie grand champ ou la photométrie avec une caméra CCD ; l’imagerie en infrarouge, la spectroscopie stellaire, la radioastronomie interférométrique sur le Soleil, l’imagerie à haute résolution par la méthode dite des tavelures… Si l’initiation à l’observation n’est pas une nouveauté en Master 2, elle est désormais offerte, depuis l’année universitaire 2006-2007, dès le Master 1… et ce, avec un retour d’expérience très positif : outre la satisfaction globale exprimée par les étudiants, les résultats des examens témoignent d’un transfert des connaissances réussi. ENSEIGNEMENT In the beginning, there were only naked-eye observations. Then, in 1609, came Galileo and his telescope. Today, as an example, the VLT has four telescopes, each with a 8.20-metre mirror, not to mention orbiting satellites capable of observing wave lengths inaccessible from the ground :X, gamma, infrared, ultraviolet. In short, in four centuries observation techniques have considerably progressed, and their impact on the work of astronomers and astrophysicists has been dramatic. Learning how to manipulate the various instruments, understanding the principles behind them and perhaps even contributing to the development of future ones, such is the methodological training in instrumentation addressed to Master 1 and Master 2 students at the Observatoire de Paris. A methodical methodological training Students learnhow to calibrate and setup an instrument in the laboratory, performobservations, reduce the data and interpret the results. The training is part of a full program in astrophysics determined at the beginning of the year. In addition to three to five days of training at the Haute-Provence Observatory, students in the Master 2 « Research » stream will spend more than 70 hours in the laboratory (nearly 100 square-meters of dedicated space) and on one of the telescopes or radio antennas of the Meudon site ; they attend more than a dozen sessions to get acquainted with at least two different instruments and techniques : wide-field imagery or CCD photometry ; infrared imagery, star spectroscopy, interferometric radio astronomy, highresolution imagery using the so-called speckle method. Although the introduction to observation is not new in Master 2, since the 2006/2007 academic year it is also offered in Master 1. Reaction to this addition to the program has been quite positive. Students are generally satisfied and the exam results confirmtheir successful completion of the training. (1) Very Large Telescope de l’ESO, au Chili. DÉPLIANT DE PRÉSENTATION du Master de l’Observatoire de Paris, disponible sur http://master.obspm.fr/Presentation brochure of the Master from the Observatoire de Paris, available on http://master.obspm.fr/Observatoire de Paris
MAGAZINE DE L’OBSERVATOIRE N°8/SEPTEMBRE 2007 – 19 THÈSES ET AUTRES NOUVELLES L’Observatoire de Paris dispense un enseignement aux étudiants, mais forme également les professeurs d’écoles et les enseignants, les animateurs et les médiateurs scientifiques... The Observatoire de Paris offers courses for students as wellas training for school teachers, activity leaders, and scientific mediators. SOUTENANCES DE THÈSES/DEFENSE OF DOCTORAL DISSERTATIONS Benjamin Canuel, thèse de Doctorat de l’Université Paris-Sud 11, École doctorale « Ondes et Matière », soutenue le 15 mars 2007, SYRTE - Observatoire de Paris : Étude d’un gyromètre à atomes froids. Study of a cold atom gyroscope. Recherches effectuées sous la direction de Philip Tuckey et Arnaud Landragin, SYRTE. Aurélie Lecureur, thèse de Doctorat de l’Observatoire de Paris, École doctorale « Astronomie et Astrophysique d’Île-de- France », soutenue le 10 juillet 2007, GEPI - Observatoire de Paris : Contraintes observationnelles sur la formation et l’évolution chimique du bulbe galactique. Observational constraints on the formation and evolution of the Galactic bulge. Recherches effectuées sous la direction de Vanessa Hill et Ana Gomez, GEPI. RÉSULTATS DE LA PROMOTION 2006-2007 DU BEATEP, SPÉCIALISATION « ASTRONOMIE » Mars 2007 a vu s’achever une belle aventure : le BEATEP, spécialisation « Astronomie » 1.Ce Brevet d’État d’Animateur Technicien de l’Éducation Populaire - BEATEP était porté par les directions alsaciennes de Jeunesse et Sports et des Centres d’Entraînement aux Méthodes d’Éducation Active - CEMEA, et par les astronomes de l’Observatoire de Paris, de l’Observatoire de Strasbourg et de l’Institut d’Astrophysique de Paris. Cette formation en alternance, d’une semaine par mois pendant un an, conjuguait 520 heures en centres de formation (INJEP 2 à Marly-le-Roi et au CREPS 3 d’Alsace à Strasbourg) avec deux semaines d’observations à l’Observatoire de Haute-Provence et au Centre astronomique de Saint-Michel. Les 20 et 21 mars derniers, le Planétarium, le Vaisseau et le Musée d’Archéologie de Strasbourg ont proposé des animations scientifiques conduites par les stagiaires. Chacun d’eux avait préparé la démarche pédagogique de son animation avant d’avoir un entretien avec des experts. Le succès a été au rendez-vous : les stagiaires ont réussi leur épreuve et dès validation de leur stage, seront titulaires du BEATEP. BEATEP IN ASTRONOMY : CLASS OF 2006-2007 March 2007 saw the culmination of an exciting project : the BEATEP in Astronomy 1. This National Certificate of Activity Leader-Technician in Popular and Youth Education (BEATEP) was run by the Alsacian Departments of Youth and Sports and Centres d’Entrainement aux Méthodes d’Education Active (CEMEA), together with astronomers from the Observatoire de Paris, Strasbourg Observatory and the Paris Institute of Astrophysics. The training was offered on a one-week-per-month basis during one year, and included 520 hours of lectures (at the INJEP 2 in Marly-le-Roi and the Alsacian CREPS 3 in Strasbourg) and two weeks of observations at the Rodolphe Le Targat, thèse de Doctorat de l’Université Pierre et Marie Curie, École doctorale « Informatique, Télécommunications et Électronique », soutenue le 13 juillet 2007, SYRTE - Observatoire de Paris : Horloge à réseau optique au strontium : une deuxième génération d’horloges à atomes froids. Strontium optical lattice clock : a second generation of cold atoms atomic clocks. Recherches effectuées sous la direction de Christophe Salomon, École Normale Supérieure et Université Pierre et Marie Curie, et de Pierre Lemonde, SYRTE. Haute-Provence Observatory and the Saint-Michel Astronomical Centre. On last 20 and 21 March, the trainees acted as scientific activity leaders at the Planetarium, the Vaisseau, and the Strasbourg Archaeological Museum. Each of them was responsible for preparing their own approach to the activity, and at the end experts interviewed them. All the trainees successfully completed their « test » and will soon receive their BEATEP diploma. Contacts : Chantal Balkowski, chantal. balkowski@obspm.fr et Géraldine Redouani, geraldine.redouani@obspm.fr (1) Voir article « BEATEP : un métier breveté ! », Magazine de l’Observatoire de Paris n°4, mars 2006, p.21/See « BEATEP : a certificate for activity leaders ! », Observatoire de Paris : the Magazine, n o 4, Spring 2006, p.21. (2) INJEP : Institut National de la Jeunesse et de l’Éducation Populaire. (3) CREPS : Centre Régional d’Éducation Populaire et Sportive. L’OBSERVATOIRE DE PARIS, CENTRE DE RESSOURCES PÉDAGOGIQUES EN ASTRONOMIE Le secteur « Médiation scientifique » de la Direction de la communication de l’Observatoire de Paris a publié en juin une petite plaquette d’information à destination principalement des enseignants des écoles, collèges et lycées. Sont présentées ici les différentes ressources mises à disposition des enseignants : expositions itinérantes, visites des différents sites de l’Observatoire, parcours pédagogiques, formations des professeurs dispensées par l’Unité Formation et Enseignement de l’Observatoire, parrainages de classes… THE OBSERVATOIRE DE PARIS : AN EDUCATIONAL RESOURCE CENTRE FOR ASTRONOMY The « Scientific Mediation » section of the Communications Department of the Observatoire de Paris have published in June a brief information brochure addressed mainly to school, college, and lycee teachers.The document introduces the various resources available to teachers : travelling exhibitions, visits to the Observatoire’s different sites, educational trails, teacher training offered by the Teaching and Training Unit, mentors for class projects... Disponible sur le site/Available on line at : grandpublic.obspm.fr Renseignements/Information : Sabrina Thiery, sabrina.thiery@obspm.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :