Magazine Observatoire de Paris n°5 jun/jui/aoû 2006
Magazine Observatoire de Paris n°5 jun/jui/aoû 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°5 de jun/jui/aoû 2006

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Observatoire de Paris

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,2 Mo

  • Dans ce numéro : Corot à quatre mois du lancement.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
Retour à l’Observatoire de Paris d’INSTRUMENTS RESTAURÉS par l’Institut national du patrimoine. INSTRUMENTS RESTORED by the National Heritage Institute return to the Observatoire. D. Monseigny, Bibliothèque de l’Observatoire de Paris, 2006 Contact : Laurence BOBIS Bibliothèque + 33 (0)1 40 51 21 94 laurence.bobis@obspm.fr TABLEAU NOIR DE FRANÇOIS ARAGO FRANÇOIS ARAGO’S BLACKBOARD Atelier à Kiko, Observatoire de Paris LA RESTAURATION DU PATRIMOINE À L'OBSERVATOIRE DE PARIS HERITAGE RESTORATION AT THE OBSERVATOIRE DE PARIS L'Observatoire de Paris est le plus ancien observatoire astronomique d’Europe. Cette position de doyen lui a permis de rassembler une importante collection patrimoniale, au gré des activités de recherche menées depuis sa fondation en 1667, mais également grâce à la générosité de ses astronomes et à une politique d’acquisition continue. Un patrimoine qu’il faut préserver contre les agressions du temps... The Observatoire de Paris is Europe’s oldest astronomical observatory. Since its creation in 1667, it has gathered an important heritage collection, thanks to its research activities, the generosity of its astronomers and a sustained acquisition policy. A heritage that must be preserved against the ravages of time. Tout à fait unique en France, le fonds patrimonial de l’Observatoire de Paris se compose d’instruments d’observation et de mesure, de peintures, de dessins, d’estampes, de manuscrits, de photographies… La Bibliothèque qui en a la charge s’est efforcée depuis 2002 de systématiser les actions de restauration. Les instruments ou objets traités en priorité ont été ceux qui devaient être présentés dans le cadre de grandes expositions, organisées par et à l’Observatoire. Par ailleurs, des institutions comme le Musée d’Orsay, la Cité des sciences et de l’industrie ou encore tout récemment la Saline royale d’Arc-et-Sénans sollicitent régulièrement des prêts d’objets dont ils financent en contrepartie la restauration. Enfin des liens étroits et durables ont été noués avec le Musée des arts et métiers-CNAM ainsi que l’Institut national du patrimoine-INP et le Centre de recherche et de restauration des musées de France qui ont assuré gracieusement bon nombre de restaurations ou participé à l’expertise de dossiers parfois complexes. Le dernier en date de ces chantiers concerne une pièce historiquement importante, le thermomètre-étalon des caves dû à Lavoisier. Ce dernier va être confié pendant une année à une étudiante de l’INP, tandis que le Musée des arts et métiers va, en collaboration avec l’Observatoire, en réaliser un fac-similé. Un cas de restauration spectaculaire L’un des plus beaux chantiers de restauration a porté sur le tableau noir de François Arago : cet élément de décor monumental faisait partie intégrante de l’amphithéâtre dans lequel ce savant donnait ses cours d’astronomie populaire à l’Observatoire et qui fut détruit peu après sa mort. Retrouvé dans un état d’extrême délabrement, le tableau fut nettoyé, rehaussé de son fronton et soclé pour être présenté au public dans le cadre d’une exposition commémorant le 150 e anniversaire de la mort d’Arago. « Ce sont en quatre ans, précise Laurence Bobis, Directrice de la Bibliothèque, 59 instruments scientifiques, 6 peintures, 11 objets, 55 dessins, estampes ou photographies, et 4 manuscrits qui ont pu être restaurés pour un budget de plus de 53000 €, sans compter les très nombreuses restaurations effectuées gracieusement », soit un bilan très satisfaisant et l’occasion de tisser des liens précieux avec d’autres institutions disposant d’une expertise et de moyens en matière de restauration. Le Ministère délégué à la Recherche, qui a soutenu cet effort, a décidé dans le cadre du prochain Contrat quadriennal de développement de donner encore plus d’ampleur à la sauvegarde et à la valorisation du patrimoine en relevant de façon nette les crédits qui lui sont alloués. Ceci témoigne de l’intérêt grandissant de l’État et du public pour la diffusion de la culture et le patrimoine scientifiques. Parmi les chantiers en cours, la restauration des boiseries de la "grande Galerie" du bâtiment Perrault qui supportent notamment la Carte du ciel de l'hémisphère austral peinte par Mlle Le Jeuneux d'après un dessin de L'abbé La Caille. 22 - MAGAZINE DE L’OBSERVATOIRE N°5/HISTOIRE SCIENTIFIQUE The Observatoire de Paris heritage collection is madeup instruments for observation and measuring, paintings, drawings, engravings, manuscripts, and photographs. The library, which is in charge of the collection, has strived since 2002 to systematize the restoration efforts. Priority was given to those instruments and objects to be displayed at exhibitions mounted by the Observatoire. Institutions such as the Musée d’Orsay, the Cité des sciences et de l’industrie and, more recently, the Saline Royale (Arc-et-Sénan), request from time to time the loan of objects for which, in compensation, they take on the cost of restoration. Finally, close and permanent ties exist between our institution and the Musée des arts et métiers-CNAM, the Institut national du patrimoine (INP) (National Heritage Institute) and the Centre de recherche et de restauration des musées de France (Museums of France Research and Restoration Center), which in a number of occasions have offered their services free of charge and contributed their expertise in the handling of some particularly complex cases. The most recent one involves a historically important piece : Lavoisier’s underground thermometer. An INP student will work on the restoration of this object for one year, while the Musée des arts et métiers, in collaboration with the Observatoire, will make a replica of it. An amazing restoration case One of the finest restoration projects involved François Arago’s blackboard.This monumental decorative element was located in the hall where the celebrated scientist gave his popular astronomy lectures at the Observatoire, and which was demolished shortly after his death. Found in a severely dilapidated state, the blackboard was cleaned, surmounted with its original ornate pediment and set on a base, to be displayed at an exhibition commemorating the 150 th anniversary of Arago’s death. « In four years, we have managed to restore 59 scientific instruments, 6 paintings, 11 objects, 55 drawings, engravings and photographs, and 4 manuscripts, at a cost of more than 53,000 euros, apart from the numerous restorations carried out free », explains Laurence Bobis, library head. This is a very satisfactory record and the opportunity to build precious ties with institutions having the expertise and resources to carry out restoration work. The Ministry of Research, which supported the restoration effort, will significantly increase the funding of initiatives to preserve and promote our heritage. This is proof of the State’s and the public’s growing interest in the promotion of scientific culture and heritage. Regarding works in progress, let us mention the restoration of the woodwork of the Perrault building "grande Galerie", on which hangs notably "Sky map for the southern hemisphere", a painting by Miss Le Jeuneux based on a drawing by Father La Caille.
PUBLICATIONS PUBLICATIONS Voici un échantillon des ouvrages récents réalisés par des chercheurs de l’Observatoire. La moisson de ce numéro concerne plus particulièrement les publications grand public. Sont également signalés les ouvrages lauréats du Prix Haute Maurienne de l’astronomie décernés au Salon du livre. Les références figurent dans la langue de publication. The following is a sample of recent publications by researchers from the Observatoire. This issue's harvest consists mainly of works for the general public. We also include the winners of the Haute Maurienne astronomy Prize, presented at the Book Fair. References appear in the language of publication. La Sagesse de l’Astronome par Jean-Pierre Verdet, astronome à l’Observatoire de Paris Licencié de mathématiques et docteur ès sciences, Jean-Pierre Verdet entre en 1963 à l’Observatoire de Paris, où après avoir étudié la couronne solaire, puis le rayonnement infrarouge des planètes, il consacre une grande partie de son activité à l’histoire de l’astronomie. Dans cet ouvrage, le récit du parcours personnel de l’auteur et de son cheminement vers l’astronomie est prétexte à dresser un panorama de l’histoire de cette science au travers de moments particulièrement significatifs et de souligner les processus complexes qui génèrent les découvertes dans la recherche. Un livre très vivant et didactique pour se remettre en mémoire des moments clés de l’astronomie et de l’astrophysique. L’œil neuf éditions, février 2006, 102 p., 12,50 € Le secret de Copernic – Les bâtisseurs du ciel, tome I (roman) par Jean-Pierre Luminet, astrophysicien à l’Observatoire de Paris Au milieu des gigantesques turbulences politiques et religieuses du début du XVI e siècle en Pologne - la naissance de la Réforme en particulier -, Copernic va proposer un nouveau système de représentation du cosmos opposé à ceux de Ptolémée et d’Aristote : la Terre n’est plus le centre de l’Univers, c’est le Soleil ! Des ruelles de Cracovie aux universités de Bologne et Florence, des ateliers de Nuremberg aux couloirs du Vatican, des voyages avec Dürer aux intrigues des Farnèse, ce roman, qui mêle avec vivacité la science et l'histoire, nous propulse au coeur d'une époque de grands changements et nous éclaire sur les débats théologiques et scientifiques de ces temps de métamorphose. Éditions Jean-Claude Lattès, mars 2006, 384 p., 19 € Find a Hotter Place ! A History of Nuclear Astrophysics par Ludwik Marian Celnikier, astrophysicien à l’Observatoire de Paris The year 2007 marks the 50 th anniversary of the publication of a key paper on stellar nucleosynthesis. This book is a timely and insightful story of the tortured path that led to the birth of a new discipline — nuclear astrophysics and to our current understanding of how the elements in the Universe came to be. The first musings on the nature of matter and the void can be traced back to Greek Antiquity ; the questioning continues today with ever more refined analyses involving virtually every aspect of 20 th century physics, astronomy, cosmology and information technology. Identifying the source of stellar energy, probing the earliest instants of the Universe, discovering how and where each element was made, are some of the outstanding success stories of the 20 th century, but have received little attention beyond the specialized literature. They are related here in a virtually non-technical, albeit scientifically rigorous way. Editions World scientific, UK, March 2006, 212 p., 24 £ 16 e PRIX HAUTE MAURIENNE D’ASTRONOMIE Les couleurs de l’univers par Yaël Nazé Une introduction très originale à l'astronomie par le biais des observations faites à diverses longueurs d'onde de la lumière. Ce point de vue permet diverses approches, historique, technique, structurelle (émission et objets célestes concernés, leur famille d’appartenance). Un livre très actuel, écrit avec talent, riche d’anecdotes concrètes et plaisantes. Éditions Belin, collection « Pour la science », 2005, 222 p., 23 € MAGAZINE DE L’OBSERVATOIRE N°5/PUBLICATIONS - 23 BILAN SUR L’ENQUÊTE DE LECTORAT RESULTS OF THE READER SURVEY L’Observatoire de Paris a lancé fin 2005 une enquête pour connaître la façon dont son Magazine est perçu auprès du lectorat. Le taux de réponse de 2,85%, relativement faible, n’a pas permis de tirer des conclusions objectives. Néanmoins, à travers les réponses se dégagent quelques enseignements saillants : un consensus s’établit sur le fait que le Magazine permet d’accéder à une meilleure connaissance des activités de notre établissement. Les pages les plus lues concernent l’actualité des labos. Pour 90% des personnes ayant répondu, ces pages permettent de suivre l’actualité de chaque laboratoire et pour 85% d’entre elles, elles montrent la diversité des activités menées à l’Observatoire. Par ordre de préférence viennent ensuite les rubriques "événement" et "histoire de l’astronomie", puis les pages sur la vie de l’établissement, le portrait sensible, les publications… Précisément, sur la rubrique "publications", 42,5% des personnes ayant répondu se disent incitées à lire les ouvrages présentés, un résultat plutôt satisfaisant. Sur la forme, les lecteurs trouvent le magazine bien présenté à 90% et ont plaisir à le recevoir à 87,5%. On retiendra, parmi les améliorations à apporter, la taille des caractères qu’il faudrait augmenter, principal grief mis en avant, mais sans pour autant que cela ne remette en cause la coexistence d’une traduction anglaise, considérée à 92,5% comme utile pour les collègues étrangers. L’Observatoire de Paris tient à remercier ici tous ceux qui ont pris le temps de répondre à son questionnaire et reste ouvert à toute remarque ou suggestion enrichissante pour le Magazine. At the end of last year, Observatoire de Paris : the Magazine offered its readers an opportunity to express their views about our publication.The relatively low reply rate (2.85 percent) is not sufficient to draw objective conclusions. Nevertheless, some interesting information may be gleaned from the responses received : readers agree that the Magazine helps to make the activities of our institution better known. The most read pages are the news from the laboratories. For 90 percent of readers who replied, those pages are a good way to learnabout current research in each laboratory, while 85 percent consider that they illustrate the variety of the activities taking place at the Observatoire. In decreasing order of preference then come the « Event » and « History » sections, followed by « Life at our institution », « Portrait », and « Publications ». Concerning the « Publications » section, 42.5 percent of those who replied manifested an interest in reading the books featured there, a rather satisfactory result. As for the presentation of the magazine, 90 percent of readers think that it is good, and 87.5 percent are pleased to receive a copy of it. Among the suggestions for improvement, the principal one is increasing character size, but not at the expense of the English translation, which is considered by 92.5 percent as useful for foreign colleagues. The Observatoire de Paris wishes to thank all those who took the time to answer the survey and welcomes future suggestions on ways to make our Magazine even better. Contact : service.communication@obspm.fr Le ciel à l’œil nu en 2006. Mois par mois, les plus beaux spectacles par Guillaume Cannat Le jury a voulu honorer à travers cet ouvrage une série créée par l’auteur depuis plusieurs années. Un premier pas vers l’astronomie dans une langue simple et élégante. Éditions Nathan, 2005, 144 p., 16,95 €



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :