Magazine Observatoire de Paris n°4 mar/avr/mai 2006
Magazine Observatoire de Paris n°4 mar/avr/mai 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4 de mar/avr/mai 2006

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Observatoire de Paris

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 26

  • Taille du fichier PDF : 1,8 Mo

  • Dans ce numéro : évènement... ESO, tremplin vers le futur.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
L'ESPACE D'EXPOSITION PERMANENTE PERMANENT EXHIBITION SITE Ciel Ouvert en Sologne LES PARTENAIRES DE CIEL OUVERT EN SOLOGNE L'Observatoire de Paris et la Station de radioastronomie de Nançay, la Commune de Nançay, l'École Normale Supérieure, propriétaire du terrain, l’Office National des Forêts - ONF, Centre- Sciences, le Centre de Culture Scientifique, Technique et Industrielle - CCSTI de la Région Centre, la société d'économie mixte du département du Cher, Territoria. Ciel Ouvert en Sologne, construit en 1997, a été financé par l'État, le Conseil Régional du Centre, le Conseil Général du Cher, le Fonds Européen de Développement Économique Régional, et la Commune de Nançay. Aujourd’hui les projets de développement sont entièrement administrés par le Conseil Général du Cher devenu propriétaire du lieu à la suite de la Commune de Nançay. CIEL OUVERT EN SOLOGNE PARTNERS Observatoire de Paris and Nançay Radioastronomy Station, Commune of Nançay, École Normale Supérieure, owner of the grounds, ONF, Centre- Sciences, Centre Region CCSTI (Scientific, Technical and Industrial Center), Cher department Mixedeconomy Society, and Territoria. Ciel Ouvert en Sologne, built in 1997, is funded by the government, Centre Regional Council, the Cher Council, the European Fund for Regional Economical Development, and the Commune of Nançay. Today, all development projects are entirely administered by the Cher Council, which took over ownership of the site from the Commune of Nançay. VISITE GUIDÉE DE LA STATION GUIDED TOUR OF THE STATION Ciel Ouvert en Sologne CIEL OUVERT EN SOLOGNE – LE FUTUR « PÔLE DE L’ESPACE ET DES ÉTOILES » CIEL OUVERT EN SOLOGNE (OPEN SKIES IN SOLOGNE) THE FUTURE « SPACE AND STARS » CENTER Depuis près de 10 ans, la Station de radioastronomie de l’Observatoire de Paris, à Nançay dans le Cher, bénéficie d’un magnifique espace d’accueil du public : Ciel Ouvert en Sologne. Financés par divers partenaires, dont le Conseil Général du Cher, des projets d’agrandissement sont au coeur du renouvellement du partenariat entre l’Observatoire de Paris et le Conseil Général. For nearly 10 years, the Nançay radioastronomy station of the Observatoire de Paris has benefited from a splendid center open to the public : Ciel Ouvert en Sologne. Funded by various partners, among these the Cher Council, an extension project is at the heart of the renewal of the partnership between the Observatoire de Paris and the Council. Ciel Ouvert en Sologne est un espace d’accueil du public de 400 m² niché au pied du grand radiotélescope de Nançay. Les trois animateurs scientifiques du centre proposent de guider le public à travers un espace d’exposition, un planétarium de 40 places et une salle où se succèdent les ateliers pédagogiques pour les enfants. Sont également proposées des visites du site de la Station de radioastronomie. Aujourd’hui cette structure, qui accueille 20 000 personnes par an, est au cœur d’un projet de développement d’environ deux millions d’euros. Outre le renouvellement de l’équipement et la création d’une scénographie nouvelle, c’est surtout l'augmentation de la capacité d’accueil qui motive le Conseil Général du Cher et Territoria, la société d’économie mixte gestionnaire de Ciel Ouvert en Sologne. « Il faut doubler la surface d’exposition et ajouter une salle pédagogique : l’attente des établissements scolaires est très forte car l’astronomie est un merveilleux tremplin vers les sciences ! » insiste Alain Ferrandon, responsable de la gestion du site pour Territoria. L’attrait des populations locales est également un élément important dans le soutien du Conseil Général. Marie-Pierre Barbazanges, adjointe du Directeur du Tourisme, souligne : « Ici, dans le Cher, les gens sont capables de se mobiliser pour aller à la rencontre de ce lieu exceptionnel, de la thématique de la Station de Nançay. Ils peuvent venir de très loin car le lieu est quasiment 1 unique au monde… Notre rêve : organiser régulièrement des spectacles son et lumière au grand radiotélescope : un lieu magique que l’on peut rendre féerique le temps de quelques soirées ouvertes au public ! ». Un agrandissement en cohérence avec la science La phase de sélection du maître d’œuvre est en cours : architecture, scénographie-muséographie, acoustique et bureau d’études des fluides sont les spécialités requises. Le Conseil Général souhaite que les responsables et les scientifiques de l’Observatoire et de la Station de radioastronomie puissent apporter leur concours à la nouvelle scénographie et au contenu scientifique qui y seront présentés. Ce travail en commun pourra s’exercer dans le cadre du Comité de Partenariat qui se met actuellement en place entre le Conseil Général et l’Observatoire de Paris. Déjà les liens entre Ciel Ouvert et la Station de radioastronomie sont renforcés par des actions de formation et de présentation de l’actualité scientifique de la station qui, depuis deux ans, sont proposées par les scientifiques de l’Observatoire de Paris aux animateurs de Ciel Ouvert. Et chaque nouveau spectacle du planétarium est l’occasion pour Arnaud Liégeois, animateur scientifique et responsable du site, d’inviter les personnels de la station à revisiter Ciel Ouvert… 14 - MAGAZINE DE L’OBSERVATOIRE N°4/ACTUALITÉ DES LABORATOIRES Ciel Ouvert en Sologne is a 400-square meter center open to the public located at the foot of Nançay’s large radiotelescope.The center’s three activity leaders conduct public tours through an exhibition site, a 40-seat planetarium and a hall where educational workshops for children take place. Tours of the radioastronomy station are also offered. Today, this complex, which attracts 20,000 visitors per year, is at the center of a development project of nearly two million euros. Besides the replacement of equipment and the creation of a new exhibition design, it is above all the desire to accommodate a larger number of visitors that is behind the efforts of the Cher Council and Territoria, the company running Ciel Ouvert en Sologne. « We would like to double the exhibition area and add another educational hall : the expectations of the schools are high, because astronomy is a wonderful springboard towards science ! » insists Alain Ferrandon, Territoria’s site manager. Attracting local populations is another important reason behind the Council’s support. Marie-Pierre Barbazanges, assistant to the head of tourism, adds : « Here in Cher, people are willing to make the trip to visit this exceptional site and the Nançay station. They may come from far away, for the place is almost unique in the world 1. Our dream is to organize sound-and-light shows on a regular basis at the large radiotelescope, a magic, enchanting place for everyone to enjoy during those evenings open to the public ! » An extension in line with science The search for a project manager is on : architecture, exhibition design, museography, acoustics and engineering and design are the required specialties.The Council also wishes the staff and scientists from the Observatoire and the station to participate in the design of the new exhibition and the scientific material presented. Such a participation could take place within the Partnership Committee presently being setup between the Council and the Observatoire de Paris. Already, links between Ciel Ouvert and the radioastronomy station are strengthened by the training and information about research projects provided by scientists from the Observatoire to Ciel Ouvert activity leaders for the past two years. And each new show at the planetarium is an opportunity for Arnaud EXPLICATIONS autour de la maquette du grand radiotélescope de Nançay. GIVING INFORMATION about the model of Nançay large radiotelescope. Ciel Ouvert en Sologne Liégeois, activity leader and responsible for the site, to invite station staff to revisit Ciel Ouvert. (1) Avec Arecibo, à Porto-Rico./Together with Arecibo, in Puerto Rico.
PORTRAIT SENSIBLE... PORTRAIT... JEAN-CHARLES CUILLANDRE, « VU(ES) D’HAWAII » JEAN-CHARLES CUILLANDRE, « SIGHTS FROM HAWAII » Beaucoup le connaissent sans l’avoir rencontré. Son nom figure en effet sur les crédits de certaines des plus belles images du ciel. Astronome, ingénieur, passionné de photographie, Jean-Charles Cuillandre est mis à disposition par l’Observatoire de Paris au CF HT, le télescope franco-canadien d’Hawaii. Many know the man without ever having met him. His name appears in the credit line of some of the most beautiful pictures of the sky. Astronomer, engineer, with a passion for photography, Jean-Charles Cuillandre is on loan from the Observatoire de Paris to the Canada France Hawaii Telescope (CF HT). C’est en 1974 que la France, le Canada et l’Université d’Hawaii décident d’installer ensemble un grand télescope de 3m60 de diamètre au sommet du volcan Mauna Kea. Lorsque le télescope produit sa première lumière en 1979, JEAN-CHARLES CUILLANDRE n’a que onze ans ; en bon breton, il se rêve océanographe. Mais en 1985, la comète de Halley fait l’actualité. Sa mère lui offre un exemplaire du magazine d’astronomie Ciel et Espace.Une double page est consacrée au CF HT. Le site est impressionnant, les images sont magnifiques. Jean-Charles Cuillandre vient de trouver sa voie : il sera astronome. Ce qu’il ne sait pas encore, c’est qu’il exercera sa passion sur les lieux mêmes qui l’ont fait naître. Il y a plusieurs façons de devenir astronome. Passionné par l’instrumentation, Jean-Charles choisit les chemins de traverses. Son bac scientifique en poche, il décide de passer un diplôme d’ingénieur en automatique et électronique avant de préparer une thèse en instrumentation. C’est cette double compétence qui attire en 1994 l’attention de Pierre Couturier 1, alors directeur du CF HT. Le jeune homme débarque à Hawaii pour installer la caméra grand champ de 16 millions de pixels développée à Toulouse par l’équipe où il fait sa thèse. « Jean-Charles Cuillandre a travaillé discrètement dans son coin pendant trois mois puis il nous a réunis pour nous présenter la caméra. Nous avons alors découvert un jeune homme extrêmement brillant, ayant la qualité rare d’être à la fois ingénieur et astronome de très haut niveau ». Pierre Couturier n’aura alors de cesse que de retenir ce jeune prodige de l’instrumentation au sein de la communauté scientifique française. Jean-Charles Cuillandre est toujours à Hawaii trois ans plus tard, lorsqu'une caméra CFH12K de 100 millions de pixels, qui permet d’analyser des objets faiblement lumineux dans un grand champ et avec une très grande finesse de détails, est mise à la disposition des scientifiques. Grand succès scientifique ! Jean-Charles devient alors le spécialiste reconnu du grand champ au CF HT. Tout s’enchaîne. En 2000, il décroche son poste d’astronome à l’Observatoire de Paris, immédiatement mis à disposition à Hawaii ; en 2003, arrive la MegaCam 2, la plus grande caméra d’imagerie astronomique au monde, sur laquelle il veille presque amoureusement, s’assurant du bon déroulement des programmes scientifiques, tel le « CF HT Legacy Survey » un ensemble de trois grands relevés programmés 100 nuits par an pendant 5 ans par la France et le Canada. Les belles images, Jean-Charles les fait en plus de son travail de scientifique. Par passion bien sûr, mais aussi pour la communauté scientifique et pour promouvoir le CF HT auprès de cette même communauté. De sa vie à Hawaii, Jean-Charles parle avec plaisir ; c’est sur l’île qu’il a rencontré sa compagne Audrey. Son avenir proche, Jean- Charles Cuillandre le voit en grand format : celui de la prochaine image en ultra grand champ qu’il aimerait faire. Pour les impatients, nous conseillons le magnifique calendrier 2006 3. NGC 4565 en vraies couleurs. Vue par la tranche de la galaxie spirale au CF HT. Image prise en 2003 avec la caméra CFH12K. Cette image illustre le dépliant 2006 de présentation de l'Observatoire de Paris au public. NGC 4565, a galaxy seen edge-on, in true color by the CF HT. Image taken in 2003 with the CFH12K camera. This image illustrates the 2006 Observatoire de Paris presentation brochure. CF HT/Jean-Charles Cuillandre/Cœlum, octobre 2005. In 1974, France, Canada and the University of Hawaii decided to installa large, 3.60-meter telescope on top of the Mauna Kea volcano. When the telescope achieves first light in 1979, JEAN-CHARLES CUILLANDRE is only eleven years old. True to his Breton origins, he dreams to become an oceanographer. But in 1985, Halley’s comet is in the news. His mother gives him a copy of Ciel et Espace, an astronomy magazine, with a doublepage article on the CF HT. The site is spectacular, the pictures are dazzling. Jean-Charles Cuillandre has just found his way in life : he will become an astronomer. What he doesn’t know yet is that he will live his passion at the very same place that inspired it. There are many ways to become an astronomer. His love for instrumentation leads Jean-Charles to take an unconventional path. After his baccalaureate in science, he obtains a diploma as an engineer in automatics and electronics followed by a thesis in instrumentation. It is this double expertise that in 1994 gets the attention of Pierre Couturier 1, then head of the CF HT. The new graduate arrives in Hawaii to install the 16-million pixel wide-field camera developed at Toulouse by the team that had supervised his thesis. « Jean-Charles had been working quietly on his own for three months before showing us the camera. We then discovered an extremely MAGAZINE DE L’OBSERVATOIRE N°4 - 15 JEAN-CHARLES CUILLANDRE sur le site du Mauna Kea, devant le CF HT. JEAN-CHARLES CUILLANDRE at the Mauna Kea site, in front of the CF HT. bright young man, with a rare quality : he was both a high-level engineer and a high-level astronomer ». Pierre Couturier is then eager to keep this young instrumentation prodigy within the French scientific community. Three years on, Jean-Charles Cuillandre is still in Hawaii when a 100-million pixel CFH12K camera, thanks to which faint objects in a wide field can be analyzed in great detail, becomes available. A complete scientific success ! Jean-Charles then becomes the undisputed wide-field specialist at the CF HT. Everything follows on from there. In 2000, he obtains his position as an astronomer at the Observatoire de Paris, and is immediately sent on loan to Hawaii. In 2003, the MegaCam 2 arrives. With its 340 million pixels, it is the largest astronomical imaging camera in the world. He looks after it with loving care, seeing to the smooth running of scientific programs, such as the CF HT Legacy Survey, a group of three extensive surveys programmed100 nights per year during five years by France and Canada. In addition to his scientific work, Jean-Charles takes those beautiful photographs. He is of course motivated by his passion, but he also does it for the scientific community and to promote the CF HT among them. His life in Hawaii is a happy one, he says. It is on the island that he met his partner Audrey. He sees his immediate future in a large format : that of the next picture in ultra wide field he would like to takeperhaps the Horsehead region, that majestic nebula proudly rearing in the Orion constellation, some 1,500 light-years from the Earth. For those who cannot wait, we recommend the splendid 2006 calendar 3. (1) Pierre Couturier fut directeur du CF HT pendant cinq ans, à partir de 1994. Il fut par la suite Président de l'Observatoire de Paris, de 1999 à 2003./Pierre Couturier was director of the CF HT for five years, beginning in 1994, and president of the Observatoire de Paris from 1999 to 2003. (2) La MegaCam a été développée par le Commissariat à l’Énergie Atomique./The MegaCam was developed by the French Atomic Energy Commission. (3) Pour visiter la galerie de photos : http://www.cfht.hawaii.edu/hs/. Les produits se commandent à la boutique de Ciel et Espace (cieletespace.fr). À noter : les sommes perçues sont utilisées pour promouvoir l’astronomie dans les écoles locales./To visit the photo gallery : http://www.cfht.hawaii.edu/hs/. Items may be bought from the Ciel et Espace boutique (cieletespace.fr). Please note that the proceeds help support a program promoting astronomy in local schools. Contact : Jean-Charles CUILLANDRE Astronome adjoint CF HT jcc@cfht.hawaii.edu MESSIER 83 : La galaxie spirale vue de face. Image prise en 2004 avec MegaCam. MESSIER 83 : a face-on spiral galaxy. Image taken in 2004 with the MegaCam. CF HT/Jean-Charles Cuillandre/Cœlum



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :