Magazine Observatoire de Paris n°3 déc 05/jan-fév 2006
Magazine Observatoire de Paris n°3 déc 05/jan-fév 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3 de déc 05/jan-fév 2006

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Observatoire de Paris

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 26

  • Taille du fichier PDF : 2,3 Mo

  • Dans ce numéro : naissance de l'Institut Francilien de Recherche sur les Atomes Froids.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
IL Y A UNE GRANDE DIVERSITÉ des systèmes planétaires possibles : existet-il un lien avec le type de l'étoile "parent » ? THERE ARE MANY POSSIBLE SORTS of planetary systems. Is there a connection between the type of the system and that of the "parent" star ? Contact : Françoise ROQUES UFE + 33 (0)1 45 07 71 08 francoise.roques@obspm.fr ZOOM SUR... L’EXOBIOLOGIE La recherche de la vie dans l'Univers, et l'étude des conditions dans lesquelles elle peut se développer ailleurs que sur Terre, est l'objet d'une nouvelle discipline appelée exobiologie ou bioastronomie. Par leurs implications dans des projets liés aux planètes extra-solaires et plus généralement en planétologie, les chercheurs du LESIA font partie des acteurs de ce nouveau domaine. ZOOM ON... EXOBIOLOGY The search for life elsewhere in the Universe and the study of the conditions under which it can develop are the object of a new discipline known as exobiology or bioastronomy. Researchers at LESIA participate in this new field through their involvement in projects dealing with planetology in general and extra-solar planets in particular. 20 - MAGAZINE DE L’OBSERVATOIRE N°3/ENSEIGNEMENT TOUT CE QUE VOUS AVEZ TOUJOURS VOULU SAVOIR SUR LES EXOPLANÈTES... EVERYTHING YOU ALWAYS WANTED TO KNOW ABOUT EXOPLANETS... Plus de cinq siècles après Christophe Colomb, avons-nous l’espoir de découvrir de nouveaux mondes au-delà des océans cosmiques ? Réponse sur le site web de l’Observatoire de Paris qui propose une rubrique grand public consacrée aux exoplanètes. More than five centuries after Columbus, do we still hope to discover new worlds beyond the cosmic oceans ? The answer to this question may be found on the Observatoire de Paris website, which features a section on exoplanets for the general public. Des mondes habités par milliers dans notre Galaxie, pourquoi pas ? Encore fallait-il découvrir d’autres systèmes planétaires ; c’est chose faite depuis 1992, date à laquelle la première exoplanète a été découverte. Elles sont actuellement plus de 160 à avoir été détectées, excitant régulièrement la curiosité des médias et du grand public. Où sont-elles ? Comment les détecte-t-on ? L’information disponible est souvent brève et parcellaire. C’est pourquoi lorsque le Ministère de l’Éducation nationale et de la Recherche a lancé un appel d’offre pour encourager la diffusion de la culture scientifique, des astronomes de l’Observatoire ont proposé de développer un site grand public. Leurs atouts : des contenus scientifiques disponibles et des compétences pédagogiques et de vulgarisation. Depuis la mi-octobre 2005, à l’occasion de la Fête de la science, les internautes peuvent découvrir le fruit d’une année de travail d’une équipe de chercheurs et d’enseignants chercheurs et d’ingénieurs de l’Unité Formation et Enseignement - UFE de l’Observatoire. Un site tout public Plus documenté que la plupart des sites consacrés à ce thème sur la toile mais plus abordable qu’un site de recherche, l’espace accessible sur http://media4.obspm.fr/exoplanetes/ne nécessite pas de connaissances scientifiques particulières. Grâce à une boîte à outils permettant de s’approprier les principaux concepts mathématiques ou physiques utilisés par les chercheurs de planètes. Trois niveaux de contenus sont proposés dans des « thèmes et questions – cours – boîte à outils », complétés par un simulateur de transit, une carte du ciel 3D interactive, des interviews de chercheurs expliquant leurs métiers et les formations qu’ils ont suivies… Grâce au travail de recensement, mondialement reconnu, de Jean Schneider, un astronome de l’Observatoire, l’internaute bénéficie de l’accès à une des bases de données les plus complètes et les plus à jour de l’ensemble des exoplanètes répertoriées. Et parce que la recherche de planètes extrasolaires est un domaine en plein essor, le programme spatial CoRoT dans lequel l’Observatoire de Paris est largement impliqué fait l’objet d’une rubrique à part entière. Les contenus ont été développés à partir d’un CD-Rom présentant ce télescope embarqué à bord d’un satellite dont le lancement est prévu en 2006. Profitant de la souplesse d’internet, le site est amené à se développer : une version anglaise est prévue courant 2006, d’autres langues sont en projet. Au programme également : des compléments d’informations sur les éventuelles formes d’intelligences extra-terrestres, des exercices et des animations supplémentaires pour les jeunes ; et bien sûr le souci de coller à une actualité, qui dans ce domaine, pourrait nous réserver bien des surprises. Thousands of inhabited worlds in our galaxy… Why not ? But first it was necessary to find other planetary systems. This was done in 1992, with the discovery of the first exoplanet. More than 160 such discoveries followed, arousing the curiosity of the media and the general public. Where are they ? How are they found ? Answers to these questions are not always complete or easily available. That’s why, when the Ministry of National Education and Research called for tenders to promote the dissemination of scientific knowledge, astronomers at the Observatoire de Paris proposed settingup a website addressed to the general public.Their assets : the availability of scientific content and their expertise in teaching and popularizing. Since mid-October 2005, as part of the celebration of science event (fête de la science), net surfers can discover the result of the year-long work of a team of researchers and teacher-researchers and engineers from the Training and Teaching Unit (UFE). A site for every audience Offering more information than most websites on the subject but more accessible than a research site, the content of http://media4.obspm.fr/exoplanetes/does not require any particular scientific knowledge.A toolbox provides the main notions in mathematics and physics used by planet searchers.Three content levels are offered in thèmes et questions (subjects and questions), cours (courses) and boîte à outils (toolbox), together with a transit simulator, an interactive 3D map of the sky, and interviews with the scientists, who talk about their training and profession. Thanks to the internationally recognized inventory carried out by Jean Schneider, an astronomer at the Observatoire, the user has access to one of the most exhaustive andup-to-date databases on exoplanets. And since the search for exoplanets is booming, there is a special section on the CoRoT space program in which the Observatoire de Paris plays an important part. Its content was developed from a CD-ROM presenting this telescope on board a satellite to be launched in 2006. Thanks to the flexibility of internet, the site will be further developed : an English version is expected in 2006 and other languages are being considered. Equally on the menu : information about the possible forms of extraterrestrial intelligence, exercises and animations for young users, and the desire to keep abreast of the latest developments in a field that may have more than one surprise in store.
SOUTENANCES DE THÈSES DEFENSE OF DOCTORAL DISSERTATIONS MAGAZINE DE L’OBSERVATOIRE N°3/ENSEIGNEMENT - 21 L’Observatoire de Paris est détenteur du sceau principal de l’École Doctorale "Astronomie et Astrophysique d’Ile-de-France". Il est le lieu fréquent de soutenances de thèses préparées en lien avec les universités partenaires de l’Établissement. Voici celles qui ont été soutenues entre le 18 juin et le 29 novembre 2005. The Observatoire de Paris is the host of the Ile-de-France Astronomy and Astrophysics Doctoral School. The defense of doctoral theses prepared in collaboration with partner universities is often held at the Observatoire. The following defenses took place between 18 June and 29 November 2005. Jérémie LOCHARD, thèse de l’Université Paris-Sud 11, École Doctorale « Astronomie & Astrophysique d’Ile-de- France », soutenue le 04/07/05, LESIA - Observatoire de Paris/IAS : Diagnostics sismiques et simulations pour les cibles de l'expérience spatiale CoRoT. Seismic diagnosis and simulations for the CoRoT space experiment targets. Recherches effectuées sous la direction de Marie-Jo Goupil, LESIA et Patrick Boumier, IAS. David LAFAILLE, thèse de l’Université Paris 7 - Denis Diderot, École Doctorale « Astronomie & Astrophysique d’Ile-de-France », soutenue le 12/07/05, LESIA - Observatoire de Paris : Tomographie, optique cohérente et optique adaptative. Étude d’un prototype d’application à l’ophtalmologie. Tomography, coherent optics and adaptive optics. Study of a prototype for application in ophtalmology. Recherches effectuées sous la direction de François Lacombe et Pierre Léna, LESIA. Ioannis ZOUGANELIS, thèse de l’Université Paris 7 - Denis Diderot, École Doctorale « Astronomie & Astrophysique d’Ile-de-France », soutenue le 15/09/2005, LESIA - Observatoire de Paris : Physique du vent solaire : modèles cinétiques et distributions non thermiques. Solar wind physics : kinetic models and non-thermal distributions. Recherches effectuées sous la direction de Nicole Meyer et Milan Maksimovic, LESIA. Arnaud PIERENS, thèse de l’Université Paris 6 - Pierre et Marie Curie, École Doctorale « Astronomie & Astrophysique d’Ile-de-France », soutenue le 21/09/05, LUTH - Observatoire de Paris : L’auto-gravité dans les disques : méthodes et applications. Self-gravity in disks : methods and applications. Recherches effectuées sous la direction de Jean-Marc Hure, LUTH. Mathieu HIRTZIG, thèse de l’Université Paris-Sud 11, École Doctorale « Astronomie & Astrophysique d’Ile-de-France », soutenue le 22/09/05, LESIA - Observatoire de Paris : Étude de Titan dans l’infrarouge proche par spectro-imagerie couplée à l’optique adaptative. Study of Titan in near infrared by spectro-imaging coupled with adaptive optics. Recherches effectuées sous la direction d’Athéna Coustenis, LESIA. Stéphane MATHIS, thèse de l’Université Paris 11, École Doctorale « Astronomie & Astrophysique d’Ile-de-France », soutenue le 26/09/05, LUTH - Observatoire de Paris : Effet du mélange interne sur l’évolution des étoiles : processus de transport dans les zones radiatives. Effect of the internal mixture on star evolution : transport processes in radiative regions. Recherches effectuées sous la direction de J.-P. Zahn, LUTH. Martin CELLI, thèse de l’Université Paris 7 - Denis Diderot, École Doctorale « Mathématiques », soutenue le 26/09/05, IMCCE - Observatoire de Paris : Sur les mouvements homographiques de N corps associés à des masses de signe quelconque, le cas particulier où la somme des masses est nulle, et une application à la recherche de chorégraphies perverses. On n-body homographic motions for positive and negative masses, the particular case of zero-sum masses, and an application to the search for perverse choreographies. Recherches effectuées sous la direction d’Alain Chenciner et Alain Albouy, IMCCE. Thomas ZANON, thèse de l’Université Paris 6 - Pierre et Marie Curie, École doctorale « La physique de la particule au solide, modèles et expériences », soutenue le 17/10/2005, SYRTE - Observatoire de Paris : Développement d’une horloge atomique à piégeage cohérent de population. Études théorique et expérimentale des régimes impulsionnel et continu. Development of an atomic clock based on coherent population trapping. Theoretical and experimental studies of impulsive and continuous regimes. Recherches effectuées sous la direction de Noël Dimarcq et André Clairon, SYRTE. Emmanuel CORDISCO, thèse de l’Université Paris 6 - Pierre et Marie Curie, École Doctorale « Astronomie & Astrophysique d’Ile-de-France », soutenue le 4/11/05 1, LERMA - Observatoire de Paris : Caractérisation satellite du manteau neigeux terrestre multilongueur d’onde. Satellite characterization of the multi-wavelength Earth’s snow mantle. Recherches effectuées sous la direction de Catherine Prigent, LERMA. Laurent BOIREAU, thèse de l’Université Paris 6 - Pierre et Marie Curie, École Doctorale « Astronomie & Astrophysique d’Ile-de-France », soutenue le 14/11/05, LUTH - Observatoire de Paris/CEA : Astrophysique et laboratoire : modélisation analytique et numérique du choc radiatif. Expériences au moyen de lasers de puissance. Astrophysics and the laboratory : analytical and numerical modeling of the radiative shock. Experiments using high-power lasers. Recherches effectuées sous la direction de Claire Michaut, LUTH - Observatoire de Paris et Serge Bouquet, CEA. (1) Erratum : la thèse d’Emmanuel Cordisco n’a pas eu lieu comme annoncé dans le magazine n°2 le 22/06/05 mais le 4/11/05 comme présenté ici. Erratum : Emmanuel Cordisco’s thesis defense took place on 4 November 2005, and not on 22 June 2005 as announced in issue no. 2 of the Magazine.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :